Maison & Jardin

Le salpêtre, s’en dépêtrer

Des taches suspectes sur vos murs, des traces blanches qui réapparaissent sans cesse après que vous les ayez enlevées, votre papier peint qui a tendance à se décoller et que vos peintures qui s’effritent légèrement par endroit ? Apprenez à reconnaître le salpêtre et à vous en débarrasser.

Comment le reconnaître ?

Vos murs ont des taches bizarres qui reviennent alors que vous les nettoyez, présentent des plaques blanchâtres ou grises comparables à des cristaux, vos peintures s’effritent et vos papiers peints qui se décollent ? Il y a fort à parier qu’il s’agisse de salpêtre.

Littéralement « sel de pierre », il est le signe de murs humides et d’un local mal ventilé. Mais il ne se cantonne pas à la cave ou aux vieilles constructions. Justement, le voici qui apparaît alors que vous avez réalisé des travaux pour que tout soit beau : l’humidité s’infiltre et vous l’avez emprisonnée avec vos papiers peints.

Le salpêtre ne se limite ni à la cave , ni à la campagne : pas besoin d’avoir une étable pour, hélas, en avoir.

Définition : qu’est-ce que le salpêtre ?

C’est la trace que laissent les bactéries après s’être nourries de l’ammoniaque provenant des eaux du sol et du carbonate de calcium contenu dans le mur.

Ce résidu qu’est le nitrate de potassium cristallise au contact de l’oxygène et de l’azote de l’air.
Attention, le salpêtre n’est pas de la moisissure due à un champignon : il est un dépôt de sels minéraux.

Vos murs sont généralement humides en raison d’une remontée d’eau par capillarité, depuis une nappe souterraine. De l’eau chargée en sels minéraux.

Comment se forme le salpêtre ?

Six conditions vous garantissent malheureusement d’avoir du salpêtre :

  • une partie du mur est à l’air libre et l’autre est au contact du sol ;
  • celui-ci contient des matières organiques nitreuses ;
  • ce sol est humide ;
  • le matériau de construction de vos murs est poreux ;
  • des bactéries sont présentes dans le sol ou dans vos murs ;
  • et la température ambiante est entre 10 et 15 degrés.

Salpêtre et humidité

L’infiltration de l’eau dans vos murs se fait soit depuis le sol, par capillarité avec une nappe souterraine, soit par l’eau de pluie depuis la toiture.

Par le sol, il peut s’agir d’une façade non imperméabilisée ou de fondations au contact de réseaux capillaires ; par le toit, il peut provenir de gouttières bouchées ou dont les joints ne sont plus étanches



Dans tous les cas, le salpêtre se forme depuis l’extérieur : si bien que, si vous en avez chez vous, cela signifie qu’il a entièrement traversé le mur.

Vous pouvez aussi avoir du salpêtre à cause de vos meubles en bois ! Si ceux-ci ne sont pas traités, ils stockent l’eau comme une éponge et la transmettent aux murs.

Enfin, il aime les salles de bains et les conduites d’évacuation engorgées, celles des eaux pluviales comme des eaux usées.

Témoin de la présence d'humidité
Témoin de la présence d’humidité

Comment éliminer le salpêtre ? Traitement anti-salpêtre

C’est bien sûr la cause du salpêtre, qui doit être traitée : dans une construction neuve ou récente, il s’agit généralement d’un défaut de protection contre l’humidité.

Dans une bâtisse ancienne, il peut apparaître brutalement, à la suite d’une modification : mouvement de terrain qui met en contact des murs poreux avec le sol, fragilisation des fondations par des travaux (extension), murs enduits par un matériau non respirant, etc.

Les traitements hydrophobes permettent d’assainir votre maison : hydrofugation de la façade, injection de résine hydrophobe dans les encoignures des murs pour empêcher l’eau de remonter, débouchage des gouttières, repérer un dégât des eaux (rupture de canalisation). Attention à être un excellent bricoleur, si vous choisissez de vous dispenser des services d’un professionnel.

Salpêtre, dégâts sur les murs

A terme, le salpêtre réduit vos murs en poussière : ils ne vont pas tomber du jour a lendemain, mais les fragilisent tout de même sérieusement, en abîmant la maçonnerie. Dites-vous bien que l’aspect disgracieux du salpêtre n’en n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Salpêtre : traitement à l’eau de javel ?

Nettoyer le salpêtre à l’eau de javel diluée est un emplâtre sur une jambe de bois : cela ne fera qu’enlever l’apparence qu’il laisse sur vos murs, mais ne traitera jamais la cause.

Salpêtre et vinaigre blanc

Le vinaigre blanc pourra être utile pour nettoyer un mur et le débarrasser de certains champignons, mais il ne combattra pas la cause !

Santé : est-ce que le salpêtre est dangereux ?

Vivre au milieu de l’atmosphère humide de murs imprégnés d’eau expose, cela tombe sous le sens, aux maladies respiratoires : bronchites chroniques, asthme, rhinites chroniques et allergies respiratoires.

Autre facteur de risques, les problèmes cutanés : eczéma, urticaire ou simples éruption de boutons.

Ces risques sont très importants chez les enfants, dont l’organisme, en particulier les poumons, s’en retrouvent fragilisés : toux chronique voire pneumonies ne sont pas rares.

Quant au nitrate, il est classé comme « potentiellement cancérigène ».

A noter que vos animaux de compagnie sont susceptibles d’ingérer le salpêtre, au risque de troubles digestifs, voire de problèmes rénaux, chez eux toujours à risque.

Traiter le salpêtre naturellement

Salpêtre et aération

Vive les double-vitrages : sauf que certains en ont fait l’expérience, le salpêtre est apparu après avoir ainsi mieux isolé son logement. Mais attention à ne pas le transformer celui-ci en serre : veillez à son ensemble !

Par exemple, si vous vous chauffez au gaz, votre chaudière doit être obligatoirement reliée à un conduit d’évacuation, cela évite entre autres, la diffusion de vapeur dans votre logement. Pareil pour la salle de bains, les bouches d’aération aident à maintenir la pièce au sec.

Traitement à la chaux

C’est le bon vieux traitement de l’intérieur des églises, rarement chauffées et pas plus traitées contre l’humidité : la chaux est poreuse, si bien qu’elle réparti l’humidité au lieu de la condenser.

Et elle est alcaline, ce qui déplaît aux champignons. Un vrai deux en un. On a envie de dire que c’est un produit miracle.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à découvrir ces autres sujets :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer