Animauxfeatured

La tortue de terre, tout un univers

Très attachante, la tortue de terre est l’un des premiers animaux de compagnie que peut avoir un enfant. Mais qui est ce sympathique reptile à carapace, hélas menacé ?

Hermann, grecque, marginée, plus de 300 espèces de tortues de terre

La tortue de terre n’est pas née pas née de la dernière pluie : malgré son horreur de l’hiver, cela fait 250 millions d’années qu’elle résiste aux grands changements climatiques. Elle s’est adaptée à la mer et à la terre : au total, il existe deux mille espèces de tortues différentes.

Si vous comptez adopter une tortue terrestre, il y a fort à parier que vous n’allez pas mettre une tortue géante des Galápagos dans votre jardin. Raisonnablement, votre choix se portera sur l’une des trois espèces les plus courantes : la tortue d’Hermann (Testudo hermanii), la tortue grecque ou levantine (Testue graeca ibera), et la tortue marginée (Testudo marginata).

Mais sachez qu’il existe bien d’autres variétés  : la tortue à dos articulé des savanes (Kinixys belliana), la tortue des steppes (Testudo horsfieldii), la tortue à tête jaune (Indotestudo elongata), et la tortue toilée d’Inde (Geochelone elegans), la tortue rayonnée de Madagascar (Astrochelys radiata) ou encore la tortue étoilée de Birmanie (Geochelone platynota). Mais là, on change de gamme de prix !

La tortue de terre, adorée des enfants et facile à vivre
La tortue de terre, adorée des enfants et facile à vivre

La tortue d’Hermann, l’emblème « en danger »  des Maures

Ce n’est pas la plus grosse (28 cm), mais c’est celle qui fait mentir la réputation de l’espèce : elle avance  à toute allure ! Autres caractéristiques : ses deux bandes noires sous le plastron, et sa queue qui porte des griffes.

La tortue d’Hermann est l’emblème de la plaine des Maures, dans le Var. Le village de Carnoules est « son » village, où l’on se préoccupe de son sort : entre incendies qui les déciment à l’état sauvage, écrasement sur les routes et  maltraitance accidentelle ou non chez les particuliers (ah, la  tondeuse à gazon !) est sur la Liste Rouge des espèces « en danger » en Provence Alpes Côte d’Azur.

La tortue de terre grecque

Noire et jaune, la tortue grecque est, quant à elle, un peu plus grande (35 cm) avec la tête carrée.

La tortue de terre marginée

Quant à la tortue marginée, elle possède des écailles postérieures en forme de jupe, d’où son nom.

Une amie pour la vie, avec une solide carapace

Le caractère de la tortue de terre

Longue vie à votre tortue terrestre, entre quarante et soixante-dix ans, bien plus longtemps qu’une tortue marine ! De mars à octobre, votre tortue de terre se plaira en extérieur, dans un jardin pas trop exigu (idéalement 50 mètres carrés) à l’abri du vent et avec des arbres pour l’ombre.



Aucun risque que votre torture de terre ne saute une barrière. En revanche, elle creuse merveilleusement bien : pour contredire son instinct fugueur, veillez à avoir un enclos d’une profondeur de trente à cinquante centimètres. Ou allez réclamer votre tortue chez le voisin…

La Tortue de jardin
Prix conseillé  EUR 14,95
Prix  EUR 14,95
Économisez  N/A

L’alimentation de la tortue de terre

L’autre grande question : une tortue a-t-elle soif ? Oui, mais elle se noie facilement. Attention aux points d’eau de votre jardin. Laissez-lui à disposition une soucoupe, pour qu’elle s’hydrate sans boire la tasse.

Sa nourriture ? Une tortue mange viande (insectes, escargots, limaces) et légumes (salade, eh oui, votre potager lui plaît, pissenlit, trèfles, fleurs).  Surtout, sa carapace a besoin de beaucoup de vitamine D : complétez le soleil par des fruits (tomate, carotte) et crudités (endives, etc), des mauvaises herbes et des os de sèche. Une nourriture en permanence à disposition.

A-t-elle besoin de compagnie ?

La compagnie d’un chat ? La jeunesse ne fait pas bon ménage : un jeune chat peut percer la carapace encore molle d’une jeune tortue, jusqu’à lui atteindre un organe vital. La cohabitation est plus envisageable, une fois que votre tortue est adulte. Et là, tout dépend, certains chats ont peur de la tortue.

L’hiver, dodo !

De novembre à mars, votre tortue dort : elle en a besoin. Une semaine avant, mettez-là à la diète, puis aménagez-lui un bon endroit pour dormir : une caisse emplie de terre meuble, avec de la paille et des feuilles mortes. Disposez-là dans un endroit frais (entre cinq et dix degrés) au garage ou à la cave, de manière à ce qu’elle soit dans l’obscurité. Protégez si besoin, sa caisse des rongeurs. Et c’est parti pour cinq mois !

Vous achetez une espèce protégée

Ne prélevez jamais une tortue dans la nature : vous seriez dans l’illégalité. Veillez à acquérir une tortue disposant du certificat CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), certifiant de la provenance de l’élevage. Cela pour éviter que votre tortue ne soit issue d’un trafic.

La tortue de terre, adorée des enfants et facile à vivre
La tortue de terre, adorée des enfants et facile à vivre

Le prix d’une  tortue ?

Du simple au double selon son âge : une jeune tortue>w d’Hermann vaut environ cent euros, un adulte environ cent-soixante euros. Une tortue grecque adulte vaut environ deux cents euros. La tortue marginée est un peu plus cher. La tortue de Madagascar est un petit luxe, aux alentours de mille-cinq cents euros.

Mâle ou femelle ?

Deux tortues valent mieux qu’une : cela calme son envie d’aller chercher de la compagnie chez votre voisin. Le dilemme, savoir qui est le mâle ou la femelle : patience, cela se distingue à partir de l’âge de cinq ou six ans. Le mâle a la carapace plus concave pour grimper sur la femelle, la queue plus longue, et le tempérament plus agressif.

Encore un peu de patience, vos tortues songent à se reproduire à partir de l’âge de douze à quatorze ans : mais c’est plutôt une question de taille, onze centimètres pour le mâle, quatorze pour la femelle.

Petites particularités, au printemps, les tortues commencent par songer à se reproduire avant même de se nourrir à nouveau. Et les femelles peuvent garder le sperme d’une année sur l’autre : ne soyez pas étonné si votre tortue femelle pond des œufs, même s’il n’y a pas eu accouplement ce printemps-là.

Quant à celui-ci, il se fait à coups de carapaces dans celle de la femelle, et de morsures de ses pattes. Eh oui, le mâle de la tortue n’est pas très câlin. Mais le vrai danger est pour les autres mâles : ayez plutôt plusieurs femelles pour un mâle, ils ne se font pas de cadeaux entre eux !

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose aussi :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer