Bien-être et santé

Comment soulager le mal de gorge naturellement

Nos conseils pour soigner naturellement le mal de gorge

Le mal de gorge, vous connaissez, vous êtes touché dès que vous mettez le nez dehors ! Gênant et désagréable, il n’est cependant pas une fatalité.

Le mal de gorge, c’est quoi ?

Le mal de gorge est généralement dû à une inflammation de la paroi du premier tube digestif (pharynx et œsophage).

Il est un motif très fréquent de consultation chez son médecin traitant. Dans 85% des cas, cette maladie est d’origine virale, c’est-à-dire causée par un virus (contre seulement 15% des cas, où l’angine est alors causée par une bactérie). Dans ce cas il peut s’agir d’une pharyngite ou du début d’une rhino-pharyngite virale.

Dans la plupart des cas, il est associées au rhume, qui déclenche une pharyngite. Les virus responsables comprennent la grippe, le virus Epstein-Barr, l’adénovirus, le rhinovirus, le coronavirus, l’entérovirus, le cytomégalovirus et l’herpès simplex.

Une autre cause possible de pharyngite est le syndrome de reflux gastro-œsophagien.

Selon la localisation de la douleur, on parlera de :

  • Épiglottite : dans ce cas, c’est l’épiglotte qui est enflammée. Elle est rare, mais elle peut être grave.
  • Pharyngite : les douleurs sont localisées dans la gorge et elles nous font ressentir la déglutition comme un calvaire. Ce sont les tissus qui sont enflammés.
  • Amygdalite : c’est une affection qui atteint les amygdales. Dans ce cas-là, il est difficile et douloureux d’avaler, et la douleur peut irradier jusque dans la ou les oreilles.

Attention si les 3 maladies présentées ci-dessus sont de loin les plus communes, il peut arriver que le mal de gorge soit causé par d’autres facteurs.

Moins courant, l’allergie respiratoire est aussi souvent en cause, de même que la pollution. Le cancer, mais également le virus du VIH peuvent causer des symptômes similaires.

Les causes du mal de gorge

La cause la plus fréquente est une infection virale, mais le mal de gorge peut aussi être déclenchée par des infections bactériennes, des allergies, des irritations chimiques, un reflux gastro-œsophagien ou, plus simplement, de l’air sec.

mal de gorge



D’autres causes plus rares sont la mononucléose, la rougeole, la coqueluche, la poliomyélite, les tumeurs dans la région du cou, les abcès et le gonflement de l’épiglotte.

Les symptômes du mal de gorge

Les symptômes associés au mal de gorge dépendent du déclencheur. Parmi les plus fréquentes, on trouve la fièvre, les frissons, la toux ou les éternuements, l’écoulement nasal, les douleurs diverses, les maux de tête et les nausées ou vomissements.

En cas d’amygdalite, ce sont les amygdales qui se gonflent, deviennent rouges et se couvrent de plaques.

Mal de gorge persistant et déglutition douloureuse

L’amygdalite provoque une difficulté à avaler et un mal de gorge intense. Elle peut également être ressentie comme un nœud dans la gorge ou comme si la gorge ou la poitrine étaient brûlantes (œsophagite).

Si l’inflammation est grave, elle peut entraîner des difficultés à avaler, c’est-à-dire une sensation douloureuse lors du passage d’aliments ou de liquides dans le canal alimentaire (dysphagie).

Ces problèmes peuvent rendre l’alimentation difficile et entraîner une perte de poids.

Mal de gorge persistant et stress

Le mal de gorge peut également être causé par le stress, bien que ce problème se manifeste plus souvent par la sensation d’avoir une boule au fond de la gorge.

On parle de globe hystérique pour désigner le sentiment d’avoir quelque chose de ferme dans la gorge, qui rend la déglutition difficile (et parfois douloureuse). Dans ce cas, notre corps nous indique l’incapacité d’accepter quelque chose que nous nous sentons obligés de bien faire même si nous ne le voulons pas.

Mal de gorge sans fièvre

La forme sans fièvre peut être associée à des causes non infectieuses, telles que :

  • stomatite aphteuse
  • inflammation des ganglions lymphatiques
  • reflux gastro-œsophagien (qui peut également être lié à une hernie hiatale et associé aux aigreurs d’estomac)

Mal de gorge et angine : quelles différences ?

Le mal de gorge et la douleur à avaler sont des symptômes caractéristiques de la pharyngite.

Situé à l’arrière de la bouche, le pharynx est un conduit musculo-membraneux qui permet le passage des aliments de la bouche vers l’œsophage. On parle de pharyngite quand l’inflammation est plus diffuse et touche toute la muqueuse.

La pharyngite a différentes causes, notamment des virus, des bactéries, des allergies, et aussi la remontée des sucs gastriques de l’estomac.

mal de gorge

L’amygdalite aiguë ou tonsillite, aussi appelée par le terme générique de ‘angine’ ou angine tonsillaire, est une inflammation des amygdales palatines le plus souvent de type virale, et plus rarement bactérienne. Elle est caractérisée par des amygdales rouges et/ou gonflées, avec des taches rouges ou blanches. On observe des douleurs à la déglutition, dans certains cas de l’oreille, et de la fièvre, lorsqu’il y a infection.

Amas de tissu lymphatique ovoïde elles sont situées de part et d’autre de la luette, visibles au fond de la gorge. Les amygdales représentent une partie du système de défense de l’organisme et dans la petite enfance elles servent à protéger les voies respiratoires.

L’amygdalite peut être provoquée par une infection virale ou bactérienne (streptocoque du groupe A) qui provoque une hypertrophie.

Il existe aussi l’angine érythémateuse de la scarlatine, de la typhoïde, de la rubéole, rougeole, et varicelle.

Mal de gorge et oreille

Attention, un mal d’oreille même associé à un mal de gorge peut-être le début d’une otite. Ceci peut aussi être dans certains cas une mycose auriculaire ou chez un enfant les oreillons.

Traitement contre le mal de gorge

Si le mal de gorge est d’origine virale, il dure en général de 7 à 10 jours. On peut atténuer la douleur et l’inflammation avec de l’ibuprofène ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

En cas d’infection bactérienne, il est nécessaire de prendre un antibiotique.

De plus, il peut être utile d’avoir recours aux remèdes naturels pour soulager la douleur. Toutefois, il est préférable de demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il est toujours préférable de consulter votre médecin si les symptômes persistent. Un mal de gorge déclenché par d’autres causes peut nécessiter un traitement spécifique qui sera déterminé au cas par cas par votre médecin.

Faut-il consulter un médecin en cas de mal de gorge ?

Il est conseillé, dans certains cas, de consulter votre médecin. En cas de :

  • difficulté à respirer, à avaler ou à ouvrir la bouche
  • douleurs qui persistent plus d’une semaine
  • douleurs aux oreilles
  • éruptions cutanées
  • douleurs articulaires
  • gonflement des ganglions lymphatiques du cou
  • amygdales enflées et très rouges, du sang ou du mucus dans la salive

Il est préférable de demander conseil à votre médecin même si le problème est récurrent et que vous souffrez d’enrouement pendant plus de deux semaines consécutives.

Mal de gorge et homéopathie

Sachez qu’en plus des traitements conventionnels et des remèdes de grand-mère, il existe des traitements homéopathiques très efficaces en cas de gorge douloureuse et symptômes connexes.

Pour ce choix, nous vous renvoyons vers un médecin ou spécialiste en homéopathie qui sera à même de diagnostiquer correctement votre maladie et de vous prescrire un traitement correspondant.

Remèdes naturels contre le mal de gorge

Heureusement le mal de gorge n’est pas une fatalité, il existe de nombreux remèdes naturels contre les maux d’hiver pour le soulager.

Un bon remède faire des bains de bouche est l’infusion des feuilles de cassis, fraîches ou séchées. Mettez-en 1 pincée par tasse. Laissez bouillir 5 à 10 minutes, filtrez et faites des bains de bouche avec cette infusion. Utilisez au moins deux fois par jour.

En hiver, les grand-mères soulageaient ce petit désagrément avec du miel. Quand elles avaient la gorge irritée, elles préparaient une boisson à base de lait, de miel et d’ail haché qu’elles laissaient macérer au moins 24 heures.

Soulager le mal de gorge avec les huiles essentielles

L’aromathérapie aide à traiter et prévenir le mal de gorge grâce aux propriétés anti-inflammatoire, antalgique, anti-infectieuse et décongestionnant des huiles essentielles, qui permettent de soulager la douleur et soigner l’inflammation.

On peut les mettre dans des diffuseurs d’ambiance ou les avaler en mettant quelques gouttes dans une cuillère à café de miel.

  • huile de melaleuca, il est utilisée pour ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. A utiliser diluée dans l’eau pour faire des gargarismes qui détruisent les germes.
  • huile essentielle d’eucalyptus, balsamique par excellence, elle réconforte et rafraîchit les muqueuses.
  • huile essentielle de menthe, avec ses propriétés antiseptiques, elle soulage l’inflammation.
  • huile essentielle de thym, décongestionnant, elle apaise les muqueuses rougies.
  • huile essentielle de myrte aide également à décongestionner la gorge enflammée.
  • huile essentielle de citron apaise les symptômes grâce à ses vertus antibiotiques.
  • huile essentielle de myrrhe peut être utilisée pour maintenir un environnement aseptique.




Quelle tisane pour les maux de gorge ?

Il existe différentes plantes médicinales qui peuvent être utilisées pour faire des tisanes.

  • Rosa canina, source de vitamine C, elle contribue à renforcer notre système immunitaire et à prévenir la toux et les rhumes. Les baies ont également des propriétés anti-inflammatoires. Infusez 2 cuillères à café de baies séchées dans 250 ml d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes, filtrez et buvez deux fois par jour.
  • Echinacée, riches en vitamine C, pour renforcer le système immunitaire. Plongez 1 cuillerée de racine d’échinacée séchée dans 200 ml d’eau froide. Portez à ébullition et attendez pendant 5 minutes, puis retirez du feu et faites reposer pendant 10 minutes. Filtrez et buvez en ajoutant du miel, du jus de citron ou d’autres édulcorants naturels selon le goût.
  • Mauve, riche en mucilages qui assouplissent les muqueuses de l’organisme, grâce à son effet apaisant et à ses propriétés anti-inflammatoires elle serait parfaite pour la gorge et les premières voies respiratoires, avec un bon effet antitussif, expectorant et décongestionnant. Faites bouillir 200 ml d’eau, puis laissez 1 cuillère à café de feuilles séchées de mauve et laissez pendant 5 min. Buvez la préparation chaude avec une cuillère à café de miel pour la sucrer ; le miel d’eucalyptus contribue à augmenter l’action expectorante et bénéfique pour les voies respiratoires de la tisane de mauve.
  • Guimauve, ses propriétés émollientes sont utiles pour apaiser et protéger la muqueuse de la gorge. Préparez une tisane avec 1 cuillère de racine de guimauve séchée et hachée dans de l’eau froide, portez à ébullition. Faites bouillir quelques minutes et éteignez le feu. Couvrez et laissez infuser pendant 10 min. Filtrez et buvez après les repas pour profiter de son action anti-inflammatoire et protectrice des muqueuses.
  • Sysimbre, également appelé erysimum ou ‘herbe aux chanteurs’, il est adoucissant pour la gorge, il apaise les picotements et peut être utilisé en cas d’enrouement passager. Préparez une infusion avec 1 cuillère à soupe d’érysium séché par tasse d’eau bouillante (20 min d’infusion). Une tasse par jour.
Indigo Herbs Poudre de Racine de Guimauve 100g
Prix mis à jour le 23-09-2020 à 9:36 AM.
Tisane Erysimum 250 GRS (Herbe aux Chantres) plante Erysimum officinal
Prix: 7,20 €
Prix mis à jour le 23-09-2020 à 10:06 AM.

De l’Ayurvéda provient le lait d’or (ou golden milk), qui, grâce à la présence de curcuma qui renforce les défenses immunitaires, aide à guérir plus rapidement.
mal de gorge

Soulager le mal de gorge avec du miel et du lait

Un classique de grand-mère : un bol de lait chaud au miel à prendre le soir. Bien chaud – mais pas bouillant. Le lait soulage les sensations de picotements et le miel est un efficace antiseptique.

Pour les intolérants au lactose, le lait de vache peut également être remplacé par du lait d’amande au même pouvoir émollient.

Du miel pour le mal de gorge

En hiver, grand-mère soulageait le mal de gorge avec du miel. Quand elle avait la gorge irritée, elle se préparait une boisson à base de lait, de miel et d’ail haché qu’elle laissait macérer au moins 24 heures.

Autre recette, faites bouillir de l’eau, ajoutez dans une grande tasse, une rondelle de citron, 1-2 branches de thym, 1 belle cuillère de miel. Buvez par petites gorgées 2 fois par jour.




A noter qu’il existe pléthore de miels sur le marché. Évitez ceux provenant d’Asie, souvent coupés au sirop de glucose. Fiez-vous au label bio et préférez-les UE.

Parmi les différents miels de fleurs et arbres, l’un des plus efficaces est celui de thym.

De la sauge contre le mal de gorge

Si vous souffrez de ce petit désagrément, préparez une infusion de feuilles de sauge officinale bien corsée et gargarisez-vous avec, matin et soir, jusqu’à ce que vos maux de gorge ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

Du citron contre le mal de gorge

Essayez aussi avec du citron qui est un véritable antiseptique naturel.

Important : même si les antibiotiques ne sont pas automatiques, de même que les médicaments chimiques, les conseils ci-dessus ne valent pas avis médical. Si les symptômes persistent et/ ou s’intensifient, consultez un médecin.

Plus des conseils

Découvrez d’autres remèdes naturels contre les maux d’hiver :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer