ActualitéMaison & Jardin

Le rosier : comment planter et entretenir cette plante millénaire

Le rosier, de la famille des Rosaceae, est l’une des variétés de plantes les plus présentes au jardin. Et pour cause, ses fleurs multicolores et leur parfum égayent nos sens. Voici un guide complet sur son entretien.

Symbole de l’amour passionnel quand ses fleurs sont rouges, ou de la pureté quand elles sont blanches, le rosier fait partie des plantes symboliques qui sont ancrées dans notre quotidien.

Les différentes variétés de rosiers

Il existe de nombreuses variétés de rosiers. Il est cependant difficile de les dénombrer puisque chaque année de nouvelles variétés font leur apparition tandis que d’autres disparaissent. Voici une liste non exhaustive de différents types de rosiers :

  • Arbustifs
  • Buissons à fleurs groupées
  • Miniatures
  • Sarmenteux/grimpants
  • Anciens

Planter un rosier

Procéder avec un rosier en conteneur

Si vous achetez un rosier en conteneur, vous pouvez le planter du printemps à l’hiver. En évitant bien sûr les périodes de gel et de fortes pluies. Voici la marche à suivre pour la plantation :

  • Creusez un trou assez grand pour contenir les racines.
  • Déposez au fond du trou un amendement (par exemple : fumier).
  • Séparez bien les racines les unes des autres.
  • Trempez la motte dans un récipient rempli d’eau pour humidifier les racines et ainsi favoriser la reprise.
  • Mettez la plante dans le trou en prenant soin d’étaler les racines.
  • Rebouchez le trou avec un mélange de terre de votre jardin et de terreau. Tassez bien le mélange au niveau des racines afin d’éliminer les poches d’air.
  • Arrosez abondamment afin de parfaire le compactage de la terre au niveau des racines.
  • Pour finir, formez une petite butte autour du collet afin de protéger la jeune pousse du froid.
Découvrez tous les secrets du rosier.
Découvrez tous les secrets du rosier.

Procéder avec un rosier à racines nues

Si vous vous procurez un rosier à racines nues, l’automne est la meilleure période pour la plantation (de préférence en novembre). Cette saison regroupe en effet les conditions optimales pour un bon enracinement de la plante.

A savoir : un bon taux d’humidité et des températures ni trop chaudes ni trop froides. Les consignes pour la plantation sont presque identiques à celles destinées au rosier en conteneur :

  • Coupez les racines pour ne garder qu’une longueur de 20 à 25 cm.
  • Au lieu de tremper la motte dans l’eau, il faut la plonger dans un mélange boueux de tourbe et d’argile. Cette pratique est appelée « pralinage ». Cela favorise la reprise des rosiers en évitant que les racines ne soient en contact avec l’air après la plantation.

Le rosier n’est pas une plante difficile. Il peut de développer à peu près dans tous les types de sol. Cela dit, si le terrain est trop lourd (par exemple : argileux), il faudra l’alléger à l’aide de gravier, de sable ou de cendres. Si au contraire le sol est trop léger (par exemple : sablonneux), il faudra l’alourdir à l’aide de terreau, d’argile ou de tourbe.

Enfin choisissez un endroit ensoleillé mais à l’abri du vent.

Découvrez tous les secrets du rosier.
Découvrez tous les secrets du rosier.


Entretenir un rosier

Pour bien entretenir un rosier, il faut retirer les adventices à proximité, autrement dit désherber. Ces dernières peuvent en effet ralentir le développement de la plante.

Binez de façon régulière le sol afin de bien l’aérer durant les beaux jours. Vous pouvez également utiliser la technique du paillage afin de conserver la fraîcheur du sol.

Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées. Pour bien faire, coupez les tiges environ 1 cm au-dessus de la première feuille bien développée.

Arrosez seulement en période de sécheresse (environ 15 litres toutes les deux semaines pour un rosier adulte). Il faut bien veiller à ne mouiller que le pied de la plante. Mouiller le feuillage faciliterait le développement de maladies.

Il est important de tailler ses rosiers pour obtenir des floraisons abondantes. Les techniques de taille dépendront de la variété choisie.

Multiplier le rosier

Les techniques du bouturage et du greffage sont efficaces pour multiplier cette plante.

Pour en savoir plus

Cet article vous a intéressé ? La rédaction de ToutVert vous recommande également : 

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer