Vegan : quand l’animal se respecte autant que nous

Quand alimentation rime avec conviction

By Pascale

Vegan : deux burgers

Le vegan ? L’animal se respecte autant que nous. Nos congénères les animaux n’ont rien à faire dans notre assiette. Ils n’ont rien à faire non plus au bout d’une laisse ou en fourrure sur notre dos.

Vegan : définition et philosophie

Né aux États-Unis en 1944, du refus de la « Vegetarian Society » de faire la promotion d’une alimentation exempte de produits laitiers, le véganisme est un mode de vie en soi : la redéfinition de la relation de l’Homme à l’animal.

Quand le végétalisme proscrit l’alimentation d’origine animale, le véganisme étend sa philosophie au-delà de l’assiette :

  • vêtements,
  • maroquinerie,
  • cosmétiques et médicaments testés sur eux,
  • mais aussi animaux de compagnie,
  • équitation et même chiens d’aveugles, c’est non !

Une empathie envers les animaux, qui confine à une démarche environnementaliste mais aussi non-violence, ainsi que le suggère le philosophe Tom Regan, théoricien du droit des animaux.

Vegan
Vegan ? Veggie ! Quand l’animal se respecte autant que nous

Vegan ou végétalien ?

Doit-on dire « vegan » ou « végétalien » ? Ces deux mots recouvrent la même signification : ils désignent des personnes ne consommant aucun aliment d’origine animale.

C’est quoi une personne vegan ?

C’est une personne qui ne consomme pas de produit d’origine animale sous quelque forme que ce soit, et qui en plus respecte aussi les principes de la philosophie vegan (expliqués ci-dessus) : respect et égalité pour les animaux .

femme avec t shirt go vegan

Cuisine Vegan en pratique, l’austérité c’est fini !

Le vegan exclut de l’assiette tous les produits d’origine animale, viande, poissons, coquillages et crustacés, produits laitiers, et même miel des abeilles.

Que mange un vegan ?

Il reste… tout le reste, soit une palette gustative étendue faite de tous les fruits, céréales, graines, légumes, légumineuses. Sans oublier le soja et ses dérivés – tofu, miso – très présents.

La cuisine vegan est aussi, il va presque sans dire, bio. Or, tout comme celle-ci, la gastronomie en robe de bure, c’est fini.

Les restaurateurs déploient des trésors d’imagination, pour proposer des cakes, pizzas, et autres délicatesses végan, qui font aujourd’hui fureur.

Quelles différences existent-ils entre végétarien et vegan ?

Au niveau de l’alimentation, une personne végétarienne ne consomme pas de chair animale, mais peut manger des produits issus des animaux comme les œufs, les produits laitiers ou encore le miel, ce que se refuse une personne vegan.

Un vegan, contrairement à un végétarien, s’interdit également de consommer toute nourriture, tout bien ou tout service pouvant provoquer de la souffrance animale. Ainsi, il en va des produits testés sur les animaux, mais aussi de certains loisirs comme le cirque ou l’aquarium.

Cependant dans les faits, chacun est libre de respecter les principes qu’il souhaite : un végétarien peut par exemple manger des œufs et du fromage tout en refusant d’assister à un spectacle incluant des animaux. A chacun ses convictions et ses pratiques !

Un vegan mange-t-il du poisson ?

Ni une personne vegan, ni une personne végétarienne ne mangeront du poisson. C’est un choix éthique qui exclut de manger toute chair animale, poisson et crustacés y compris.

Quels aliments ne sont pas vegan ?

Tous les aliments issus de l’exploitation animale ne sont pas vegan : la chair des animaux bien entendu, mais également les produits issus de leur élevage comme les produits laitiers, le miel ou les œufs.

bowl végétal

Vegan et danger ? Zoom sur la B12

Les papilles ne sont donc plus en reste. Du bio sans acides gras saturés, voilà de quoi oublier l’andouillette de terroir. Avec la bonne conscience de se régaler sans plus exploiter les animaux.

Maillon faible de la cuisine végan, le corps humain est fait de cellules, qui ont un besoin de ces fameux AAE, ces acides aminés essentiels, faute desquelles elles ne peuvent fonctionner.

Or, l’organisme ne synthétise pas ces AAE : il les puise dans l’alimentation quotidienne : horreur, dans les protéines animales.

L’autre clef de nos cellules est la vitamine B12. Sans vitamine B12, c’est la dégradation de nos cellules et de notre système nerveux, assurée.

Raison pour laquelle, il est fortement préconisé au végan de compléter son alimentation par de la vitamine B12, soit en supplément, soit en incluant, par exemple, du lait de soja enrichi à cette vitamine.

dahl indien de lentilles corail

Notre recette vegan préférée

Quand on s’intéresse à la cuisine végétale, il existe de très nombreuses possibilités ! Nos traditions culinaires françaises sont largement basées sur les aliments d’origine animale, mais en regardant d’autres cultures il est possible de s’inspirer et faire de belles découvertes. C’est par exemple le cas de la cuisine indienne.

Notre plat indien préféré est le dahl de lentilles corail. Alors à vos fourneaux :

Ingrédients :

  • 250 gr de lentilles corail
  • 40cl de lait de coco
  • 250ml de sauce tomate
  • 1 oignon
  • 2 aulx
  • 150 gr d’épinard
  • citron
  • huile d’olive
  • curcuma
  • garam masala
  • gingembre
  • cumin
  • coriandre

Préparation :

  1. Émincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile.
  2. Ajouter les épices et l’ail coupé en petits dés
  3. Verser les lentilles, la sauce tomate et le lait de coco. Ajouter un peu d’eau si nécessaire
  4. Laisser mijoter environ 20mn
  5. Puis ajouter les épinards et le jus d’un demi citron
  6. Laisser cuire quelques minutes

Servez avec du riz et bon appétit !

La cuisine végétale de référence
Prix mis à jour le 24-04-2024 à 5:32 AM.

Laisser un commentaire