Actualitéfeatured

La surpêche : une pêche excessive menaçante

Statistiques, espèces menacées, conséquences et solutions pour y remédier.

La surpêche est une pêche excessive et destructive. Nous employons ce terme lorsque la pêche est trop importante par rapport aux réserves de poissons disponibles. A cause de cette tendance, les stocks s’effondrent les uns après les autres.

La surpêche est aujourd’hui observée dans presque toutes les zones de pêche de la planète. Conséquences de ce phénomène : les équilibres écologiques marins et la sécurité alimentaire sont menacés.

Dans cet article, nous évoquons ce problème : définition, statistiques, espèces menacées, conséquences et solutions pour y remédier.

Après lecture, vous saurez pourquoi la surpêche est dangereuse, mais également les solutions à mettre en place pour lutter contre cette tendance destructive.

Définition de la surpêche : qu’est-ce que cela signifie ?

Comme expliqué, la surpêche est une pêche excessive et destructive. Le terme de « surpêche » est employé lorsque la hausse des capacités de capture entraîne les phénomènes suivants :

  • Une baisse du nombre de prises, voire la disparition de certaines espèces marines.
  • Une baisse de l’âge et de la taille des diverses espèces capturées.
  • Une baisse du poids des espèces pêchées (trop jeunes ou parfois sous-alimentés).
  • La baisse du stock de poissons capables de se reproduire.
Surpêche : signification et données importantes
Surpêche : signification et données importantes

La surpêche est un phénomène aux conséquences importantes comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Quelques données importantes relatives à la surpêche 

Pour mieux comprendre les conséquences de la surpêche, voici quelques chiffres révélateurs :

  • Tous les ans, 130 millions de poissons sont capturés dans le monde.
  • Une grande partie des océans (plus de 40%) sont endommagés.
  • Selon la FAO (Organisation pour l’alimentation et l’agriculture), 2/3 des espèces de poissons sont surexploitées.
  • Une espèce de poisson sur trois est menacée d’extinction.
  • Depuis la fin des années 1980, les stocks de poissons s’épuisent ou stagnent.
  • Une destruction de certains fonds marins dus aux techniques de pêche utilisées

La situation mondiale de la surpêche : qu’en est-il aujourd’hui ?

Selon plusieurs études, la surpêche touche aujourd’hui tous les océans. De plus, selon la FAO, 31.4% des stocks mondiaux de poissons sont sur pêchés, 58.1% sont dans une situation d’appauvrissement et seulement 10.5% sont hors de danger.

Mais quelles sont les espèces de poissons les plus touchées par la surpêche ? Les exemples les plus frappants sont ceux des stocks de thons albacores qui sont surexploités. Outre cette espèce de thon, la morue de Terre-Neuve est une autre variété de poisson touchée par la surpêche : vers la fin du XXème siècle, sa population a notamment décliné à cause d’une pêche intensive.



Les espèces menacées par la surpêche : explications détaillées

Tous les ans, 82 millions de tonnes de poissons sont pêchées par de gros bateaux-usines. Conséquence : de nombreuses espèces de poissons sont menacées ou se retrouvent en voie d’extinction.

Les espèces les plus touchées par ce phénomène sont : le cabillaud, la limande, le flétan d’Atlantique, la sole, le turbot ou encore la baudroie. Le thon rouge et plusieurs espèces de raies et requins sont également en voie d’extinction.

De plus, pour certaines espèces, plusieurs années sont nécessaires pour qu’elles atteignent leur maturité sexuelle. En les capturant avant qu’elles n’arrivent à ce stade, c’est toute la population qui est menacée d’extinction et ce, à court terme !

Les conséquences de la surpêche 

Pour plus d’un milliard de personnes, le poisson représente une source de nourriture importante, en particulier dans les pays du Sud. Pour les pays pauvres également, la pêche est essentielle pour la sécurité alimentaire et l’économie. Mais à cause de la surpêche, tout est bouleversé ! Voici les conséquences de ce phénomène :

  • Des espèces sont en voie de disparition. Ceci concerne notamment le thon rouge, un poisson très consommé à travers le monde, mais qui est aujourd’hui, une espèce menacée.
  • Une diminution d’une espèce de poisson en particulier bouleverse l’écosystème. Par exemple, les poissons-perroquets se développent sur les coraux et les « débarrassent » des algues. A cause de la surpêche, les poissons-perroquets disparaissent et l’enlèvement des algues sur les coraux devient difficile.
  • Dans les pays en développement et avec l’augmentation du pouvoir d’achat, la demande en poisson croît également. Face à ce phénomène, l’industrie halieutique a mis en place des systèmes de pêche assez destructeurs. Parmi eux, il y a l’utilisation de chalutiers, de gros bateaux qui peuvent pêcher plusieurs tonnes de poissons par jour.
Surpêche : de vraies conséquences !
Surpêche : de vraies conséquences !

Quelles solutions pour lutter contre la surpêche ?

Pour lutter contre la surpêche, plusieurs solutions peuvent être envisagées. Parmi elles, il y a :

  • Combattre la pêche illégale en multipliant les contrôles.
  • Repenser notre manière de consommer le poisson.
  • Promouvoir une pêche durable dans une grande partie des océans.

La surpêche a déjà entraîné l’effondrement de plusieurs espèces de poissons. Mais d’après la FAO, sept espèces sur 10 seraient sur le point d’être dépeuplées complètement.

Vous connaissez désormais les causes et conséquences de la surpêche. Comme vous avez pu le voir, ce phénomène est un vrai danger et il est important d’agir pour limiter au maximum la disparition de certaines espèces de poissons.

Pour aller plus loin dans le « domaine des animaux » : 

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer