Maison & Jardin

Découvrir la tourbe pour la protéger

Une matière organique qui se trouve dans les "tourbières"

La tourbe est une matière organique qui se trouve dans des zones humides fragiles appelées « tourbières ». Très prisée des jardiniers sans que ces derniers en aient vraiment conscience, il existe des alternatives pour protéger cette ressource.

Tourbe : définition

C’est une matière organique provenant de la dégradation incomplète de débris de végétaux dans un milieu saturé en eau très peu mobile ou stagnante.

Les végétaux qui la compose sont appelés « turfigènes » ou « tourbogènes ». On estime que 100 ans sont nécessaires pour produire cinq centimètres de tourbe.

Le saviez-vous? Une fois par an a lieu la fête de la tourbe dans le Doubs et en Loire-Atlantique. C’est l’occasion de découvrir comment était traditionnellement extraite la tourbe !

Où trouve-t-on de la tourbe ?

On trouve cette matière organique dans des zones humides fragiles qu’on appelle « tourbières« . Formidables réservoirs de vie, les tourbières ont longtemps été asséchées car jugées improductives.

La plupart des grands sites sont aujourd’hui protégés. Elles sont pourtant toujours en danger : changement climatique, incendies, submersions dues à la construction de barrages, extraction pour la commercialisation de terreaux, drainage (par exemple pour l’agriculture), destruction en raison de l’urbanisation.

Il est reconnu qu’elles jouent un rôle primordial dans le cycle de l’eau. De plus, on leur reconnaît de nombreuses valeurs : biologiques, écologiques, fonctionnelles, paysagères, ethnologiques, scientifique, archéologique, récréative, éducative, etc.

Bon à savoir : les zones humides regroupent notamment les tourbières, les marais, les lagunes ou encore les mangroves (forêts littorales amphibies).

Les tourbières représentent 0,2% du territoire français métropolitain, soit environ 1400 km², et concentrent 10% des associations végétales.

Le saviez-vous ? Pour s’adapter au manque de nutriments dans les tourbières, certaines plantes sont devenues carnivores.



Les variétés

Les tourbes ont des caractéristiques spécifiques en fonction des végétaux dont elles proviennent.

Tourbe noire

Elle provient essentiellement de la dégradation de plantes de la famille des cypéracées, plus précisément les carex (plus communément connue sous le nom de laîches). Il s’agit d’herbes vivaces dont les tiges sont souvent coupantes.

Tourbe blonde

Elle est principalement issue de la décomposition des sphaignes (mousses végétales).

Tourbe brune

Elle est notamment composée d’arbres et de bruyères.

Bon à savoir : la bruyère est préconisée pour traiter les problèmes de prostate, les calculs rénaux ou encore les inflammations des voies urinaires.

Utiliser la tourbe au jardin ?

Celles et ceux qui ont la main verte sont en contact avec la tourbe sans forcément en avoir conscience. En effet, on la trouve notamment dans la composition des terreaux.

Les tourbes noires et blondes sont ainsi présentes dans la plupart des terreaux du marché. L’exploitation de la tourbe met en danger l’avenir des tourbières. Il est donc primordial de bien se renseigner sur les produits que vous vous procurer afin de préférer des produits sans tourbe.

Zone naturelle humide à protéger
Zone naturelle humide à protéger

Par quoi remplacer la tourbe ?

Les terreaux sans tourbe ne sont pas encore très répandus dans l’hexagone. Cependant, la fédération des conservatoires d’espaces naturels et le pôle-relais tourbières ont établi une liste de produits sans tourbe (cette liste est accessible sur leur site internet).

Si vous êtes un adepte du Do it Yourself, vous pouvez également confectionner vous-même votre terreau. Le jardin botanique de Neuchâtel vous propose plusieurs recettes à réaliser. Il faudra cependant les adapter en fonction de votre région.

Recette de terreau pour plantes vertes

Par exemple pour fabriquer un terreau pour plantes vertes, il vous faudra réunir et mélanger :

  • 30% Compost
  • 30% Argile expansée concassé 4-16 mm
  • 20% Fibre de bois
  • 20% Terreau de feuilles

En savoir plus

Cet article vous a intéressé ? La rédaction de Toutvert vous recommande également :

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer