Alimentation

Le topinambour : un légume ancien toujours d’actualité

Aussi connu sous le nom de « artichaut de Jérusalem », le topinambour a été éloigné de nos assiettes pendant des années. Mais ce légume oublié fait son grand retour depuis quelque temps ! Très facile à cuisiner, ce joli légume de couleur brun rosé offre à nos papilles un goût sucré et délicat qui rappelle celui de l’artichaut.

Venus tout droit d’Amérique du Nord, les topinambours renferment de nombreux nutriments essentiels à une bonne santé : potassium, vitamines, protéines, magnésium… Mais quelles sont les valeurs nutritionnelles de ce légume ? Quels sont ses bienfaits sur la santé ? Ses contre-indications ? Voici tous les mystères de ce légume ancien.

Topinambour : quelles sont ses valeurs nutritionnelles ? 

Le topinambour est un légume peu calorique (81.9 g pour 100 g), mais pas seulement. Voici les propriétés nutritionnelles retrouvées dans 100 g de topinambour cuit :

Il est aussi un légume qui renferme une importante teneur en vitamines :

Les valeurs nutritionnelles du topinambour
Les valeurs nutritionnelles du topinambour

En minéraux :

Et en oligoéléments :

  • Fer : 0.2 mg.

Topinambours : ses bienfaits

Le topinambour est un légume qui renferme des fructanes, des glucides qui ont de multiples effets bénéfiques sur la santé. En outre, ces derniers participeraient à une bonne santé intestinale et limiteraient les risques de constipation. Ils joueraient aussi un rôle majeur dans l’équilibre de la flore intestinale.

Certains fructanes permettraient également de prévenir l’apparition de certains cancers, en particulier celui du côlon et du sein.

Grâce à son importante teneur en glucides, le topinambour jouerait aussi un rôle important dans la prévention de l’ostéoporose. Il participe également à la baisse du taux de cholestérol dans le sang. En effet, les composés de ce légume aident à diminuer le taux du mauvais cholestérol et à augmenter celui du bon.



Les fibres et les minéraux contenus dans ce légume seraient capables de favoriser le bon fonctionnement du métabolisme.

Enfin, le topinambour est peu calorique et très rassasiant. Il peut ainsi remplacer la pomme de terre pour toutes les personnes surveillant leur ligne.

Les vertus du topinambour
Les vertus du topinambour

Topinambour et diabète

Les topinambours renferment de l’inuline, un glucide non assimilable et n’ayant pas d’influence sur le taux de glycémie. Ils contiennent également du magnésium, ce qui permet de diminuer le taux de diabète de type II.

Topinambour contre le cancer ?

Sa teneur en inuline et en fructanes ferait du topinambour un légume efficace pour prévenir l’apparition du cancer colorectal (d’après certaines études).

Quelles sont les contre-indications de ce légume ancien ? 

A cause de l’inuline (fibre alimentaire) contenue dans les fructanes, des réactions allergiques peuvent apparaître après avoir consommé du topinambour (ou un tout autre aliment en contenant (comme l’artichaut, la chicorée, les salsifis…).

Les symptômes de cette allergie peuvent apparaître sous forme d’urticaire, d’œdème ou de troubles respiratoires. Si l’un de ces symptômes est constaté, il est important de consulter un médecin ou allergologue.

Topinambour et flatulence

Les topinambours contiennent des fibres et de l’inuline, deux substances qui peuvent entraîner des ballonnements et flatulences. Pourquoi ces flatulences ? Car ces deux substances sont difficilement assimilables par l’organisme. Conséquences : elles font « travailler » votre corps et entraînent des flatulences.

Topinambour : quel âge pour bébé ?

Si vous avez un bébé, il est conseillé d’introduire le topinambour à partir de 7 mois (à accompagner avec d’autres légumes comme les carottes, petits pois…). Dès qu’il aura 9, voire 10 mois, votre enfant pourra consommer les topinambours seuls.

Topinambour pour femme enceinte

Si vous êtes enceinte, les topinambours ne sont pas déconseillés. Riches en bons nutriments comme du magnésium, fer et vitamines, ces légumes anciens sont donc excellents pour les femmes enceintes. Attention cependant à bien les rincer !

Topinambour : légume ou féculent ? 

Beaucoup de personnes pensent que le topinambour est un féculent. En réalité, il est un légume légèrement plus calorique que les autres et qui renferme des réserves énergétiques sous la forme d’inuline et non d’amidon. Les autres glucides contenus dans ce légume sont des sucres simples.

Panais ou topinambour ?

Les panais et topinambours sont deux légumes anciens oubliés, mais qu’il est intéressant de redécouvrir.

Le panais est un légume savoureux qui renferme de nombreuses vitamines. Il peut se consommer cuit ou cru et peut être ajouté à de nombreux plats.

Le topinambour est également intéressant d’un point de vue nutritionnel. Il peut également se manger cru ou cuit selon les préférences. Son goût est sucré.

Les panais et topinambours sont donc des légumes anciens et intéressants dont le choix dépend des goûts de chacun.

Culture de ce légume

Le topinambour est une plante vivace fragile et qui peut atteindre 3 mètres de hauteur. Elle demande peu d’entretien et n’a pas besoin d’engrais pour pousser.

Si vous souhaitez vous lancer dans la culture de topinambours, voici tous nos conseils pratiques afin de réussir votre plantation.

Topinambour saison

Les tubercules de topinambour se plantent entre février et mars. Leur plantation peut cependant être prolongée jusqu’au milieu du printemps.

Plantation et entretien

Pour bien planter votre légume ancien, voici comment procéder :

  • Optez pour un terrain classique (si de la fumure est apportée, les résultats seront meilleurs).
  • Plantez vos topinambours en ligne en les espaçant de 80 cm à un mètre (les topinambours sont envahissants).
  • Enterrez les tubercules à 10 cm de profondeur (150 g de tubercules/m²).
  • Recouvrez-les avec de la terre, mais sans tasser.

Concernant l’entretien, les topinambours sont peu exigeants. Au début de la plantation, pensez à biner et ensuite, aucun entretien n’est utile. En effet, les topinambours sont peu sujets aux maladies et au froid.

Topinambour récolte

La récolte débute au début de la floraison et pendant toute la période hivernale. Pour ramasser vos légumes, vous devez :

  • Soulevez avec une fourche les tubercules pour les arracher.
  • Si vous n’avez pas besoin de tubercules, laissez-les dans la terre pour une meilleure conservation.
  • Une fois ramassés, nettoyez vos topinambours pour enlever la terre.

Topinambour conservation

Le topinambour a tendance à se dessécher. Il se conserve donc que quelques jours. Pour qu’il maintienne un bon taux d’humidité, mettez-le dans un sac plastique dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Il pourra ainsi se conserver plus longtemps (une semaine environ).

Topinambour : recettes

Salade tiède de topinambours aux artichauts

Pour réaliser cette salade riche en saveurs, voici les ingrédients nécessaires :

  • 400 g de topinambours.
  • 125 g d’artichauts à l’huile.
  • 1 salade verte.
  • 1 échalote.
  • 1 poire et demie.
  • 35 g de noix.
  • 1 citron.
  • 4 feuilles de sauge.
  • 10 olives.
  • 75 g de fromage de chèvre.
  • 1/2 bouquet de persil.
  • Sel et poivre.

Préparation. Commencez par faire revenir dans un filet d’huile d’olive l’échalote émincée. Pendant qu’elle cuit, coupez vos topinambours en tranches très fines (utilisez un robot ou une mandoline). Coupez ensuite une poire en lamelles.

Incorporez les topinambours aux échalotes, saisissez-les, ajoutez la poire coupée, la sauge ciselée, le sel et le poivre.

Prenez une poêle sèche et faites griller les noix. Dès que les topinambours sont fondants et croquants, ajoutez le zeste d’un demi-citron et son jus. Éteignez le feu.

Dressez ensuite vos assiettes. Pour cela, disposez la salade verte, ajoutez les topinambours, la demi-poire coupée en dés et non cuite, les artichauts, olives et le fromage de chèvre coupé en dés. Saupoudrez de persil ciselé.

Topinambours et pommes de terre rôtis au four

Pour ce plat chaud, il vous faut :

  • 600 g de topinambours,
  • 600 g de petites pommes de terre,
  • de la fleur de sel,
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • et du poivre.

Les étapes de préparation sont les suivantes. En premier, épluchez et lavez tous les légumes. Coupez-les ensuite en quartiers et mettez-les dans un plat à gratin.

Ajoutez le sel, le poivre et un filet d’huile d’olive. Mélangez le tout et mettez au four pendant 45 minutes à 200°C. Durant la cuisson de votre gratin, n’oubliez pas de mélanger 2 ou 3 fois. Au bout de 45 minutes, vérifiez la cuisson. Si votre plat n’est pas cuit, remettez-le au four quelques minutes.

Servez bien chaud.

Topinambour en purée

Pour réaliser votre purée de topinambours, épluchez 500 grammes de topinambours avant de les couper en quatre morceaux. Mettez-les à cuire dans de l’eau bouillante et salée. Laissez cuire 20 minutes.




Une fois cuits, égouttez vos légumes et mixez-les avec 10 cl de crème liquide et 20 grammes de beurre. Salez et disposez une pincée de baies de roses concassées. Dégustez bien chaud.

Topinambour à la poêle

Pour cette recette, vous avez besoin de :

  • 400 grammes de topinambours.
  • 4 carottes.
  • 2 gousses d’ail.
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • Un cube de bouillon de légumes.
  • Du thym séché, du sel et du poivre.

Préparation. En premier, épluchez l’ail, les topinambours et les carottes. Coupez les légumes en morceaux et écrasez l’ail. Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive, mettez à revenir l’ail et ajoutez les carottes et topinambours. Pendant la cuisson, pensez à remuer pendant 5 minutes.

Saupoudrez votre plat de thym séché, puis salez et poivrez à votre convenance. Incorporez un peu d’eau et le cube de bouillon de légumes. Continuez la cuisson pendant 10 minutes sur feu doux.

Une fois votre plat prêt, servez tout de suite.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer