La tyrosine, l’acide aminé des influx nerveux

By Pascale

Tyrosine, un acide aminé non essentiel

Un choc émotionnel ? La montée d’adrénaline que l’on ressent a un agent qui s’appelle la tyrosine, acide aminé non essentiel car synthétisé par l’organisme à partir de la phénylalanine.

Définition : qu’est-ce que la tyrosine ?

C’est en quelque sorte le précurseur des « catécholamines ».

Elles sont produites par les glandes surrénales : les « catécholamines » sont les trois hormones que sont la noradrénaline, l’adrénaline et la dopamine. Celles-ci font circuler l’information, ou plus exactement l’influx nerveux dans le cerveau.

Grâce à celui-ci, le cerveau commande une réaction à une situation donnée, via la libération de glucose ou de graisse pour augmenter la réaction énergétique. Ou pour augmenter la pression artérielle et la fréquence cardiaque, face à un danger.

Son rôle et ses bienfaits : la régulation de nos humeurs

Elle régule nos humeurs

Adrénaline et dopamine sont pour partie nos humeurs : anxiété, stress, dépression sont pour part gouvernés par l’équilibre des « catécholamines ». Ainsi la tyrosine a-t-elle une efficacité avérée en cas de stress, au regard de son rôle sur le taux de noradrénaline dans le cerveau. En revanche, son effet reste plus incertain en cas d’état dépressif, en raison des facteurs potentiellement multiples de celui-ci.

Par ailleurs, la maladie de de Parkinson étant due à une dégénérescence des neurones qui libèrent la dopamine, le recours à la tyrosine (alliée au probénécide) permet de maintenir un taux élevé d’acide homovanillique, lui-même issu du métabolisme de la dopamine, dans le cerveau.

La couleur de la peau et des cheveux

La tyrosine contribue en association avec le cuivre, à la production de mélanine, les pigments biologiques foncés responsables de la coloration des téguments, autrement-dit de l’enveloppe protectrice de certains organes.

La tyrosine est ainsi pour part la raison de la couleur de nos cheveux, de notre peau, mais aussi de nos yeux.

La tyrosine, un acide aminé non essentiel
La tyrosine, un acide aminé non essentiel

La tyrosine dans l’alimentation

L’apport journalier nécessaire en tyrosine est de 500 à 2000 milligrammes par jour. Une alimentation équilibrée y pourvoit largement : banane, avocat, amandes, germe de blé, sésame, soja, graine de citrouilles, fromage, et vin et bière, ces derniers avec modération, y pourvoient.

Prudence : tyrosine et la thyroïde

A noter que si la tyrosine est également un précurseur de l‘hormone thyroïdienne, l’automédication n’est pas du tout de mise. Évitez les conseils non professionnels, au sujet d’un médicament pour la thyroïde et certes contesté dans sa nouvelle version, qui préconisent de remplacer un traitement par des compléments alimentaires, de surcroît achetés sur internet.

La tyrosine, un acide aminé non essentiel
La tyrosine, un acide aminé non essentiel

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces autres articles sur la santé :

Laisser un commentaire