Saturnisme, les enfants pour principales victimes

By Pascale

Saturnisme

Les risques que représentent une intoxication au plomb ont refait jour auprès du grand public lors de l’incendie de Notre Dame de Paris en avril 2019. A travers le monde, le saturnisme continue à toucher des enfants de façon irréversible. Chez nous, le risque est devenu résiduel, mais pas tout à fait inexistant.

Saturnisme, un million de morts par an

L’OMS a classé le plomb parmi les 10 produits chimiques gravement préoccupants pour la santé publique.

Selon l’Unicef et l’ONG Pure Earth (ONG qui contribue à la dépollution des sites contaminés aux polluants toxiques), un million de personnes au monde meurent chaque année d’une intoxication au plomb. Un jeune enfant sur trois est contaminé, dont un sur deux dans un pays d’Asie.

Le saturnisme est une maladie de l’insalubrité. Principalement en cause dans ces pays, l’économie informelle du recyclage des batteries de voiture au plomb et les peintures au plomb  (source : « The Toxic Truth : Children’s exposure to lead pollution undermines a generation of potential »).

Définition du saturnisme

C’est une intoxication au plomb. Sans rôle physiologique dans l’organisme, la présence de ce métal lourd est toujours le fait d’une contamination. Même à faible dose, le plomb est toxique pour l’être humain.
Il y pénètre par inhalation ou ingestion, mais aussi par contact cutanéo-muqueux et par voie transplacentaire chez la femme enceinte.

L’inhalation est le mode d’intoxication le plus dangereux, car le plomb atteint directement la circulation sanguine. Mais chez le jeune enfant, l’intoxication par digestion est le risque le plus important, car il porte les objets à sa bouche.

Test sang pour connaître la plombémie

Quels sont les effets délétères du saturnisme sur la santé ?

Dans l’organisme, le plomb se diffuse vers le cerveau, le foie et les reins. Mal éliminé, il est stocké à 90 % dans les os, et peut être ainsi relargué dans le sang une dizaine d’années après.

Quels sont les symptômes du saturnisme aigu ?

Rare, le saturnisme aigu est le résultat d’une intoxication accidentelle. De 2 à 48 heures après l’ingestion, il provoque de violents maux de ventre ou “coliques de plomb” avec des épisodes de diarrhée et de vomissements.

Il peut également provoquer des troubles neurologiques (maux de tête, tremblements, troubles du comportement), des douleurs articulaires et/ou une insuffisance rénale.

Quels sont les symptômes d’un empoisonnement au plomb ? Le saturnisme chronique

Le saturnisme chronique est l’intoxication au plomb la plus répandue. Elle est insidieuse et sur le long terme. Ses symptômes en sont diffus et non caractéristiques :

  • une anémie persistante,
  • des troubles digestifs,
  • des troubles du sommeil,
  • de l’irritabilité,
  • une difficulté à l’attention,
  • des troubles neurologiques (fourmillements, paralysies).

Il expose au risque de maladie rénale chronique, d’hypertension artérielle et de problème cardio-vasculaire, de moindre fertilité masculine.

Saturnisme chez le jeune enfant

Saturnisme et fœtus

La contamination au plomb d’une femme enceinte représente un risque de fausse couche ou de naissance prématurée, l’enfant pouvant ensuite souffrir de retard de croissance et de troubles d’apprentissage. Le plomb peut également passer dans le lait maternel et empoisonner le bébé.

Saturnisme infantile

Lorsqu’un jeune enfant est contaminé, le risque est également majeur, car son cerveau et son système nerveux sont en formation. Les dommages peuvent être irréversibles, encéphalopathies, neuropathies, retard de la maturation sexuelle et pubertaire, moindre fabrication de vitamine D.

Saturnisme et QI

Chez les sujets jeunes, une plombémie de 100 µg/l représente un risque de baisse de quotient intellectuel de 1 à 5 points.

Saturnisme : la plombémie

En France, les autorités ont fixé le saturnisme à 50 microgrammes de plomb par litre de sang (µg/l). Il s’agit du seuil de déclaration (avec enquête environnementale) et de prise en charge médicale obligatoires.

A noter que ce seuil d’intervention n’est pas un seuil de non-toxicité, une dose infinitésimale de plomb étant toxique.

La plombémie est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie pour les enfants de 0 à 18 ans et les femmes enceintes.

smog et essence au plomb en zone urbaine dense

Saturnisme et maladie professionnelle

C’est l’une des premières maladies professionnelles à avoir été reconnue (loi du 25 octobre 1919). Au début du XXe siècle, le plomb est, avec le mercure et l’arsenic, responsable de plus de 85 % des maladies identifiées comme étant contractées au travail.

Aujourd’hui, le plomb obéit à la réglementation des agents chimiques CMR (Cancerigène, Mutagène et Reprotoxique).

Le Code du travail fixe pour le plomb et ses composés une valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) de 0,1 mg/m3 au maximum sur 8 heures sur un lieu de travail, cette VLEP étant entendue comme un objectif minimal de prévention.

Quant aux valeurs limites biologiques (VLB), elles sont fixées à 400 µg de plomb par litre de sang pour les hommes et à 300 µg/l de sang pour les femmes.

Tout employeur doit fournir à ses salariés les équipements de protection correspondants (vêtements, etc). Ils ont l’obligation de bénéficier d’un suivi médical renforcé.

Les principales sources d’exposition et causes du saturnisme

En France depuis les années 1990, l’interdiction de l’essence à plomb, le traitement des canalisations d’eau et la diminution de la concentration de plomb dans les aliments a fortement réduit la contamination au plomb dans la population en général, chez les enfants en particulier.

Ainsi, alors qu’en 1995, un enfant sur quatre de moins de 6 ans avait encore une plombémie supérieure à 50μg/L (dont 2,1% avec une plombémie supérieure à 100μg/L), moins de 2% sont aujourd’hui touchés (dont 0,1% avec une plombémie supérieure à 100μg/L).

Saturnisme et habitat ancien

Pour résiduelles, les sources de contamination existent pourtant : la première source en est la peinture au plomb de l’habitat ancien (construit avant 1975 et surtout avant 1949), l’usage de vaisselle artisanale, certains cosmétiques, l’alimentation via les produits issus de pays utilisant l’essence au plomb.

Parmi les activités professionnelles ou de loisirs représentant une source potentielle de contamination, la restauration de vitraux, la fabrication de céramiques ou d’objets émaillés, les petits soldats de plomb ou encore le plomb de pêche.

saturnisme infantile

Saturnisme et le cas particulier des stands de tirs

En 2019 à Nancy, des cas d’intoxication au plomb ont été révélés dans le cadre de stands de tirs, via les balles et l’amorce des armes à feu. Lors de son passage dans le canon, une partie de la balle se désintègre en particules de plomb, susceptibles d’être inhalées ou de se déposer sur les mains et vêtements.

Si la moyenne d’âge des pratiquants est d’une cinquantaine d’années, le fait de rapporter chez soi vêtements, chaussures ou de ne pas se laver les mains avant de toucher d’autres objets, expose les autres personnes de leur environnement. Autre cas encore, ceux qui fabriquent leurs munitions à domicile, utilisant par exemple ensuite l’aspirateur domestique.

Comment se prémunir du saturnisme ?

Alors qu’en milieu professionnel, la réglementation impose des normes de prévention, la poussière des peintures au plomb de certains habitats anciens et certaines activités de loisir continuent d’exposer à une contamination.

Se renseigner sur la présence possible de plomb et adopter les bonnes pratiques :

  • se laver les mains,
  • se nettiyer le visage,
  • changer de vêtements après cette activité et les traiter à part

sont importants pour soi et son environnement, surtout si vous avez des enfants.

Peinture Intérieure Murale - Air Sain - Chambre Enfant
Prix: 6,50 €
Prix mis à jour le 16-06-2024 à 7:48 PM.

Laisser un commentaire