Tongkat Ali : l’arbre de la libido (mais pas que)

En malaisien, le Tongkat Ali (ou « Eurycoma longifolia ») signifie le « bâton d’Ali qui marche ». On l’appelle aussi le ginseng malaisien ou, de façon également très imagée, le « viagra de la cambrousse ».

Ces petits noms ne sont pas un hasard, le Tongkat Ali booste la libido.


Originaire de Malaisie, le Tongkat Ali est un arbuste endémique de l’Asie du sud-est, au tronc longiligne pouvant atteindre dix mètres de haut : il se cultive exclusivement entre l’Indonésie, la Thaïlande et Singapour.

Son intérêt : c’est une plante, autrement-dit un remède naturel pour les libidos défaillantes. Sans compter que la testostérone n’est pas seulement l’hormone de la performance sur l’oreiller, mais du bon état de santé de ces messieurs.

Et dans une nettement moindre mesure de ces dames, puisque les ovaires en produisent en très petite quantité, utile à l’état général, et en cas d’excès, à l’origine par exemple de l’hirsutisme ou de l’infertilité.

A lire: Traitez la dépression saisonnière grâce à la luminothérapie




La testostérone, comment ça marche ?

Il n’y a pas une, mais deux testostérones : voilà qui devrait faire plus viril encore. Eh bien, erreur, cela peut être l’exact contraire. Car, la belle vigueur virile dépend de l’équilibre entre la testostérone « libre », ainsi appelée parce qu’elle n’est pas liée à une protéine et peut ainsi pénétrer les tissus, et la testostérone « liée » à une protéine, qui reste dans le sang.

L’essentiel de la testostérone est, bien sûr, produite par les gonades, et une infime proportion par les glandes surrénales.

Il n’empêche : la testostérone « libre » celle de la libido, n’est qu’une infime part de la testostérone (1,4%).

Or, avec l’âge et sous l’effet de certaines pathologies, elle se fait rapter au passage par les « gammaglobulines ». Au revoir, l’information délivrée au cerveau, à l’origine des performances sur l’oreiller.



Le Tongkat Ali, l'arbre de la libido (mais pas que)
Le Tongkat Ali, l’arbre de la libido (mais pas que)

Le Tongkat Ali : vers une deuxième jeunesse

Avec l’âge, les symptômes en sont classiques, baisse de la libido, apparition du petit bedon. En réalité, un homme d’âge mûr a autant d’hormones qu’un homme plus jeune, mais sa proportion de testostérone « libre » est moindre. Que faire ?

C’est là, que le Tongkat Ali devient intéressant : il apporte une réponse parfaitement naturelle, non seulement aux problèmes érectiles, mais au petit bedon, dû à la fonte musculaire.

A découvrir: Racine de maca: une plante péruvienne étonnante

Comment le consommer ?

En Malaisien, le Tongkat Ali entre couramment dans la composition de boissons énergisantes ou comme additif pour le café. A l’exportation, la Malaisie a interdit certains complémentaires alimentaires voués au body-building et falsifiés.

En herboristerie et surtout si vous choisissez de commander du Tongkat Ali par internet (la liste des produits frelatés y est répertoriée) lisez-bien les étiquettes.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

  • Maté boisson alternative au café sans ses inconvénients
  • Gingembre : découvrez ses vertus thérapeutiques
  • Le Tribulus terrestris au secours de nos défaillances
  • L’Éleuthérocoque : combattre la fatigue hivernale avec le ginseng sibérien
  • Jujube : un fruit médicinal savoureux et un fortifiant naturel
  • Le Kudzu, un élément phare de la médecine traditionnelle chinoise
  • Ashwagandha : une plante déstressante et adaptogène
  • Les baies de goji, le fruit le plus nutritif et antioxydant de la planète
  • Catuaba : « l’anti-panne » au naturel, propriétés et vertus



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *