featuredMaison & Jardin

Växjö, la ville qui voulait se passer d’hydrocarbure

Ville de taille moyenne du sud-est de la Suède, Växjö a d’abord été connue pour avoir accueilli le premier magasin Ikea, mais aujourd’hui elle est renommée dans le monde entier pour ses installations écologiques et sa démarche éco-responsable !

En 2007, elle a été élue « ville la plus verte d’Europe », ses émissions de CO2 sont les plus basses d’Europe et elle a pour objectif de se passer totalement des hydrocarbures d’ici à 2030. Mais comment est-ce possible ? Cet exemple peut-il être universellement suivi ?

POUR ALLER PLUS LOIN : Le problème de la Suède ? Elle ne produits pas assez de déchet…

Bo Frank, maire de Växjö et écologiste de la première heure, explique qu’un des secrets pour arriver à mettre des actions durables en place est tout d’abord politique. Grâce à la décentralisation qui est de mise en Suède, chaque commune a les moyens de proposer des aménagements correspondants exactement à ses besoins.

Ainsi, dès le premier choc pétrolier, Växjö a décidé de se passer progressivement du pétrole et a eu recours à la biomasse notamment pour le réseau de chauffage urbain. Ce qui est très logique car les abords de la ville sont constitués de forêts, dont les déchets sont valorisés grâce à la biomasse !

Les constructions en bois sont privilégiées, même pour les immeubles. D’une part ce mode de construction est plus propre que le béton, l’acier et autres matériaux non locaux et épuisant les ressources de la planète et en plus, il permet de stocker le CO2 ! De plus, pour limiter les dégagements de dioxyde de carbone liés aux automobiles, la municipalité encourage les habitants à acheter des véhicules roulant aux biocarburants, plus précisément au biogaz. Pour cela, Växjö aide financièrement à l’achat d’une voiture et elle a également investi dans une usine de méthanisation pour produire ce biogaz.

A LIRE : Qu’est ce qu’un négaWatt ?

Autre clé, les habitants sont associés au projet. Ils sont régulièrement informés de la politique et des choix de la ville. Des réunions ont lieu aussi pour les sensibiliser à l’écologie et des éco-gestes à réaliser au quotidien, leur sont présentés.

Toutes ces mesures stimulent l’économie, notamment pour les PMEs, et la Suède peut se vanter d’avoir largement poussé sa croissance vers le haut (+48% depuis les années 90 !) grâce aux recherches et applications dans le domaine de l’écologie. Mais elle a encore de nombreux défis à relever.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer