Chiens

Le Setter irlandais, ce « diable rouge »

Un pur-sang acajou à la musculature élégante est un excellent animal de compagnie 

Le Setter irlandais est un autre descendant des Spaniels, sélectionné pour devenir un excellent chien de chasse mais aussi un compagnon fidèle et aimant. Découvrons plus en détails cette belle race de chien.

L’histoire du Setter irlandais ou la chasse au pays du trèfle

« Il offre aux derniers feux

D’un soleil qu’ont mouillé toutes les pluies d’Irlande

Le cuivre de Son poil et l’éclair de Ses yeux…  »

Tous les chiens n’ont pas le droit à un poème. C’est le cas du Setter irlandais, dont l’âme irlandaise a inspiré ce Sonnet pour l’Irlandais à John Hostin.

Descendant de l’Épagneul, le setter « irlandais » s’est appelé ainsi à partir de la fin du XVIIIe siècle, en raison de sa prédilection au pays du trèfle : si le setter irlandais n’a jamais joué au rugby, il chassait à merveille en ces contrées escarpées. Si bien que l’île celte en fit « son » chien, bien avant l’existence des Kennels Clubs.

Setter Irlandais à l'affut dans une forêt

Au XIXe siècle et avec l’apparition des clubs cynologiques « labelisateurs », il devint très officiellement l’Irish Red Setter. Son premier standard fut établi en 1885, selon ses deux variantes, rouge ou bicolore.

Cette dernière tomba en désuétude : en France et à l’instar de son homologue celte, le Red Club de France veille sur le setter irlandais rouge.

L’aspect du Setter irlandais : un pur-sang acajou

On compare souvent ce chien à un pur-sang : d’une taille de 58 à 67 centimètres pour le mâle et de 55 à 62 centimètres pour la femelle, son ossature légère ne s’encombre pas d’un « poil de graisse ». Sa musculature élégante le fait démarrer au quart de tour.



Cet athlète de la vitesse et de la capture du gibier naturel n’en n’a pas moins le port de tête aimable : rien de renfrogné, que le setter irlandais. Avec cette fameuse robe acajou – ou châtaigne fraîche – soyeuse qui le rend encore plus élégant dans sa gestuelle, s’il est unicolore.

Un artiste de la vitesse. Quelque chose de l’acier sous un pelage soyeux !

Quelles sont les différentes races de Setter ?

La FCI classe les quatre types de setters dans le groupe des chiens stationnaires, c’est-à-dire des chiens de chasse dont le rôle est d’indiquer avec leur museau au chasseur où se trouve la proie. Les variétés de cette race sont :

  • Setter anglais
  • Setter écossais ou Gordon Setter
  • Setter irlandais rouge et blanc
  • Setter irlandais rouge

En général, il est très intelligent, noble et affectueux, ce qui en fait également un excellent chien de compagnie. Cependant, ils peuvent être assez têtus, il est donc important de leur donner une bonne éducation dès leur plus jeune âge, en misant sur la patience et l’affection.

Il a une silhouette élégante et athlétique et, lorsqu’ils sont en mouvement, ils tiennent la tête haute et piquent tous deux avec leurs pattes arrière.

Setter Irlandais : cinq chiots sur des planches en bois

La taille est assez constante dans les différents types de Setter. Il existe des caractéristiques communes aux standards de cette race.

  • Taille : Les mâles ont une hauteur au garrot de 52-68 cm et les femelles de 57-65 cm.
  • Poids : fluctue entre 20 et 32 kg chez les mâles et les femelles
  • Yeux : toujours foncés, et leur couleur peut varier de noisette à brun foncé.
  • Oreilles : ont une insertion basse et descendent sur les côtés du museau.
  • Cou : long, musclé et légèrement courbé, se terminant par une poitrine profonde, pas très large et aux côtes bien arquées.
  • Poil : long sur les oreilles, le ventre, l’arrière des extrémités et la queue. Elle peut être lisse ou légèrement ondulée, selon le type de Setter. La couleur du pelage varie.

Setter anglais

Cette espèce de Setter est originaire de Grande-Bretagne, où elle a été créée vers le 15e siècle. Il s’agit de l’espèce la plus répandue de setter. Les caractéristiques sont :

  • Poil : long et légèrement ondulé, mais jamais bouclé. L’arrière des pattes porte de longs poils en mèches, comme la queue.
  • Robe : Elle peut être de différentes couleurs, mais lorsque la couleur est marquée belton, il s’agit du motif tacheté sur fond blanc typique des setters anglais (belton bleu : noir et blanc – belton orange : blanc et orange – belton foie : marron foie et blanc – tricolore : noir et fauve ou foie, blanc et fauve).
setter irlandais dans une prairie
Setter anglais Celton orange : blanc et orange

Setter Gordon ou Setter écossais

D’origine écossaise, où il a été croisé au XVIIe siècle. Il s’agit de l’espèce de setter le moins répandu. C’est un chien adroit, intrépide et audacieux, au caractère équilibré et affectueux. Par rapport aux autres, c’est un excellent nageur. Les caractéristiques les plus singulières :

  • Poil : Lisse, jamais frisé ni ondulé. Il est court sur la tête et à l’avant des pattes, et de longueur moyenne sur le reste du corps.
  • Robe : Noir profond et brillant, avec des taches de couleur feu (marron-rouge). Ils peuvent avoir des taches sur les doigts et des rayures noires au niveau de la mâchoire.
setter irlandais noir dans une forêt en automne
Setter Gordon ou Setter écossais

Setter irlandais rouge et blanc

De couleur fauve et blanche, il est originaire d’Irlande et apparaît aux alentours du 17ème siècle. Aujourd’hui, il est beaucoup moins courant que le setter irlandais fauve. Très affectueux et facile à dresser. Légèrement plus petit que le setter anglais, il est le plus athlétique des différentes espèces. Les caractéristiques les plus distinctives sont :

  • Poil : Long et formant les mèches caractéristiques à l’arrière des pattes, sur les oreilles, les flancs et la queue. Sur le reste du corps, le poil est court et lisse.
  • Robe : blanc de base, avec des taches rouges bien définies.
Setter irlandais tirant la langue sur la plage, mer en fond
Setter irlandais rouge et blanc

Setter irlandais rouge

La dernière des espèces de Setter est née en Irlande au XVIIIe siècle à partir de setters irlandais blancs et fauves, dont la robe était plutôt uniforme. Ils ont été sélectionnés pour créer un chien d’un type et d’une apparence différents. Bien que le premier setter irlandais ait été celui de couleur blanche et fauve, aujourd’hui, c’est celui de couleur unie qui est le plus courant.

Au fil du temps, il a évolué pour devenir un chien d’une grande habileté et d’une grande vigueur. Il se caractérise par son intelligence rusée, son énergie, sa loyauté et son amabilité. Les points caractéristiques de son standard de race sont :

  • Poil : court sur la tête, le devant des pattes et l’extrémité des oreilles. Sur le reste du corps, il est lisse et de longueur moyenne avec de longues mèches à la base des oreilles, à l’arrière des pattes, sur le ventre, les pieds et la queue.
  • Robe : uniforme, de couleur fauve-brun. Il peut avoir des zones blanches sur la poitrine, la queue et les doigts.
Setter irlandais sur une pelouse, tirant la langue, de profil
Setter irlandais rouge

Le caractère du Setter irlandais : la vivacité !

A partir du moment où vous n’êtes ni un perdreau, ni un tétras, le setter ne vous prendra pas pour du gibier ! Vif et robuste, il est obéissant et affectueux.

Le setter irlandais est un excellent chien de compagnie : d’autant qu’il s’adapte facilement. A la condition de le sortir deux fois par jour pour s’élancer, son tempérament doux prend le dessus.

Comment dresser un Setter irlandais ?

Comme mentionné, le Setter Irlandais est un chien qui, s’il est bien soigné, peut vivre très longtemps et rester en parfaite santé toute sa vie. Les règles de base sont de s’assurer qu’il est physiquement actif et de lui apprendre à se socialiser dès son plus jeune âge.

Cette race de chien, en fait, a besoin de beaucoup d’exercice et souffre énormément de solitude. Il n’aime pas être enfermé trop longtemps dans sa maison, même s’il s’adapte bien à la vie en appartement. Pour exprimer son exubérance, il a besoin de courir ou de marcher longtemps dans des espaces ouverts et de se consacrer à l’aventure en suivant un parcours réel ou imaginaire.

Setter Irlandais dans la nature, tirant la langue

L’un des défauts de cette race irlandaise dont il faut toujours tenir compte est sa tendance à grossir. L’alimentation doit être simple et légère, facilement assimilable par le chien.

L’alimentation doit également être pondérée en fonction de l’âge et du mode de vie de l’animal.

Surtout dans les 3 premières années de la vie, il est bon qu’il soit suivi par un vétérinaire car la croissance des chiots est particulièrement lente.

Comment choisir un chiot de Setter irlandais ?

Robuste, cette race de chien a pour seule fragilité d’être sujet aux retournements d’estomac. Nourrissez-le de façon fractionnée.

Moins courant en France qu’en Irlande, vous n’aurez cependant pas de peine à en trouver auprès d’éleveurs sérieux. Lors de son acquisition, demandez impérativement :

  • La certification LOF (Livret des Origines Français) garantissant son pedigree.
  • Un certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccinations à jour et dument signé par un vétérinaire.

Quel est le prix d’un Setter irlandais ?

Vous en trouverez à partir de 800 – 1 000 euros.

Livres recommandés sur le Setter irlandais

Voici quelques livres pour découvrir encore mieux cette race de chien :

Les Setters anglais, Gordon, irlandais
Économisez: 62,09 € (82%)
Prix mis à jour le 3-10-2022 à 10:52 AM.
Les setters: Anglais, irlandais, gordon
Prix: 7,47 €
Prix mis à jour le 3-10-2022 à 10:52 AM.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page