ActualitéFiches pratiques

Le survivalisme : comment survivre face aux situations extrêmes ?

En France, le survivalisme est au cœur de l’actualité et aujourd’hui, de plus en plus de personnes sont séduites par ce mode de vie. Dans le cadre de cette activité, les survivalistes se préparent et apprennent les méthodes de survie, les solutions pour stocker les armes et la nourriture, les moyens pour construire des abris ou encore les alternatives pour se nourrir en milieu sauvage.

Alors, si vous aussi vous êtes tenté par ce mode de vie, nous vous en disons plus dans cet article : définition, principe, équipements nécessaires… Après l’avoir lu, vous en saurez plus sur cette activité et vous saurez si celle-ci vous tente ou non !

Survivalisme : définition et principes

Définition du survivalisme

Le survivalisme est un mode de vie vécu par les personnes souhaitant se préparer à une éventuelle catastrophe et désirant apprendre à survivre face aux dangers de la nature.

Le survivalisme suit donc un objectif précis : se tenir prêt à faire face à toutes sortes de dégâts.

Survivalisme : apprendre à faire face à toutes sortes de situations
Survivalisme : apprendre à faire face à toutes sortes de situations

Les principes du survivalisme

Comme indiqué, les personnes souhaitant suivre ce mode de vie s’appellent les survivalistes et ces derniers apprennent à construire des abris, à utiliser des armes ou encore à stocker de la nourriture.

Ceci inclut l’apprentissage de l’orientation, des gestes de premiers secours, de la pêche, de la chasse, de la reconnaissance de plantes… Le survivaliste se prépare également selon la situation :

  • Une situation qui le touche individuellement : cambriolage, accident, agression, incendie…
  • Une situation qui touche une zone limitée : coupure de gaz, d’électricité, catastrophes naturelles…
  • Une situation qui subvient à l’échelle régionale, nationale, voire mondiale : catastrophe naturelle, économique, guerres…

Dans le cadre du survivalisme, plusieurs solutions sont développées comme les compétences de survie qui correspondent à la maîtrise du feu, à l’autosuffisance, au savoir-faire des nœuds…

Les survivalistes apprennent également à construire un kit de survie et à élaborer une stratégie financière d’urgence (stockage d’argent, de matières premières…). Enfin, les survivalistes apprennent à mettre en place une BAD (Base Autonome Durable). Celle-ci doit contenir une réserve de nourriture, d’eau potable, de soins. Son espace doit être important et des évacuations doivent aussi être présentes.

Quels sont les équipements nécessaires à un survivaliste ? 

Pour être un vrai survivaliste, vous devez avoir un certain nombre d’équipements qui vous permettront de faire face à différentes crises. Voici un aperçu sur ceux incontournables :



  • Un EDC (Every Day Carry), le matériel que tout survivaliste porte sur lui. Ceci correspond à un équipement étudié et adapté à son mode de vie et qui doit lui permettre de faire face à un maximum de situations.
  • Des armes alternatives pour se protéger et mettre à l’abri les siens dans le plus grand respect de la loi.
  • Un kit d’alerte. Parfois, des situations obligent le survivaliste à quitter son domicile de toute urgence. C’est pourquoi un kit d’alerte est essentiel et celui-ci doit contenir des couverts, une trousse de toilette, de premiers soins, des sacs poubelle, une boussole, des bougies, le nécessaire pour se faire à manger, des allumettes, un couteau, une machette.
  • Un kit de voiture qui comprend tout ce dont le survivaliste peut avoir besoin en cas de problème sur la route.
  • Une trousse de survie qui doit contenir : des articles destinés aux premiers soins, un allume-feu, des comprimés ou gouttes pour purifier l’eau, des équipements destinés à la signalisation, des articles nécessaires pour se nourrir et se mettre à l’abri.
Survivalisme : le point sur les équipements nécessaires
Survivalisme : le point sur les équipements nécessaires
  • Une boîte de survie qui comprend des allumettes, une bougie, un kit de couture, une boussole, des comprimés ou gouttes pour purifier l’eau, un miroir de signalisation, des épingles à nourrice, des hameçons et autres matériels pour la pêche, un grand sac plastique et un collet. Il est important de vérifier régulièrement le contenu de votre boîte, car tous ces objets augmenteront vos chances de survie en cas de problème.
  • Un sac à dos. Celui-ci doit être léger, confortable et étanche. Votre sac doit être composé d’une poche extérieure pour ranger les objets dont vous avez besoin souvent, de poches intérieures qui permettent de répartir les objets et de poches de fermeture extensibles idéales pour augmenter la capacité du sac. Les coutures doivent être de qualité tout comme les attaches.

Notre sélection de livres sur le survivalisme

Alors, prêt à vous lancer dans le survivalisme ? Si vous souhaitez en savoir plus sur cette façon d’appréhender le quotidien et l’avenir, voici quelques livres pour aller plus loin :

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer