Bien-être et santé

Le soufre : les voies respiratoires et les articulations

Vous pensiez à la poudre à canons ou à la petite flamme bleue qui dégage une odeur âcre ? Erreur, le premier rôle du soufre est la vie organique terrestre. Découvrons cet oligo-élément.

Un oligo-élément à la base de la vie sur Terre

Dans le tableau des périodiques, le soufre appartient au « rectangle magique » C, N, O, P, S (carbone, azote, oxygène, phosphore, soufre) qui avec l’hydrogène, sont les éléments de base de la vie sur terre.

Présent dans la croûte terrestre, il se trouve à l’état pur dans certaines zones volcaniques du globe comme en Sicile et au Japon, ou encore à l’état de gaz tel que dans le gisement de gaz de Lacq en Aquitaine.

Un oligo-élément indispensable à notre organisme
Un oligo-élément indispensable à notre organisme

Un constituant des acides aminés essentiels

Ce non-métal à la couleur jaunâtre et à l’odeur certes nauséabonde d’œuf pourri est un oligo-élément présent dans l’organisme humain : il entre dans la composition d’acides aminés essentiels, ces derniers étant les constituants des protéines, et plus particulièrement de la méthionine et de la cystéine, mais aussi de l’homo cystéine et de la taurine.

Par ailleurs, le soufre entre dans la structure des vitamines B1 (ou thiamine, qui entre dans la dégradation des glucides et dans le fonctionnement du système nerveux) et B8 (ou biotine, essentielle au métabolisme des protéines, glucides et lipides).

Les voies respiratoires, les problèmes articulaires, la peau

Un problème ORL ? Les cures thermales à Luchon ou Uriage sont réputées : en particulier à Luchon, la grotte formant une galerie de 150 mètres de long est le seul « vaporarium » naturel d’Europe. C’est aussi le plus grand au monde, les deux autres de dimensions bien plus modestes se trouvant respectivement en Turquie et aux États-Unis.

Un oligo-élément indispensable à notre organisme
Un oligo-élément indispensable à notre organisme

Le soufre dégage les voies respiratoires et apaise les inflammations ORL : il régule les sécrétions des muqueuses respiratoires, rhinopharyngées et bronchiques. Un remède connu depuis le Moyen-Age.

Le soufre est également un constituant du cartilage de nos articulations : très exactement du chondroïtine sulfate, composé qui assure l’élasticité des cartilages, l’amortissement des chocs, mais aussi celle des tendons, de la peau et de la paroi des artères.



Bien des médicaments contre l’arthrose sont à base de chondroïtine sulfate, qui favorise la production de protéines par les cartilages, et épaississent le liquide présent dans les articulations.

Un remède bien connu du psoriasis

Enfin, de longue date, des cures de soufre apaisent l’eczéma et le psoriasis. Le soufre agit sur le PH, c’est-à-dire l’acidité et la basicité : ce faisant, il régule la surproduction de couches de derme qui provoquent le psoriasis.

Le savon au soufre est vivement recommandé en cas d’acné ou de peau grasse : le soufre est antibactérien et fongicide. Il nettoie très bien la « zone T », soit le front, le nez et le menton.

Dans quels aliments trouver du soufre ?

Le jaune d’œuf, l’aliment le plus riche en soufre

Avec une alimentation variée, peu de risque de manquer de soufre. Les besoins quotidiens de l’adulte sont d’environ 850 mg, pour une quantité totale de 140 grammes dans l’organisme.

Un soufre qui est à l’état de trace dans l’alimentation, même si le jaune d’œuf en a la plus forte concentration (165 mg pour 100g).

Disponible dans d’autres aliments

Le poisson (la truite, la morue, l’esturgeon), la viande (le cœur de veau, le foie de poulet, le foie de bœuf) mais aussi un certain nombre de légumes (le brocoli, les haricots, les lentilles, le persil) en sont riches.

N’oubliez pas non plus l’ail et l’oignon : ils sont une très bonne source de soufre !

L’eau et le vin !

Le soufre est présent dans l’eau du robinet : il l’est plus particulièrement dans certaines eaux minérales (Hépar, Contrex, San Pellegrino) signalées comme « sulfatées », soit une teneur en soufre supérieure ou égale à 250 mg par litre.

Le vin ? Bien sûr, lors du processus de fermentation. Certains vins sont enrichis en sulfites, pour favoriser leur fermentation. Et là, attention, les vins blancs sont les plus sulfatés, mais pas les meilleurs pour les articulations.

Un danger, l’excès de soufre ?

Évitez les eaux sulfatées dans les biberons de bébé

Dès lors que vous avez une alimentation équilibrée, aucun risque de carence, ni d’excès. En soi, l’excès de soufre n’est, du reste, pas toxique. En revanche, un excès de soufre provoquant des diarrhées, choisissez des eaux minérales non sulfatées pour le lait des biberons : le nourrisson a besoin d’équilibrer son transit intestinal.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter les articles suivants :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer