Bien-être et santéfeatured

Le sodium ? Autant indispensable que nuisible à la santé

C’est le moment de réviser ! Le sodium est l’un des huit minéraux indispensables à l’organisme : avec le calcium, le potassium, le zinc, le magnésium, le fer, le cuivre, le phosphore.

Le rôle du sodium

Tous sont utiles : ils entrent dans la composition des enzymes, hormones et vitamines. Et quand certains servent à la structure des os et des dents, le sodium est indispensable au rythme cardiaque, à la contraction musculaire et à la transmission de l’influx nerveux : trois fonctions et non des moindres !

Sel et sodium, une simple équation !

Avec cette contrainte que l’organisme a impérativement besoin de sodium, mais en petite quantité. Au point que l’apport nécessaire s’exprime en quantité maximale : 8 grammes par jour au maximum pour un homme, 6,5 grammes par jour pour une femme. Pas plus.

Exploitation de sel à ciel ouvert
Exploitation de sel à ciel ouvert

Et même plutôt moins : ces doses maximales sont celles du Programme National Nutrition Santé lancé en 2011. Mais l’Organisation Mondiale de la Santé préconise 5 grammes maximum pour tout le monde.

Le sodium ? C’est ce minéral alcalin, qui se rencontre rarement à l’état de corps simple (de sodium) dans la nature. Il se présente sous la forme de chlorure de sodium (40 % de sodium (Na) et de 60 % de chlorure (Cl)). Ce que nous appelons communément du sel est du chlorure de sodium.

Comment alors, connaître la teneur en sel d’un aliment ? Lorsque une étiquette indique une quantité de sodium, il faut multipliez celle-ci par 2, 5 pour connaître sa véritable teneur en sel.

Sodium x 2, 5 = sel

Sodium, à la fois indispensable et dangereux
Sodium, à la fois indispensable et dangereux

Les dangers d’un excès de sodium

L’alimentation industrielle, hautement nuisible à la santé

C’est généralement le cas des boissons minérales, dont la teneur en sel est toujours exprimée en sodium : ne jamais oublier de faire la conversion, surtout si l’on suit un régime sans sel. Sachez, en tous les cas, que les eaux minérales gazeuses sont plus salées que les plates.

L’agroalimentaire a la fâcheuse tendance à exagérément saler les aliments : le sel fait peser plus lourd, ce qui revient à vendre une barquette affichant 500 grammes quand elle en contient moins. Le sel est un exhausteur de goût, qui permet de recourir à des aliments de moindre qualité. Il conserve les aliments, et leur donne aussi une jolie teinte : certaines tranches de jambon sont drôlement roses !



Hypertension artérielle garantie

L’inconvénient du sel est que nos papilles s’y habituent : réduire le sel donne l’impression de manger fade. Mais seul notre goût s’y accoutume. Notre organisme n’aime pas du tout !

Dans l’organisme, le sodium est présent dans le plasma sanguin (le « liquide » dans lequel nos cellules sanguines sont en suspension) et dans celui qui entoure nos cellules. Raison pour laquelle l’excès se traduit pas l’hypertension et ses conséquences : infarctus du myocarde, accidents vasculaire cérébraux. Or, observer la préconisation de l’OMS de 5 grammes par jour au maximum, réduirait d’un quart les accidents vasculaires cérébraux.

Le sodium dans l’alimentation

Évitez la mine de sel !

Comment faire ? La fameuse boîte de sel La Baleine entre pour peu (20%) du sel que nos consommons. En revanche, beaucoup d’aliments sont bien trop salés : si nous en identifions facilement certains (la charcuterie) les soupes industrielles sont, par exemple, une épouvantable « mine de sel ».

Parmi les produits les plus salés, les biscuits apéritifs et les chips, sont une véritable horreur. N’oublions pas non plus, que le pain et surtout les biscottes sont salées. Puis, en tête de palmarès de ces faux-aliments nuisibles à la santé, les plats industriels, qu’il s’agisse du céleri, concombre, carottes râpées tout prêts.

Mieux vaut éplucher un concombre et râper soi-même des carottes : ce temps apparemment perdu est de l’espérance de vie gagnée. Quant au couple sel-tabac, ils interagissent mutuellement sur l’organisme. On ne va pas vous faire un dessin : il n’est pas très joli.

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces autres articles sur la santé :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer