Maison au naturel

Tawashi : une éponge zéro déchet !

Une technique japonaise de réemploi pour donner une deuxième vie à vos tissus

Vous souhaitez suivre de bonnes habitudes et mettre en place une démarche éco-responsable ? Adoptez le tawashi, une éponge zéro déchet que vous pouvez utiliser au quotidien. Pour en savoir plus, voici un article complet sur cette alternative aux éponges classiques, qui finissent bien vite à la poubelle…

Définition

Le tawashi arrive tout droit du Japon et vient remplacer les éponges classiques. Écologique, pratique, économique et hygiénique, il a des avantages considérables et de nombreux usages : nettoyage de la vaisselle, nettoyage de votre plan de travail… Utilisez-le tous les jours ! Autre avantage : cette éponge peut être passée à la machine à laver. Elle peut donc être utilisée sur le long terme !

Si l’utilisation de cette éponge zéro déchet vous intéresse, fabriquez-la. Ceci est assez simple et rapide et permet d’en avoir une toujours à portée de main !

Qu’est-ce qu’une éponge tawashi ?

Très simplement, un tawashi est une éponge écologique, lavable et résistante. Elle peut être fabriquée à partir de vieux tissus ou de laine.

Tawashi : quelle est son origine ?

Comme indiqué, cette éponge est originaire du Japon où « tawashi » signifie « brosse à laver » ou « lavette ». Créée à partir de tissus inutilisés et de matières textiles, cette éponge est très pratique et assure un nettoyage sans grand effort.

Comment faire un tawashi ?

Il est assez facile de fabriquer son propre tawashi, et internet regorge de modèles et tutoriels. Ainsi, vous pouvez concevoir cette éponge en tricot, en crochet, avec une planche cloutée ou encore avec un morceau de carton. Découvrez comment procéder dans la suite de cet article.

Tawashi : une éponge aux multiples avantages

Le tawashi est une éponge pouvant être utilisée pour réaliser plusieurs tâches ménagères : vaisselle, entretien de la salle de bain, de la cuisine… Au Japon, certaines personnes se lavent même avec. Pratique et solide, elle est fabriquée avec de vieux tissus ou encore des vêtements anciens. Pour la concevoir, n’hésitez donc pas à récupérer des textiles que vous n’utilisez plus !

Intérêt écologique

Avec le tawashi, dîtes adieu aux éponges classiques que vous jetiez régulièrement à la poubelle !

Confectionnez vous-même votre éponge zéro déchet avec des vêtements, de la laine et autres textiles recyclés. Ainsi, vos vieux tee-shirts, chaussettes, collants et autres vêtements abîmés pourront trouver une seconde vie !

Côté entretien, passez simplement votre éponge écologique à la machine à laver et utilisez-la pendant longtemps. Autre avantage : ajustez-la à votre guise pour créer un gant de toilette.



Avec cette éponge écologique, utilisez les vêtements que vous ne portez plus et confectionnez-vous une éponge respectueuse de l’environnement et utilisable sur le long terme. Économies et démarche éco-responsable sont ainsi au rendez-vous !

Tawashi rose fabriqué à partir de vieilles chaussettes, posé sur une table en bois

Les différents modèles

Quel tissu pour faire un tawashi ?

Un des avantages du tawashi est qu’on peut le confectionner à partir de nombreuses matières : laine, lin, jersey, sisal

Des chaussettes trouées ? Un drap déchiré ? Un t-shirt abîmé ? Tout peut faire l’affaire ! Cela vous donnera l’occasion de donner une nouvelle vie à de vieux vêtements et au linge de maison.

Tawashi traditionnel

Avec le tawashi, laissez de côté vos éponges classiques. Si vous avez des chutes de tissus, fabriquez votre éponge écologique !

Pour rappel, cette éponge est conçue avec des matières textiles inutilisées et destinées à la poubelle.

Tawashi en tricot

Envie de vous lancer dans un tawashi en tricot ? C’est possible ! De nombreux modèles sont disponibles en ligne, mais voici la technique préférée de la rédaction :

  1. Prenez de la laine ou une ficelle naturelle fine
  2. Monter 15 mailles
  3. Tricoter au point mousse jusqu’à la longueur attendue
  4. Terminer votre ouvrage
  5. Votre tawashi en tricot est prêt !

Tawashi au crochet

Pour les adeptes du crochet, vous pourrez trouver des modèles en ligne.

Que ce soit au tricot ou au crochet, vous aurez le choix entre plusieurs types de laines : coton, acrylique, et pourquoi pas de la laine de mouton ?

Le saviez-vous ? Il existe de la laine de chameau !

Enfin, un fil a été spécialement conçu pour créer le tawashi : créative bubble. 100% polyester, il a des propriétés abrasives.

Tawashi réalisé au crochet avec une ficelle de chanvre

Comment faire un tawashi avec des chaussettes usagées ?

Les chaussettes… trouées, abîmées, solitaires, on en a souvent des usées au fond d’un tiroir. Alors pourquoi ne pas en profiter pour fabriquer un tawashi ? Pour cela, il suffit de couper des bandelettes dans le sens de la largeur d’environ deux ou trois centimètres, et de suivre notre tutoriel à la fin de cet article.

Tawashi avec un tee-shirt usagé ?

Certaines méthodes préconisent de découper des bandes dans les manches du t-shirt. Mais le problème est qu’il faut trouver autre chose à faire avec les restes du t-shirt.

Une autre méthode consiste à utiliser une plus grande partie du t-shirt. Pour cela, commencez par retirer l’ourlet du bas du vêtement. Puis, sur les 2/3 du vêtement (jusque sous les aisselles), coupez des bandes d’environ 3cm de largeur en arrêtant le découpage à quelques centimètres du côté du t-shirt. Enfin, ouvrez le t-shirt sur le bord non découpé, et faites des découpes en diagonale (du bas du t-shirt jusqu’au bord supérieur de la première lanière, de la première lanière à la deuxième, etc.) pour confectionner une pelote d’un seul fil. Comptez environ 5m pour un tawashi. Appliquez la méthode de tissage expliquée plus bas dans cet article.

Tawashi grattant

Si vous souhaitez une éponge écologique grattante, optez pour une en chanvre qui vous permettra de venir à bout des surfaces récalcitrantes (ne l’utilisez pas sur une surface qui se raye).

Tawashi rond

Les tawashis peuvent être de plusieurs couleurs et formes. Vous pouvez ainsi en créer un qui vous plaît ! Si vous souhaitez en concevoir un rond, vous trouverez sur internet de nombreux tutoriels vous expliquant les étapes à suivre.

Tawashi pour le bain

Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser cette éponge pour nettoyer votre salle de bain. En la combinant à l’utilisation de produits d’entretien écologiques, vous faites un joli geste pour l’environnement !

Tawashi en jean

Vous avez de vieux jeans dans votre armoire ? Ne les jetez pas, mais utilisez-les pour fabriquer votre tawashi.

Tawashi avec un collant

Vous avez des collants filés ? Recyclez-les en un tawashi !

Tawashi en sisal 

Cette éponge est idéale pour faire la vaisselle et pour enlever les tâches sans rayer vos assiettes, verres et autres. Si ce modèle vous intéresse, vous pouvez la fabriquer (en tricotant simplement au point mousse une ficelle sisal) ou la trouver déjà prête à l’emploi sur internet.

Tawashi et tricotin

Si vous avez un tricotin, vous pouvez l’utiliser comme support pour fabriquer votre éponge zéro déchet.

Tawashi : notre tuto pour le concevoir 

Si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication de cette éponge zéro déchet, voici les principales étapes :

  • Sur une planche 20 x 20 cm, tracez un carré de 16 cm de côté (ou plus si vous souhaitez une éponge plus grande)
  • Plantez un clou à 3 cm de chaque angle
  • Sur chaque côté, plantez aussi des clous en les espaçant de 2 cm

Métier à tisser pour tawashi, bandes de tissu dans un seul sens

  • Formez des lignes horizontales : repérez un clou côté gauche et celui d’en face côté droit. Accrochez votre bande de tissu (anneau de vieilles chaussettes, vieux T-shirt…) entre ces deux clous.

Métier à tisser pour tawashi, les bandes de tissu verticales s'entremêlent aux horizontales

  • Tissez les bandeaux horizontaux sur les verticaux.

Métier à tisser pour tawashi : maillage des bandes horizontales et verticales

  • Accrochez un bandeau à une extrémité, faites-le passer sous le premier bandeau horizontal, au-dessus du deuxième, en-dessous du troisième…
  • Répétez cette étape pour les autres bandeaux en alternant : le second passe d’abord sur le premier horizontal, puis sous le second…
  • Un fois les bandeaux accrochés, détachez du clou (ne lâchez pas) la boucle de l’extrémité d’un bandeau. Faites passer le bout du second dans la boucle du premier, lâchez la première boucle, puis passez la boucle du troisième dans le second… A la fin, il ne doit rester qu’une boucle.

Tawashi, éponge, savon de Marseille et brosse posé dur du bois

C’est tout ! Cette éponge pourra être utilisée durant plusieurs mois, en la lavant en machine quand elle est sale.

Comment faire cette éponge sans clou ?

Si vous n’avez pas de clous et de planche à votre disposition, la rédaction de Toutvert vous propose deux alternatives pour concevoir votre propre tawashi.

Pour la première alternative, vous aurez besoin de 20 pinces à linge ainsi que d’un récipient carré (type boite en plastique). Répartissez les pinces à linge sur le récipient (cinq par côté). Puis tissez les bandeaux comme expliqué précédemment.

Pour la seconde alternative, vous aurez besoin d’un morceau de carton carré de 17cm de côté (ou de la longueur que vous souhaitez), d’un crayon, d’une règle et d’une paire de ciseaux/d’un cutter. Dessinez à 2cm de chaque bord un repère au crayon. Puis dessinez un repère tous les centimètres sur les quatre bords du morceau de carton. Ensuite, au niveau de tous les repères, faites une encoche d’environ 1cm de long à l’aide de la paire de ciseaux ou du cutter. Pliez tous les angles, et rabattez une « dent » sur deux afin de former des créneaux. Pour finir, tissez les bandeaux comme expliqué précédemment. Vous n’avez plus qu’à mettre de côté votre morceau de carton et à le réutiliser lors de votre prochain atelier tissage.

 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page