Découvrez les 10 villes les plus écolos !

Les niveaux de pollution dans les grandes villes sont de plus en plus élevés, surtout les jours de grande chaleur; pour combattre ce phénomène et préserver la planète, beaucoup de villes ont décidé de se mettre à la pointe du renouveau écologique pour devenir les villes les plus écolos.

Découvrez les villes les plus écolos, respectueuses de l’environnement et de l’homme.


Copenhague, Danemark

Les 10 villes les plus écolos: Copenhague, Danemark
Les 10 villes les plus écolos: Copenhague, Danemark

Sacrée Capitale Verte de l’Europe en 2014, Copenhague, au Danemark, compte obtenir un bilan neutre en carbone d’ici 2025, de devenir indépendant aux énergies fossiles d’ici 2035 et de convertir ses transports en commun à l’électricité, aujourd’hui fonctionnant au diesel ou à l’essence. La ville danoise souhaite également mettre en place un nouveau système de recyclage du plastique pour remplacer les incinérateurs très polluants aujourd’hui existants. Par ailleurs, le conseil municipal de la ville danoise promet de construire, jusqu’à 2018, un nouveau pont qui permettra aux piétons et aux vélos d’accéder plus facilement au port, le Københavns Havn.

Vancouver, Canada

Vancouver, Canada
Les 10 villes les plus écolos: Vancouver, Canada

Vancouver, ville qui a vu naître le mouvement Greenpeace, au Canada, a comme objectif devenir la ville la plus écologique d’ici 2020. Pour cela, le maire de la ville canadienne a mis en place une équipe spéciale, la Greenest City Action Team, qui a comme mission de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 33% et de doubler le nombre d’emplois verts. Vancouver est également équipée d’innombrables pistes cyclables et piétonnes ainsi que de jardins collectifs, de bacs de tri sélectif et de parcs publics et arborés. La ville compte également sur son système de location de véhicules électriques Car2Go afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.




Nantes, France

Nantes, France
Les 10 villes les plus écolos : Nantes, France

Elue capitale Verte de l’Europe en 2013, Nantes, chef-lieu de la Loire-Atlantique, a été la première ville française à réintroduire le tramway dans les années 80 et ne cesse depuis d’améliorer ses infrastructures pour les vélos et les bus. Etablissant un système de transport durable, Nantes a réussi le pari de réduire ses émissions de CO2.

Auckland, Nouvelle-Zélande

Auckland, Nouvelle-Zélande
Les 10 villes les plus écolos : Auckland, Nouvelle-Zélande

Auckland, dans l’île du Nord, en Nouvelle-Zélande, mise sur ses pistes cyclables pour inciter les habitants d’abandonner leur voiture. La construction récente de la Westhaven Promenade, constituée de lattes de bois, en est la preuve. Ce chemin permet aux vélos et aux piétons de circuler sur 20 kilomètres, de la banlieue sud de Herne Bay jusqu’à la Tamaki Drive, à l’est d’Auckland.




Victoria-Gasteiz, Espagne

Vitoria-Gasteiz
Les 10 villes les plus écolos : Vitoria-Gasteiz, en Espagne

Désignée capitale de la gastronomie espagnole 2014, Vitoria-Gasteiz, en Espagne, mise sur ses six grands parcs afin d’inciter à la culture de produits biologiques. La ville espagnole a également été élue Capitale Verte de l’Europe en 2012 et promet de reconquérir cette récompense dans les années à venir grâce à son plan sur le développement urbain durable.

San José, Etats-Unis

San José, Etats-Unis
Les 10 villes les plus écolos : San José, Etats-Unis

San José, en Californie, ambitionne de se transformer en une ville sans déchets d’ici 2022. Pour cela, plusieurs entreprises ont ouvert un centre de « digestion anaérobie » ou méthanisation qui permet de traiter les déchets organiques afin de générer de l’énergie renouvelable. Ces centres peuvent transformer jusqu’à 90 000 tonnes de déchets organiques chaque année. De plus, la ville propose des produits bio à des prix intéressants, grâce à ses innombrables jardins partagés et ses marchés fermiers biologiques.

Singapour, Asie

Singapour, Asie
Les 10 villes les plus écolos : Singapour, Asie



Singapour, en Asie du Sud-est, est la ville éco-citoyenne par définition. Modèle exemplaire de cité-jardin, Singapour met tout en œuvre, depuis les années 70, pour devenir aussi verte que possible, en aménageant davantage parcs dans la cité-état. Par ailleurs, la ville s’engage depuis plusieurs décennies à traiter ses déchets. Pari réussi puisqu’en 2013, 60% des déchets de Singapour étaient recyclés et seulement 37% incinérés.

Parme, Italie

Parme, Italie
Les 10 villes les plus écolos : Parme, Italie

Voulant devenir une ville verte d’ici 2020, Parme, situé dans la région d’Émilie-Romagne, en Italie, a mis en place de nombreux projets écologiques. Par exemple, la ville s’engage à mettre fin aux embouteillages et à la pollution, en interdisant la circulation dans les rues du centre-ville tous les mercredis et tous les samedis et en augmentant l’usage du vélo de 40% et les piste cyclables, déjà longues de plus de 70 kilomètres.

Kazan, Russie

Kazan, Russie
Les 10 villes les plus écolos : Kazan, Russie

Kazan, en Russie, a fêté ses 1000 ans d’existence en 2005. Cependant, la capitale de la République du Tatarstan s’est tournée très tardivement vers le développement urbain. Grâce au plan Kazan Smart City, la ville russe prétend augmenter ses espaces verts et réduire ses émissions de CO2, tout en investissant dans la haute technologie, l’éducation et le tourisme. La preuve en est sur son système de bacs à déchets intelligents, dotés d’un système GPS qui permet aux éboueurs de ne collecter que les bacs pleins, et ainsi gagner du temps.




Medellin, Colombie

Les 10 villes les plus écolos : Medellin, Colombie
Les 10 villes les plus écolos : Medellin, Colombie

Medellín, en Colombie, tristement connue pour son taux de criminalité record et son baron de la drogue Pablo Escobar, est actuellement en pleine renaissance culturelle : organisation d’activités scolaires qui allient apprentissage linguistique et cours de cuisine traditionnelle ; aménagement des potagers, des plantes et des arbres fruitiers ; construction d’un système de téléphériques et de tyroliennes qui relie les bidonvilles des collines au centre-ville, sont quelques-unes des mesures prises par le gouvernement colombien afin de devenir la ville la plus innovatrice de l’Amérique du Sud.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *