Animaux

Le rossignol, notre virtuose de la belle saison

Ce formidable soliste nocturne qu’est le rossignol est synonyme de la saison des amours. Mais à l’année, il est le symbole du talent vocal et de la poésie.

Présentation de ce passereau

Le rossignol est un passereau de la famille des Muscicapidés, qui regroupe des passereaux de taille petite à moyenne.

Les passereaux ? Ils représentent la moitié des oiseaux et se caractérisent leur chant, leur vol agile, leur vie en bande, leur intelligence. Et aussi par leurs pattes à quatre doigts, dont l’un est dirigé en arrière pour se percher (anisodactyles).

Rossignol : comment le reconnaître ?

Un plumage en forme de camouflage

A l’instar des autres oiseaux chanteurs, le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) a le plumage plutôt terne et assez peu voyant : le dessus brun roux, le dessous entre blanchâtre et brunâtre, le croupion et la queue étant un peu plus foncés. Son grand œil noir est cerclé de blanchâtre.

La femelle a le plumage encore plus terne. Seuls les jeunes rossignols ont un plumage tacheté. En somme, le plumage du rossignol est de l’ordre du camouflage, ce qui correspond bien à son tempérament.

Ni rouge-gorge, ni moineau

Si son corps arrondi fait penser à celui du rouge-gorge, il n’en n’a donc pas les couleurs. Quant au moineau domestique, il est un peu plus grand que lui : entre 18 et 27 grammes pour une envergure de 24 cm.

Rossignol, son fameux chant nocturne

Avec le merle noir, il est l’un des rares oiseaux à aussi chanter la nuit. Un chant mélodieux qui a fait sa réputation. Et l’un des plus complexes : entre 120 et 260 séquences différentes de deux à quatre secondes.

Ce passereau sait faire la différence entre le jour et la nuit : la nuit, le mâle célibataire chante pour courtiser la femelle, ce qu’il fait facilement une nuit entière ! Une fois en couple, en général au bout de deux à trois nuits, silence radio, il ne chante plus au clair de lune. Il reprend son chant le jour, qui sert à tous les mâles pour marquer leur territoire et le préserver des intrus.

Le mâle s’initie au chant en écoutant ses aînés : simple. Ensuite, il sait parfaitement « gringotter », « quiritter » ou faire ces trilles.

Rossignol, alimentation au ras-du-sol

Ce passereau est insectivore, petits insectes, araignées, mais aussi toute la faune qui vit dans la végétation basse, sous le couvert des arbustes et buissons (vers, escargots, araignées).



A l’automne, il se nourrit aussi de baies, pour faire des réserves au moment de migrer vers le sud.

Un incroyable oiseau chanteur !
Un incroyable oiseau chanteur !

Rossignol, sa nidification

Après que le mâle ait cessé de chanter au clair de lune, la femelle pond quatre à cinq œufs bleu-vert mouchetés de brun, entre mai et juin et dans le nid qu’elle a construit souvent à même le sol, au creux d’un buisson. Un nid sobre, fait de feuilles et d’herbe sèche.

L’incubation dure treize jours. Au bout de onze jours, les jeunes rossignols ont leur plumage. Trois semaines plus tard, ils sont autonomes.

Quelle est son aire de répartition ?

S’il s’installe volontiers près d’un point d’eau, vous ne verrez pas de rossignols en Bretagne et en Normandie, régions trop humides pour lui. Côté températures, pas de rossignols non plus en Auvergne au-delà de 850 mètres, et dans les Alpes du sud au-delà de 1300 mères.

Chaud et sec, le rossignol est un oiseau « club Med » : s’il est présent sur les cinq continents, tout dépend strictement de la température et de la pluviométrie.

Un migrateur saisonnier

Chez nous, la présence du rossignol est toujours trop éphémère : son arrivée à la mi-avril annonce la belle saison, mais son départ chaque automne signe la fin de celle-ci. Ce passereau est signe de l’arrivée de la belle saison. Sitôt celle-ci finie, bye-bye et à l’an prochain peut-être.

Pour les rossignols présents en France, traverser la Méditerranée représente une distance maritime trop importante : ils passent donc par le Détroit de Gibraltar, pour rester au maximum au-dessus de la terre. Ensuite, direction l’Afrique sub-saharienne.

Rossignol mais pas qu’oiseau

Le « philomèle »

C’est notre rossignol depuis de l’Antiquité : Philomèle ayant été violée par Térée, son beau-frère, sera transformée en rossignol et chanter ses lamentations ad vitam aeternam. Un mythe repris par Ovide dans les Métamorphoses.

De la « camelote » en argot

Lorsqu’il chante la nuit, ce formidable soliste qu’est le rossignol célibataire se perche : si bien que le nom de rossignol a été attribué aux objets sans valeur voire défectueux, remisés en haut des étagères des magasins.

Le rossignol milanais

Vous avez les aventures de Tintin : surnommé le « rossignol milanais », Bianca Castafiore est l’unique cantatrice de tous les albums de Tintin. Accompagnée de son pianiste Igor Wagner et de sa camériste Irma, elle chante L’air des bijoux chanté par Marguerite dans Faust, opéra de Charles Gounod. D’accord, pas du goût de Tintin, et encore moins du capitaine Haddock, qu’elle poursuit de ses assiduités.

Rossignol, pourquoi les skis ?

Autrefois, les skis étaient fabriqués par les artisans menuisiers : en 1907, Abel Rossignol qui réalisait des outils pour l’industrie textile dans son atelier de Voiron, eut l’idée de polir sa propre paire de « planches ». Les skis olympiques étaient nés, jusqu’à leur remplacement par des skis en métal par Jean Vuarnet.

Rien à voir donc avec l’oiseau !

Pour en savoir plus

Découvrez nos autres articles sur la nature et la faune :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer