Alimentationfeatured

Le seigle : une céréale courante autrefois, mais rare aujourd’hui

Le seigle est une céréale ancienne qui était très consommée autrefois. Aujourd’hui, elle se fait de plus en plus rare dans les assiettes, et ce, malgré ses avantages sur la santé.

Cette céréale est également intéressante dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Mais pourquoi manger du seigle est-il bon pour la santé ? Quels sont ses bienfaits ? Cette céréale a-t-elle des contre-indications ? Voici tout ses secrets !

Les valeurs nutritionnelles

Parlons tout d’abord des valeurs et des propriétés nutritionnelles.

Voici ce que contiennent 100 g de seigle :

Du côté des vitamines, 100 g renferment 0.3 mg de vitamine B6 et cette céréale contient à cette hauteur, aussi 15 g de fibres alimentaires.

Les variétés

Parmi les variétés de cette céréale, nous pouvons distinguer : celles de demi-hiver, d’hiver, d’alternatives, de demi-alternatives, de printemps et de demi-printemps.

Pour le grain ou pour la production artisanale, des variétés anciennes comme le grand de Russie, l’Hiver de Brie… peuvent être utilisées.

Pour la grande culture, des variétés synthétiques sont plutôt prisés.

Bienfaits

Le seigle est une céréale idéale pour contrôler le taux de glycémie dans le sang. Selon une étude, les femmes consommant du pain de seigle entier auraient un taux de sucre 10% plus bas que celles n’en mangeant pas.

Les bienfaits de cette céréale
Les bienfaits de cette céréale


Selon une autre étude menée, cette céréale favoriserait également la libération de l’insuline, ce qui aide là aussi à mieux contrôler son taux de glycémie dans l’organisme.

Du fait de la présence de fibres, c’est une céréale qui aide à faire baisser le taux de cholestérol dans le sang.

Il renferme aussi des lignanes, des composés végétaux qui aident à diminuer les risques de cancers comme celui de la prostate. Des composés du seigle sont aussi bénéfiques pour la santé intestinale.

Enfin, il aide à prévenir les affections cardio-vasculaires et favorise la circulation du sang.

Les contre-indications à la consommation du seigle

Cette céréale contient du gluten. Si vous êtes intolérant à cette protéine, vous devez donc éviter de manger cette céréale. Idem si vous suivez une alimentation sans gluten.

Gluten

En effet, cette céréale contient du gluten. Si vous y êtes intolérant, il faut éviter d’en consommer au risque de ressentir des symptômes comme une malabsorption des nutriments.

Farine de seigle

Pour donner un côté rustique au pain, cette farine est l’ingrédient idéal !

Cette farine est issue d’une céréale venue tout droit d’Asie Mineure. Elle peut s’utiliser dans la préparation de pains, pâtisseries, sauces…

Elle formera une pâte foncée.

Pain de seigle ou pain complet

Le pain complet est riche en fibres et présente un indice glycémique bas. Ce type de pain est également intéressant d’un point de vue nutritionnel. En revanche, le pain complet est lourd et dense.

De son côté, le pain de seigle présente également un indice glycémique bas. En effet, c’est une céréale très riche en fer, potassium, calcium et sodium ; des éléments bénéfiques à la santé.

Ces deux types de pains sont bons pour la santé. Pour choisir entre les deux, prenez en compte vos goûts et pourquoi ne pas alterner entre les deux pour profiter des bienfaits de ces deux pains ?

Seigle ou sarrasin ?

Ces deux céréales peuvent s’utiliser en cuisine : la farine de sarrasin étant cependant celle utilisée pour réaliser de délicieuses crêpes. Le sarrasin peut également être ajouté dans la préparation de galettes.

Le seigle de son côté peut aussi s’ajouter dans diverses préparations culinaires, mais il est plutôt utilisé dans la fabrication de pains.

Comment les différencier ? Tout d’abord, au niveau de leur aspect : ce dernier est un grain mince alors que le sarrasin est une plante dont les feuilles sont triangulaires.

Seigle ou blé ?

Ce sont deux céréales célèbres aux bienfaits intéressants sur la santé.

Le blé est la céréale phare de notre alimentation. Il est simple à préparer, à digérer et présente une bonne richesse nutritionnelle. Le seigle est une céréale qui a également de nombreux atouts. Elle est riche en antioxydants et en beaucoup d’autres nutriments.

Entre les deux, difficile donc de choisir le meilleur !

Seigle ou orge ?

L’orge est plutôt une céréale des périodes chaudes. Elle est croquante sous la dent et est plus digeste sous sa forme épluchée.

Le seigle est quant à lui la céréale des pays froids et est considéré comme la céréale des pauvres.

Ces deux céréales peuvent s’utiliser dans différentes recettes de cuisine.

Seigle ou avoine ?

L’avoine est une céréale multifonction. Issue des pays froids, elle est riche en fibres et peut s’utiliser en interne pour faciliter la digestion, stimuler le foie, prévenir les maladies cardiovasculaires ou encore pour lutter contre le mauvais cholestérol. En externe, elle s’utilise pour calmer les irritations de la peau et les démangeaisons.

Le seigle a également des vertus sur la santé : il favorise la circulation sanguine, agit aussi sur le taux de mauvais cholestérol et aide à contrôler le taux de glycémie.

Que ce soit l’une ou l’autre (et comme toutes les autres céréales), elles vous apporteront de multiples bénéfices !

Seigle ou épeautre ?

Le seigle est une céréale savoureuse riche en fibres. L’épeautre est quand à lui une céréale renfermant une grande quantité de protéines, d’oligo-éléments, d’acides gras saturés et de vitamine E.

Culture

La culture du cette céréale a lieu dans les terrains pauvres et/ ou régions froides. Avant d’être planté, le sol doit être bien bêché et n’ayez crainte en ce qui concerne les mauvaises herbes. Le développement de votre céréale ne sera pas perturbé !

Le semis a lieu avant l’hiver, au début du mois d’octobre. Plantez un grain tous les 5 cm à 2 cm de profondeur et espacez les lignes de semis de 15 cm environ.

Sa croissance est rapide et en moyenne les tiges atteignent 1, voire 2 mètres de hauteur. Les épis se forment quant à eux entre mai et juin et arrivent à maturité entre juin et juillet. La récolte peut ainsi avoir lieu à partir de ce moment.

Idéal comme engrais vert !

Il peut s’utiliser comme engrais vert durant la période hivernale. Cette céréale structure le sol grâce à son système racinaire important. Elle a aussi un fort pouvoir couvrant, ce qui en fait une alliée de taille pour protéger les sols des mauvaises herbes.

Un engrais vert de qualité !
Un engrais vert de qualité !

Comment préparer cette céréale

Voici des idées recettes végétariennes !

Cookies au chocolat – seigle et papaye

Pour réaliser ces petits gâteaux, vous devez réunir :

  • 250 g de farine de seigle.
  • 100 g de papaye sèche.
  • 200 g de sucre.
  • 100 g de pépites de chocolat noir.
  • 1 œuf.
  • 1 sachet de levure.
  • 125 g de beurre végétal.

Préparation. Allumez votre four sur 180°C et prenez un saladier dans lequel vous ajouterez le sucre, la farine de seigle et la levure.




Dans un deuxième récipient, incorporez l’œuf, battez-le avant de verser le beurre végétal fondu. Mélangez ces deux préparations et ajoutez les pépites de chocolat noir.

Sur une plaque de cuisson, déposez une feuille de papier sulfurisé et formez des petits cookies. Mettez vos petits gâteaux au four pendant 10 minutes et laissez-les refroidir un moment avant de les manger.

Galettes

Pour cette recette, un robot de cuisine est nécessaire.

Pour six galettes, vous avez besoin de :

  • 425 g de farine de seigle.
  • 15 g de levure boulangère.
  • 1 cuillère à café de miel.
  • 1 cuillère à café de sel.
  • 250 ml d’eau tiède.

Préparation. En premier, délayez la levure dans l’eau et laissez de côté pendant 5 minutes. Dans le bol de votre robot, ajoutez 375 g de farine, le sel et mélangez. Incorporez l’eau et le miel, puis retravaillez la pâte une nouvelle fois tout doucement (vitesse 3 ou 4). Dès qu’elle se décolle des bords du bol, pétrissez une nouvelle fois sur vitesse 2 pendant 3 – 4 minutes.

Déposez votre pâte sur votre plan de travail fariné, pétrissez une nouvelle fois avec vos mains et ajoutez la farine restante petit à petit. Recommencez le pétrissage pendant 10 minutes (votre pâte doit être légèrement collante).

Huilez un saladier, déposez la pâte et laissez-la reposer 2 heures, couverte d’un torchon.

Recouvrez deux plaques de cuisson de papier sulfurisé et partagez votre pâte en six parts égales. Aplatissez les galettes sur un plan fariné (15 cm de diamètre sur 1 cm d’épaisseur), piquez-les avec le bout d’un crayon et disposez-les sur les plaques. Recouvrez-les d’un torchon et laissez reposer 1h30 avant de les mettre au four 10 – 15 minutes à 220°C. Laissez refroidir avant de déguster.




Seigle pain

Pour réaliser un pain de seigle maison, rassemblez :

  • Un kilo de farine de seigle.
  • 300 g de farine de blé.
  • 75 cl d’eau tiède.
  • 40 g de levure de boulanger.
  • Une cuillère à café de miel ou de sucre en poudre.
  • Du sel.

Préparation. Dans un grand saladier, ajoutez la farine de seigle et formez un puits. Dans l’eau tiède, diluez la levure de boulanger, incorporez le sel, le miel ou le sucre et versez dans le puits de farine.

Ramenez la farine au milieu et mélangez. Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une boule collante. Couvrez le saladier avec deux torchons et laissez gonfler 3 heures dans un lieu chaud.

Dès le temps écoulé, saupoudrez la pâte de farine de blé et travaillez-la : vers le centre en la tirant vers le haut. Pendant que vous la travaillez, préchauffez votre four sur 180°C.

Une fois une pâte homogène et légère obtenue, saupoudrez votre plan de travail de farine, déposez votre pâte et travaillez-la de nouveau.

Divisez la pâte en quatre boules, puis travaillez-les avec de la farine. Formez une forme allongée avec chaque boule, puis faites des entailles dessus avec un couteau.

Mettez au four 40 minutes : dès le temps terminé, tapotez le dessus du pain : si ça sonne creux, c’est cuit !

Où acheter du seigle ?

Sur internet, vous trouverez facilement du seigle. Mais aussi dans la majorité des épiceries bio.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

  • Fonio : une céréale riche en fibres et minéraux.
  • Graine de chia : la céréale qui booste les Américains.
  • Épeautre : une céréale à ne pas négliger.
  • Avoine : propriétés, bienfaits et utilisations.
  • Focus sur les grains entiers
  • Quinoa : une alternative sans gluten
  • L’orge, une céréale peu utilisée mais aux multiples avantages
  • Découvrez le boulgour
  • Les bienfaits du son de blé

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer