Bien-être et santé

Le surpoids, parce qu’il pèse lourd sur votre santé

Le surpoids n’est pas seulement une question de silhouette : il est à mettre en balance avec votre espérance de vie.

Surpoids : la définition

L’Organisation Mondiale de la Santé définit le surpoids et l’obésité comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé ».

La masse grasse corporelle se distingue de la masse maigre, celle-ci correspondant au poids des muscles, des organes et des viscères.

Comment calculer le surpoids ?

IMC de l’adulte

Chez l’adulte, la mesure communément admise est la référence de l’OMS qu’est l’indice de masse corporelle (IMC), soit le poids en kilogrammes divisé par le carré de la taille exprimée en mètres (kg/m2).

Le plus simple est de se référer aux calculettes dédiées, mises à disposition sur internet. Le calcul de l’IMC est le même pour les deux sexes.

Si votre IMC est supérieur ou égal à 18,5 kg/m² et inférieure à 25kg/m2, votre corpulence est normale. En-deçà, votre charge pondérale est insuffisante. Au-delà, vous êtes en surpoids.

  • Entre 25,0 et 29,9 kg/m², vous êtes  en surpoids ;
  • Entre 30,0 et 34,9 kg/m², vous avez de l’obésité modérée ;
  • Entre 35,0 et 39,9 kg/m², vous avez de une obésité sévère ;
  • Au-delà de 40 kg/m², vous êtes en situation d’obésité massive.

Le surpoids se définit par un IMC compris entre 25,0 et 29,9 kg/m². L’obésité par un IMC égal ou supérieur à 30,0 kg/m².

Calcul chez l’enfant et l’adolescent

Chez l’enfant et l’adolescent, l’interprétation de l’IMC doit tenir compte de sa croissance et des modifications biologiques qu’elle implique.

Si bien que le calcul de l’IMC est le même, mais doit être ensuite reporté sur une courbe de croissance, celle-ci étant différente selon le sexe.

Selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), après l’âge d’un an, l’IMC doit diminuer jusqu’à l’âge de 5 ans, puis augmenter progressivement jusqu’à la fin de la croissance.



Ces courbes de croissance ont été revues en 2018, mais l’interprétation de l’IMC d’un enfant ou adolescent selon celles-ci s’interprètent toujours les mêmes seuils de l’International Obesity Task Force (IOTF) :

  • IMC inférieur au centile IOTF-17 : maigreur
  • IMC compris entre le centile IOTF-17 et le centile IOTF-25 : corpulence normale
  • IMC entre le centile IOTF-25 et le centile IOTF-30 : surpoids (non obèse)
  • IMC supérieur au centile IOTF-30 : obésité

A noter que le « rebond d’adiposité« , ce moment où l’enfant de 5-6 ans commence à prendre de la masse adipeuse, serait un indicateur de surpoids pour plus tard : plus ce rebond adipeux est précoce, plus l’enfant a le profil d’un futur adulte en surpoids.

Le tour de taille

Quand parler de surpoids ?
Quand parler de surpoids ?

Surpoids abdominal

Question d’hormones, la graisse s’accumule dans les cuisses et la hanche chez la femme, au niveau de la bedaine chez l’homme.

Sauf qu’à partir de la ménopause, les femmes sont, elles aussi, exposées à l’accumulation de graisse abdominale.

Graisse viscérale

Cette graisse abdominale est la partie visible de ce qui se passe à l’intérieur de l’organisme : la graisse viscérale entoure le foie et les intestins. Une graisse toxique, associée à un risque accru de diabète, maladie cardiovasculaires, voire certains cancers.

D’où l’intérêt de mesurer son tour de taille, le seuil de l’obésité abdominale étant de 80 cm pour une femme, de 94 cm pour un homme.

Le tour de taille se mesure à mi-distance entre la partie inférieure de la dernière côte et la partie la plus haute de l’os du bassin, à même la peau, les pieds joint et les bras relâchés le long du corps, à la fin d’une expiration normale.

Graisse viscérale et tabac

Avis au fumeur, le tabac qui dans un premier temps prémunit de la prise de poids, favorise sur le long terme, la prise de graisse abdominale.

Quelle est la différence entre le surpoids et l’obésité ?

Le surpoids est réversible

Celui-ci correspond à un IMC compris entre 25 et 29,9. Il expose déjà, à certaine maladies, en priorité au diabète de type 2. Mais il est réversible.

L’obésité est une maladie chronique

L’obésité est une maladie chronique : cela signifie qu’elle est irréversible dès lors qu’elle est installée et doit être traitée comme telle.

La différence ne se résume donc pas seulement à l’écart d’IMC.

Obésité et surpoids : conséquences et risques

Espérance de vie

Le surpoids et l’obésité sont la cinquième cause de mortalité au monde, entraînant chaque année le décès prématuré de près de trois millions de personnes.

Un adulte sur deux au monde en souffre, dont 17% sont en état d’obésité.

Diabète de type 2

La moitié des cas de diabète de type 2 sont dus à un poids excessif : le lien de cause à effet est donc quasi-direct. Quant à l’obésité, elle triple le risque de diabète de type 2.

De fait, plus la quantité de graisse corporelle est importante, plus le pancréas se trouve en demeure de fournir de l’insuline pour maintenir le taux de sucre dans le sang constant.

Problèmes cardiovasculaires

Et ce diabète de type 2 expose aux maladies cardio-vasculaires (hypertension artérielle, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs), aux affections rénales, aux troubles ophtalmologiques (cataracte, atteinte de la rétine).

Surpoids : mal de dos et autres troubles associés

Cholestérol et risque du « foie gras » (les cellules du foie qui s’enrobent de gras), douleurs articulaires, arthrose du genou et de la hanche, douleurs au dos, calculs biliaires… avec le surpoids, un ennui n’arrive jamais seul.

Certains cancers

Le développement de certains cancers est également lié au surpoids et l’obésité.

Surpoids chez la femme

Chez la femme, le cancer du sein (après la ménopause), de l’utérus, de l’endomètre et des ovaires.

Surpoids chez l’homme

Chez l’homme, cancer de la prostate et de l’appareil uro-génital.

Et chez les deux sexes, cancer de l’appareil digestif (œsophage, foie, côlon, rectum) et cancers du sang (leucémies et lymphomes).

Mais pourquoi je grossis ?

Prendre du poids est très rarement une fatalité, presque totalement lié au mode de vie : alimentation et vie sédentaire. Si vous êtes un bon vivant, ne culpabilisez pas soyez-le vraiment, en aimant les bons produits et non pas les trans, le pire des gras de la fast-food.

C'est quoi être en surpoids ?
C’est quoi être en surpoids ?

Surpoids : que faire ?

Si vous n’aimez pas le sport, équilibrez tout de même les « entrées-sorties » qui font la différence sur la balance. Et puis, la santé n’est pas une comptabilité en deux colonnes : le manque de sommeil favorise la prise de poids. La prise d’alcool, l’arrêt du tabac, certains médicaments, des difficultés d’ordre psychique font aussi prendre du poids.

Mais l’idée est de se dire que rares sont les situations irréversibles. Ne vous lancez jamais à corps perdu dans n’importe quel régime alimentaire, dont le seul effet serait d’accroître le déséquilibre momentané dont vous souffrez. Consultez et faites-vous aider, pour (re)trouver un équilibre sur le long terme.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à découvrir ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer