featuredMaison & Jardin

Sites de partage de jardin potager : prêter son jardin, partager ses récoltes !

Sites de partage de jardin potager: vous rêvez d’un potager mais vous n’avez ni le temps ni la main verte ?

Vous voulez cultiver vos propres légumes mais vous n’avez pas de jardin ?

Alors pourquoi ne pas faire du partage de jardin potager !?

Sites de partage de jardin potager : origine

« J’avais un grand jardin et très envie de faire un potager. Je me suis dit : « Pourquoi ne pas le faire à deux ? » ».

De cette expérience, la journaliste Danièle Heiligenstein a tiré un concept qu’elle a décliné sur Internet pour créer Pretersonjardin.com.

  • « J’ai été l’une des premières à déposer une annonce ! » Et c’est ainsi qu’elle a trouvé l’aide d’un jeune retraité.
partage de jardin potager
Partage de jardin potager

Sur Pretersonjardin.com, on peut offrir un espace à jardiner, déposer une demande de prêt en échange d’une part des récoltes, troquer des fruits et des légumes contre un coup de main…

  • « C’est un site basé sur la convivialité, le partage, la gratuité », affirme la journaliste. Si le nombre de jardiniers et de prêteurs est à peu près équilibré, les annonces sont « plus fréquentes en région parisienne, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ».
  • Ailleurs, on a moins de chances de trouver ce que l’on cherche.

LIRE AUSSI : Potagers urbains : kézako ?

Pour rassurer les utilisateurs, la créatrice du site a mis en place un contrat type :

  • « Ce n’est pas évident d’ouvrir la grille de son jardin à quelqu’un que l’on ne connaît Pas. »
  • Aussi préconise-t-elle de préciser par écrit la description de la parcelle allouée, la manière dont vont se partager les récoltes, la répartition des tâches (désherbage, arrosage…), la mise à disposition d’outils, de l’eau, les moments où le jardinier peut venir…
Sites de partage de jardin potager
Partage de jardin potager

En 5 ans, Danièle Heiligenstein n’a reçu que 3 plaintes, émanant de personnes qui regrettaient que des jardiniers aient abandonné le projet en cours.

  • Pour elle, c’est une manière de « trouver de la chaleur humaine et de nourrir sainement sa famille sans se ruiner ». « Je n’achète quasi plus de légumes depuis des lustres », témoigne Monique, une utilisatrice.

Depuis, l’idée a fait son chemin, et d’autres sites de partage de jardins sont nés, tels Jepartagemonjardin.fr ou encore Plantezcheznous.com, adossé à de la vente de produits de jardinage.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer