Chiens

Le Spitz nain, le chien qui devrait figurer au « Who’s who »

Le Loulou de Poméranie est une petite boule de poils de 2 kg seulement !

Le Spitz nain ? C’est le « Loulou de Poméranie » ou la « boule d’amour » ! Petit et craquant, on a envie de l’emporter partout. Mais surtout de le garder avec soi.

L’histoire du Spitz nain, une miniature très en vue

Parfois appelé Spitz poméranien, ce toutou devrait figurer au « Who’s who » : de Michel-Ange à Courteline en passant par Mozart et Joséphine de Beauharnais, il était le chien de compagnie de l’aristocratie dès le XVIIe siècle, est de longue date celui de bien des personnalités.

Ce « loulou de Poméranie », (à la frontière de l’Allemagne et de la Pologne) aussi appelé « toy » en raison de son format, devint célèbre lorsque la reine Victoria s’enticha d’un spécimen orange.

Depuis, ce petit chien a visité plusieurs grades de l’échelle sociale, car très prisé des concierges auxquelles il sert d’ « avertisseur » par ses jappements… et peut-être son peu d’encombrement dans une loge.

L’aspect du Spitz nain : deux kilos seulement

Malgré son poids correspondant à son format, il a l’ossature carrée et la musculature d’un vrai chien. Sa tête n’est pas non plus celle d’une peluche, mais plutôt celle d’un renard ou d’un loup.

 Spitz nain blanc en gros plan

Il n’empêche, cette miniature, qui donne au toucher l’impression d’une carcasse de poulet, plaît aussi par sa crinière léonine, qui prend sa teinte définitive, orange ou un peu plus foncée, voire noire, au bout de trois ans.

Solide, en tous les cas plus que d’autres, si l’on considère son espérance de vie de plus de seize à dix-sept ans. Voici un résumé des caractéristiques physiques du Spitz :

  • Morphologie : lupoïde
  • Oreilles : ses oreilles sont positionnées haut, relativement rapprochées, triangulaires et pointues.
  • Poil : il a un « double » poil : un manteau de couverture long, droit et détaché et un sous-poil court, épais et étouffé.
  • Tête : le crâne est de taille moyenne et plus large à l’arrière. Il prend la forme d’un cône jusqu’à l’extrémité du nez.
  • Queue : sa queue est épaisse et lui tombe sur le dos, dont elle recouvre une partie, ce qui lui donne son profil caractéristique.
  • Couleur : les couleurs varient : noir, blanc, brun, orange, gris, rouge, mais toujours en une ou deux couleurs.

Le caractère du spitz nain : la boule de poils est une boule d’énergie

En dépit des apparences, il est un très bon chien de garde, qui supporte remarquablement bien la solitude : la concierge peut lui laisser la loge à garder, pendant qu’elle va faire ses courses !

Très sociable avec son entourage familier, le Spitz nain est réfractaire à l’inconnu. Le Spitz allemand est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son propriétaire. Il très réceptif et facile à éduquer.



Sa méfiance envers les étrangers et l’absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal d’une maison de ville ou d’une ferme.

Il n’est ni craintif ni agressif mais il aboie pour avertir de la présence d’un intrus.

Infatigable, le Spitz aime jouer, courir, sauter : de tempérament plutôt remuant, il a besoin de courtes promenades pour se défouler. Une fois son trop plein d’énergie évacué, il sera ravi de venir se blottir dans vos bras.

De plus, il est intelligent et il peut être dressé sans difficulté.

Les chiots du spitz nain

La gestation dure environ 60 jours, après cette période assurez-vous que la femelle dispose d’un endroit propre, très spacieux et calme pour se réfugier. Le nombre de chiots est toujours limité, la femelle spitz donnera naissance seulement à 2 à 3 chiots par portée.

 chiot de Spitz nain tirant la langue sur fond orangé

Important : les chiots doivent naître et grandir dans un environnement où la température est d’environ 24-25°.

Il est essentiel que la mère commence à les allaiter immédiatement et continue pendant 48 heures au moins après leur naissance.

Les chiots ouvrent les yeux à partir du douzième jour et l’ouïe apparaît vers le quinzième jour. Ils commencent à marcher vers la quatrième semaine.

Est-ce que le Spitz aboie beaucoup ?

Ce type de chien ne ménage pas ses cordes vocales : il aboie donc pour tout, même s’il n’est pas fait pour la garde, ils convient parfaitement comme chien d’alerte. La moindre chose suffit à l’alarmer : le son de la sonnette, le passage d’autres chiens près de chez lui, ou lorsqu’il entend des bruits suspects ou des personnes ou bruits inconnus…

Il est de nature capricieuse et c’est un chien plutôt déroutant, mais néanmoins facilement gérable et acceptable pour les voisins moins tolérants. Car il n’a généralement pas tendance à aboyer sans raison apparente. Attention certains chiens un peu gâtés peuvent devenir agaçants et têtus.

N’oubliez pas que les chiens aboient aussi pour se faire comprendre, c’est parfois leur façon de communiquer avec nous.

Si votre chien aboie beaucoup, dans certaines conditions son aboiement pourrait devenir un problème inacceptable. Dans ce cas, inutile de lui crier dessus durement pour essayer de le faire cesser, cela pourrait au contraire renforcer son mauvais comportement.

Est-ce que le Spitz nain craint le froid ?

Le Loulou de Poméranie vit de préférence en appartement, mais il peut avoir sa niche dans un jardin car il tolère aussi bien la chaleur que le froid.

Il n’a pas du tout froid, au contraire … Cette race nordique préfère la saison hivernale à celle estivale. Même s’il est habitué à vivre à l’intérieur, il est plus amusant, plus vif et plus désireux de faire des choses quand il fait froid. Il aime la neige, joue avec les flocons qui tombent sur son museau et il aime courir sur des surfaces enneigées. Le temps chaud, en revanche, le met à rude épreuve.

Il possède une abondante fourrure et il remplace le poil d’été par un pelage plus dense : c’est la mue saisonnière. De plus, grâce à une épaisse couche de sous-poils votre Loulou est bien protégé du froid. Il n’a donc pas besoin de porter un manteau, qui reste une mode et un caprice du propriétaire et non un réel besoin.

Est-ce que le Spitz nain perd ses poils ?

Cela peut paraître étrange, mais ce chien à poil long perd en réalité très peu de poils. Son pelage est lisse, doux et caractérisé par une couche de sous-poil abondante et protectrice. C’est seulement pendant les périodes de mue, deux fois par an, qu’il est sujet à une forte perte de poils.

Il existe une différence entre la mue d’un Spitz Nain mâle et celle d’un Spitz Nain femelle. Les mâles continueront à changer de pelage tout au long de leur vie, mais de manière très douce, à tel point qu’on ne le remarque pas. Les femelles ont des changements hormonaux très influents qui se traduisent par des pertes et augmentations de poils.

Lorsqu’il est encore un chiot, jusqu’à 12-14 semaines, il perd beaucoup de poils. Sa robe est très épaisse, mais à partir du 4ème mois, il commence à subir une mue très forte avec un changement radical du pelage. Le chien restera pratiquement chauve et la mue se poursuivra jusqu’au sixième mois.

A partir de cette mue, il est également possible de percevoir la couleur définitive de notre spitz, sur la base de la nuance du poil derrière les oreilles.

La mue n’est pas la même pour tous les individus : des chiens de la la même race et du même âge peuvent réagir différemment. Cela peut également varier en fonction du régime alimentaire et des origines.

Enfin, une maladie qui peut toucher votre Loulou est l’alopécie X, une pathologie qui va le conduire à perdre complètement son poil sur la quasi-totalité du corps. Dans la plupart des cas, seules la tête et les jambes restent poilues. Et il aura besoin d’un manteau d’hiver pour maintenir une température stable lors de ses déplacements.

Élevage du Spitz nain

Si des particuliers proposent de donner des Spitz, sachez que le « don » ne vous exonérera pas des frais d’identification et de vaccination.

Cherchez sur internet ou sur les sites spécialisés les éleveur spécialistes dans des races de petite taille et certifiés des cette race canine par la SCC (centrale-canine.fr/recherche-par-race/portees) ou la FCI – Fédération Cynologique Internationale.

 Spitz nain roux dans l'herbe tirant la langue sur un côté

Dans tous les cas (don ou achat), demandez :

  • La certification LOF (Livret des Origines Français) garantissant son pedigree.
  • Un certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccination à jour et dûment signé par un vétérinaire.

Quel est le prix d’un Spitz nain ?

Il s’agit d’un chien particulièrement cher. Il faut compter de 1 200 au 4 000 euros pour un chiot avec certification LOF. Le prix change en fonction de la couleur, de type morphologique, et de la taille, du sexe, du pedigree des parents, de la conformité aux standards de la race…

Photos de spitz nain blanc et noir

Le Spitz poméranien blanc et le spitz orange tacheté de noir en photos !

 Spitz nain noir 4 Spitz nains dans l'herbe : blanc, noir tacheté et orange  chiot blanc de Spitz nain sur fond noir

Les soins à porter au Spitz nain

C’est une race de chien qui a besoin de certains traitements, mais rassurez-vous il sont faciles à gérer.

Le toilettage doit être très soigné : le pelage a besoin d’un entretien quotidien, y compris un brossage pour garder le pelage brillant et éviter les nœuds et le garder propre. Il n’est pas recommandé de lui donner des bains fréquents mais plutôt d’utiliser un shampooing sec.

L’utilisation d’un pesticide naturel est recommandé pour la période printemps/été, à faire tous les mois.

Ses dents peuvent facilement avoir du tartre, elles doivent donc être nettoyées périodiquement par le vétérinaire ou avec un produit spécial.




Ses ongles doivent être surveillés et périodiquement raccourcis s’ils ont tendance à s’étirer et à plier.

Cette race apprécie la marche quotidienne, ce qui améliore la mobilité articulaire et prévient l’obésité. Attention à ne pas les faire sauter trop haut car ils sont facilement exposés à la dislocation de la rotule traumatique.

Avec l’âge, des problèmes peuvent survenir tels que la calvitie, l’affaissement de la trachée, l’insuffisance rénale, il est donc préférable de faire suivre votre chien par un vétérinaire.

Alimentation : que mange ce petit chien ?

Comme tous les chiens, il a besoin d’une alimentation spécifique à chaque phase de sa vie. La nourriture doit être adéquate, servie en quantité adaptée et toujours à la même heure.

Le sevrage du chiot peut commencer à environ 30 jours de vie, les chiots de moins de 60 jours doivent manger 5 fois par jour (entre la tétée et les repas ajoutés).

Puis, peu à peu, des aliments plus consistants sont introduits, entre trois et six mois, par portion de trois fois par jour.

Les repas sont réduits à 2 fois par jour, de six mois à un an, puis à un seul repas par jour.

Il est préférable d’éviter les collations hors du repas, mais aussi les aliments épicés, sucrés ou salés, les aliments de table. Attention, les os peuvent être dangereux.

Il est principalement recommandé de le nourrir de croquettes, une nourriture sèche qui fournit en bonne quantité les nutriments dont le chien a besoin.




Vous pouvez compléter les croquettes avec une petite portion d’aliments humides. Pendant et après la gestation, il est bon d’enrichir la nourriture avec des suppléments minéraux et des vitamines.

Les problèmes de santé du Spitz nain

Comme beaucoup d’autres chiens, il est prédisposé à certains problèmes de santé :

  • membres disproportionnés
  • dents défectueuses
  • truffe dépigmentée
  • tête plate
  • yeux grands
  • ongles et yeux clairs
  • trot désagréable

A noter, le chien n’est pas admis aux concours de beauté s’il présente également : une oreille acajou, monorchidie et cryptorchidie.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter ces articles sur d’autres chiens d’agrément et de compagnie :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page