Maison & Jardin

La soie : une fibre naturelle aux propriétés hors du commun

La soie est une fibre naturelle d’origine animale utilisée pour fabriquer des textiles et d’autres articles. Douce et légère, cette matière est également résistante. Aujourd’hui, elle est appréciée pour ses multiples propriétés.

Définition et histoire de la soie

L’histoire de la soie remonterait à 3000 et 2000 ans avant J.C (le plus ancien fragment date de 2570 ans av. J.C). L’histoire continue ensuite avec la Chine qui commercialisa ce précieux tissu, mais sans en donner les secrets. L’art de fabriquer la soie s’est par la suite transmis de manière progressive aux autres civilisations par le biais de princesses, de moines… En revanche, des découvertes dans la vallée de l’Indus au Pakistan font penser que la civilisation qui y résidait maîtrisait déjà l’utilisation de la soie.

En Europe, cette matière fut pendant très longtemps le monopole de l’Empire romain d’Orient. A la fin du Moyen-Age, elle débarqua en Europe Occidentale et à partir du XIXème siècle, la production de cette matière arriva à la phase de l’industrialisation.

Face à l’évolution des coutumes vestimentaires en Europe, à la concurrence d’autres fibres comme le nylon et aux maladies affectant le ver à soie, la soie a connu un important déclin. Résultat : la production devint principalement asiatique.

Comment la soie est-elle fabriquée ? 

Pour fabriquer cette matière, plusieurs étapes sont à suivre.

Quel animal fait de la soie ? 

D’origine animale, la soie est issue du cocon fabriqué par la chenille du bombyx du mûrier (aussi connu sous le nom de ver à soie). La femelle du Bombyx pond entre 300 et 500 œufs. Pour qu’ils éclosent, il ont besoin de chaleur. Des couveuses dont les parois sont remplies d’eau sont ainsi utilisées.

Cocons du bombyx du mûrier
Cocons du bombyx du mûrier

Le ver à soie

Lorsqu’il naît, le ver mesure 4 mm. Durant les cinq premières semaines de sa vie, il engloutit des feuilles de mûrier pour grandir et atteindre 10 cm.

Les chenilles grimpent sur des supports et s’y accrochent par un fil. Il leur faut deux jours pour commencer à filer le cocon. Pour le former, elles régurgitent entre 1 et 2 km de fil en quatre jours.

Soie : quelles sont les étapes de fabrication ? 

La fabrication de cette fibre commence avec l’élevage des Bombyx. Ensuite, voici les étapes :



  • Le décoconnage : 8 à 10 jours avec la fabrication du cocon, les cocons sont ôtés de leur support, puis triés. La bourre qui a servi à la fixation du cocon est retirée.
  • L’étouffage : les cocons sont étouffés dans des étuves de 70 à 80°C. Ils sont ensuite placés dans de l’eau bouillante pour que le gré se ramollisse (le gré est une matière entourant le fil de soie). Le fil est toujours blanc, mais la couleur du gré varie selon la race du vers.
  • La filature : chaque cocon n’est fait qu’un unique trait appelé « bave ». Pour trouver l’extrémité du fil, il faut sans cesse remuer les cocons avec un balai de bruyère.
  • Le moulinage : plusieurs fils sont tordus ensemble pour plus de souplesse (plus le fil est tordu, plus il est souple).
  • Le tissage : pour cette étape, la soie se présente sous forme de flotte :
    • La matière est enroulée autour d’un tambour pour monter les fils de chaîne sur le métier.
    • Elle est dévidée sur une cannette pour tisser la trame.

Propriétés de la soie

Les propriétés de cette fibre naturelle sont :

  • Elle est légère et agréable à porter.
  • Elle est très résistante et solide.
  • En hiver et en été, elle isole très bien.
  • Elle brille et scintille.

Ses avantages et inconvénients de la soie

Légère, confortable et agréable à porter, la soie a l’avantage de laisser respirer la peau durant l’été et de réchauffer en hiver. De plus, les vêtements conçus en cette matière sont souples et élégants.

Autres avantages : elle est antibactérienne et hypoallergénique, ce qui est idéal pour les personnes asthmatiques et allergiques.

Du côté des inconvénients, cette fibre est plus difficile à nettoyer que les autres tissus. De plus, cette matière est particulièrement sensible aux agressions chimiques. La transpiration, les déodorants, les parfums et les lessives non adaptées peuvent notamment la détériorer.

Utilisation de la soie

Cette matière peut s’utiliser dans plusieurs domaines. Elle est notamment utilisée pour concevoir des vêtements (jupes, tops, chemises, robes, pulls fins…), mais également de la lingerie et des accessoires comme des gants, des foulards, des paréos. Dans l’univers du mariage et de la haute couture, cette matière est aussi très prisée.

La soie en tissu

Cette fibre peut également être un tissu utilisé pour concevoir des tissus d’ameublement.

Soie : le lavage

L’entretien de cette matière n’est pas risqué, à condition de respecter les points suivants :

  • Vérifiez que les couleurs tiennent au lavage. Pour cela, tamponnez une toute partie de votre vêtement avec un tissu blanc et humidifié. Si les couleurs se détachent, emmenez votre vêtement au pressing.
  • Faites un nettoyage en délicatesse : utilisez une lessive pour tissus délicats.
  • Ne séchez pas vos vêtements au sèche-linge. La chaleur pourrait le rétrécir et l’abîmer.
  • N’utilisez pas de javel. Ce produit risque de détériorer les fibres naturelles de votre vêtement.

En plus de respecter ces points, suivez ces conseils pour un nettoyage efficace et sans risque :

  • Utilisez de la lessive adaptée.
  • Utilisez de l’eau tiède et non de l’eau chaude. Si vous lavez votre vêtement à la main, ne le laissez pas tremper plus de 5 minutes dans de l’eau savonneuse. Rincez-le ensuite avec de l’eau froide.
  • Ne passez pas sur le mode essorage. Pour le lavage à la main, ne frottez pas votre vêtement. La solution : épongez votre tissu entre deux serviettes en éponge et étendez-le à plat sur un étendoir. Ne le mettez pas au soleil ou sur un radiateur.
  • Repassez votre vêtement à l’envers et réglez votre fer à repasser sur basse température. Repassez-le également humide.

Soie vs autres tissus

Voici quelques différences entre la soie et d’autres tissus célèbres.

Tissage de ce textile délicat
Tissage de ce textile délicat

Quelle est la différence entre la soie et le satin ?

Comme indiqué, la soie est une fibre naturelle qui provient du ver à soie. Le satin est quant à lui une façon de tisser. Il est l’une des trois armures de tissage. Le satin correspond donc aux textiles élaborés via ce type de tissage.

Soie ou coton ? 

A la différence de la soie, le coton est très absorbant (il peut absorber jusqu’à 8,5% de son poids en eau). Il a également un fort pouvoir isolant et il supporte bien la chaleur.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer