Alimentation

Le tamarin : les bienfaits de ce fruit allié de notre santé

Le tamarin est un fruit tropical venu d’Afrique à l’aspect caractéristique. Ce petit fruit fibreux au goût légèrement sucré n’est pas une simple gourmandise. Utilisé de longue date en médecines ayurvédique et chinoise, il recèle de nombreuses vertus notamment digestives et antiseptiques. Découvrons les davantage.

Origine

Le tamarin est le fruit du grand arbre tropical à feuilles persistantes « Tamarindus Indica« , originaire d’Afrique mais également présent dans les Caraïbes, en Asie du Sud et en Amérique du Sud. Ce fruit est aussi appelé « datte des Indes » et ressemble à une gousse de bois à l’intérieur de laquelle se trouvent des graines, enveloppées dans une pulpe à saveur acide et de couleur brune.

Ce dernier est composé d’eau pour 31 %, 57 % de sucres, 5 % de fibres et même de graisses, de protéines et de nutriments, c’est pourquoi il est largement utilisé aussi bien dans la cuisine que dans la préparation de produits cosmétiques.

Le tamarin, petit fruit originaire d’Afrique, est encore peu connu sous nos latitudes mais sa consommation augmente. Il est utilisé en Chine depuis des siècles pour ses vertus thérapeutiques et ce sont les Arabes qui l’ont rapporté en Occident et ont commencé à démocratiser son usage.

Fruit du tamarinier, celui-ci pousse dans les zones tropicales et est très répandu en Inde notamment. Le tamarin peut avoir un aspect extérieur peu engageant : en effet, il ressemble à un gros haricot brun à la coque semi-rigide.

A l’intérieur se cache pourtant une pulpe au goût sucré et subtil employée en cuisine, mais aussi en phytothérapie.

Ce fruit et certaines parties de l’arbre (comme les feuilles) contiennent des principes actifs très utiles à notre santé et prescrits en médecine douce !

tamarin
Le tamarin est recommandé en phytothérapie

Les Bienfaits

Le tamarin est un fruit aux nombreuses propriétés bénéfiques à l’organisme. Par exemple, le traitement de sa peau produit une pulpe foncée avec laquelle on obtient des confitures, des gelées et des sirops à effet laxatif.

Aussi, il combat efficacement certaines infections fongiques, dont le « Candida Albicans« , et qui est capable de calmer la dysenterie.



Antioxydant

L‘acide tartrique dont il est riche, comme nous l’avons déjà dit, est un antioxydant et pour cette raison il combat efficacement les radicaux libres.

Propriétés laxatives

Le bienfait le plus connu du tamarin est sa propriété laxative, il lutte efficacement contre la constipation. Il contribue également à limiter de manière générale contre les troubles digestifs (ballonnements, ulcères…).

Antidiabétique

De plus, le tamarin possède un pouvoir antidiabétique considérable, régule la présence de sucre dans le sang et prévient les troubles biliaires.

Antiseptique

Au-delà, c’est un antiseptique reconnu qui aide à calmer les infections respiratoires (angines, maux de gorge) et urinaires.

Dans certains cas, il peut être prescrit en usage externe. Il aide alors à résoudre les problèmes cutanés grâce à ses propriétés cicatrisantes. Enfin, il contribue à préserver la flore bucco-dentaire.

Autres bienfaits

Les personnes qui souffrent de troubles digestifs trouvent le tamarin très utile parce qu’il régule les fonctions gastriques. Riche en fibres, ce fruit garde le cholestérol sous contrôle et peut réguler la tension artérielle. Dans certains pays, le tamarin est utilisé pour éradiquer la fièvre palustre.

Une étude a montré, sans encore le démontrer complètement, comment l’extrait de pépins de ce fruit (à action anti-inflammatoire), peut potentiellement traiter l’arthrite grâce à l’action qu’il joue contre les enzymes qui causent la dégradation du cartilage.

Selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, le tamarin est utilisé pour différentes propriétés. En Inde, par exemple, la plante est utilisée pour traiter les hémorroïdes, la pharyngite, la stomatite et même les intoxications alcooliques. La médecine homéopathique utilise ce fruit pour créer des médicaments contre les maux d’estomac.

Autre atout et non des moindres, les futures mamans apprécieront, sa version sous forme de jus est idéale pour apaiser les nausées du premier trimestre. Attention toutefois à ne pas en abuser, il convient de demander l’avis de votre médecin ou phytothérapeute.

tamarin
Le boisson de tamarin

Ce petit fruit qui gagne à être connu, riche en vitamines (PP, C B1, B2, B11) et minéraux (calcium, potassium, fer…), pourrait bien soulager certains maux de votre quotidien !

Où trouver le tamarin ?

Aujourd’hui, on trouve facilement le tamarin en grande surface, dans les rayons dédiés aux fruits tropicaux.

En plus des fruits proprement dits, vous pouvez également acheter des gelées, des crèmes et des confitures issues de la transformation de la peau.

Vous pouvez également trouver ce fruit (souvent combiné avec d’autres herbes, comme le fenouil) dans les herboristeries, sous forme de sachets prêts à l’emploi pour la préparation de tisanes, excellents pour le traitement des troubles gastro-intestinaux.

Dans les magasins spécialisés dans la vente de produits ethniques, on trouve également de la pâte de tamarin, largement utilisée pour la préparation de soupes de légumes à enrichir avec du poisson ou des fruits de mer.

Les mêmes pâtes peuvent également être trouvées dans de nombreuses boutiques en ligne.

Dans certains magasins, vous pouvez également acheter du tamarin confit.

Comment utiliser le tamarin ?

Le tamarin est utilisé pour la préparation de sirops et de crèmes, tandis que dans d’autres pays du monde, il est considéré comme un véritable ingrédient à utiliser dans de nombreuses recettes.

C’est, par exemple, l’ingrédient de la sauce Worcestershire et du « Sambhar« , la soupe indienne aux lentilles, à servir avec du riz. Le tamarin est également utilisé pour le curry de viande ou de poisson car sa saveur est beaucoup plus intense que celle du citron.

Il est également possible de trouver le tamarin sous la forme de liqueur, faite avec du gin et du jus de citron, avec un goût agréablement aigre-doux.

Ce fruit est utilisé pour faire une excellente boisson rafraîchissante et digestive. Voici la recette et les ingrédients :

Jus de tamarin

  • Faire bouillir 50 grammes de pulpe dans l’eau pendant environ 15 minutes.
  • Après cela, il faut bien l’écraser et enlever les fibres. Ajouter ensuite 50 cl d’eau, 3 cuillères à café de gingembre frais haché, 2 de cumin concassé, 3 de sucre et un peu de sel.
  • Mélanger et laisser reposer pendant un quart d’heure.
  • Enfin, filtrer et laisser refroidir le mélange.
  • Au moment de le consommer, diluer le mélange dans 1 litre d’eau fraîche selon votre goût.

Contre-indications

Le tamarin peut avoir d’importants inconvénients. Il n’est pas recommandé si vous prenez de l’aspirine : il peut augmenter le risque de saignement.

Le même effet peut se produire lors de la prise d’anti-inflammatoires ou d’AINS, ainsi qu’avec des anticoagulants.

Certaines personnes sont allergiques au tamarin, qui provoque alors des éruptions cutanées, des étourdissements ou des vomissements. Dans ce cas, il faut en éviter la consommation et consulter votre médecin.

Le tamarin est très acide et pour cette raison, à long terme, il peut affecter l’émail des dents. Les diabétiques qui prennent des médicaments pour réduire la glycémie doivent consommer de petites quantités de ce fruit, car il peut causer des changements du taux de glycémie.

Par conséquent, même en consommant du tamarin, il est important de faire attention, surtout si l’on souffre de maladies particulières pour lesquelles on doit prendre des médicaments spécifiques. Consultez votre médecin !

Autres conseils

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer