featuredTourisme

Réserve naturelle de Huilo Huilo, destination la plus durable au monde

Tourisme et préservation de la nature ne vont pas forcément de paire. C’est pourquoi, de plus en plus, on voit fleurir des initiatives pour un tourisme responsable et durable ainsi que des événements visant à les mettre en avant.

Le concours international, organisé dans le cadre du Salon mondial du tourisme de Londres, récompense chaque année la meilleure destination touristique durable. En 2012, c’est la réserve naturelle de Huilo Huilo au Chili qui s’est imposée face à 1600 projets touristiques internationaux et remporté le Virgin Holidays Responsible Tourism Awards.

LE SAVEZ VOUS : Qu’est ce que le tourisme solidaire et durable ?

Situé au cœur de la forêt de Patagonie plus exactement au nord-est du volcan Mocho-Choshuenco dans la région de Los Ríos, la réserve offre une nature exceptionnelle avec ses forêts tempérées luxuriantes d’une diversité biologique extraordinnaire (plus grande variété d’espèces de fougère). On y accède notamment par la route internationale qui relie Panguipulli, avec San Martín de los Andes, en Argentine.

À Huilo Huilo, l’objectif est avant tout de préserver les 100 000 hectares de forêts, destinés jusqu’à présent à l’exploitation industrielle du bois. L’initiative permet également de protéger diverses espèces endémiques de la région, comme le huemul, un cerf originaire de la cordillère des Andes menacée d’extinction. En répertoriant les espèces animales et végétales de la réserve, les biologistes ont déjà pu découvrir trois nouvelles variétés de fougères.

DÉCOUVREZ: Les 7 plus beaux éco-hôtels du monde

Mais plus encore, le projet associe les communautés locales au développement touristique. Les différents projets touristiques développés à l’intérieur de la réserve ont conduit à la reconversion de 70 % des emplois au sein des populations locales. Il tient donc à cœur à ses habitants de la préserver et d’y intégrer parfaitement certains édifices, tels que des hôtels assez surprenants (Montaña Mágica Lodge, Nothofagus Hotel & Spa).

Comme en témoigne cet exemple, le tourisme, loin de conduire à une dégradation systématique de l’environnement, peut au contraire contribuer à sa protection.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer