Le Tonkinois, la mixité faite chat

Croisement parfait du Siamois et du Burmese, le Tonkinois a opté pour les avantages des deux races, en en laissant de côté les défauts.


Les origines du chat tonkinois

La race existait depuis belle lurette avant le nom : en Thaïlande, les chats siamois et les chats Burmese avaient l’habitude de se croiser. Résultat, une mixité parfaite : un chat génétiquement à 50-50.

Séduits par ce croisement, en particulier de celui issu du siamois doré, les Canadiens le remportèrent chez eux et le qualifièrent de ce nom géographiquement évocateur. La race portait un nom.

Aujourd’hui, le Tonkinois n’est plus originaire que de lui-même : les siamois actuels n’étant plus ceux d’antan, un croisement avec un Burmese ne donnerait pas l’aspect du Tonkinois.




Survivance de cette mixité parfaite, les Tonkinois ont, au choix, les yeux bleus du siamois ou bien ambre de Burmese.

Et, magie de la nature, chaque portée donne toujours naissance pour moitié à des Tonkinois, pour un quart à des siamois version actuelle, et pour l’autre quart à des Burmese. A croire qu’ils ont une calculette !

L’aspect de ce chat

De type semi-foreign, le Tonkinois est un chat de taille moyenne bien proportionné. Son élégance donne une impression de légèreté : quand on le porte, on est surpris par son poids !

Sa robe est généralement à poils courts : plus rare, la version à poils mi-longs lui confère le nom de chat « tibétain ». Quoi qu’il en soit, ce chat existe en trois versions : « mink », qui est un peu la base du Tonkinois. Votre Tonkinois est alors couleur vison. Mais il peut être colourpoint comme le siamois (les extrémités plus foncées que la robe) en moins contrasté, ou sépia comme le Burmese.



Le mink a généralement les yeux bleus, le sépia les yeux ambre. Le poil, lui, est toujours doux.

Le caractère du chat tonkinois

Le Tonkinois a hérité de son ascendance au mental autant qu’au physique : l’exubérance un peu excessive du Siamois est mâtinée par la discrétion du Burmese. Et réciproquement.

Le Tonkinois est un chat-chien sans les inconvénients : son attachement à son maître n’en fait pas un pot-de-colle. Côté câlins, le mâle est plus expressif que la femelle.

Très joueur, il n’est pas du tout un chat canapé : cet excellent espion aime investiguer dans les placards et par les portes laissées ouvertes. Il est remarquablement de bonne humeur. Parfait avec des enfants.

Un chat adorable
Un chat adorable

Du reste, le Tonkinois aime la compagnie : à défaut ou en absence de la vôtre, il fait très bon ménage avec un chat Siamois.




Le chat tonkinois au quotidien

Attention particulière

Comme tous les chats, le toilettage régulier de son poil lui évite d’en avaler outre-mesure.

Alimentation

Dès lors que vous aimez votre chat, le meilleur moyen de la garder longtemps est de lui épargner le bas-de-gamme.

Côté santé

Aucun souci, ce chat a une santé de fer.

Le prix d’un chat Tonkinois

Un chat de cette race se vend entre 700 et 950 euros.

Un chat adorable
Un chat adorable

Au moment de l’achat, assurez-vous que votre chat ou chaton soit :

  • Tatoué ou pucé
  • Ait un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire (à noter : aucun vaccin n’est obligatoire)
  • Dispose d’une carte d’identification I-CAD
  • Ait une attestation de Pedigree

De plus, un contrat de vente en deux exemplaires doit être signé pour sceller la vente.

Pour en savoir plus

La rédaction de Touvert.fr vous propose ces autres articles sur les chats :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *