Actualité

Rendre l’eau de mer potable : LA solution !

Eliodomestico est un petit objet qui prétend répondre au problème majeur de l’accès à l’eau potable. En effet, des millions de personnes très pauvres n’y ont aujourd’hui toujours pas accès !

Devant ce triste constat, le designer italien Gabriele Diamanti a imaginé et réalisé un objet capable de transformer l’eau de mer salée en eau potable ! De surcroit, cet objet, nommé Eliodomestico est facilement réalisable par des populations pauvres car fabriqué à partir de matière première disponible partout comme la terre, et peu coûteux.

A LIRE UN FRIGO POUR TOUS : Le frigo du désert ou comment garder au frais ses aliments sans électricité !

Gabriele Diamanti qui ne souhaite pas breveter son invention, mais veut au contraire qu’elle soit accessible au plus grand nombre, s’est « simplement » inspiré sur le cycle naturel de l’eau pour mettre au point Eliodomestico. En effet, ce petit appareil repose sur le principe de l’évaporation de l’eau. C’est un éco-distillateur qui grâce à l’énergie solaire transforme l’eau salée en eau potable par évaporation.

Comme le montre le schéma ci-dessous, il suffit de placer dans le bac du bas une petite quantité d’eau salée en début de journée. Tout au long de la journée, grâce à la chaleur du soleil, cette eau va s’évaporer et va venir se déposer dans une coupelle située au dessus de l’objet, dépourvue de sel. Quand le soleil décline, il suffit à l’utilisateur de venir chercher cette coupelle remplie d’eau potable.

eliodomestico-rendre-eau-de-mer-potable_3

Un tel dispositif peut produire jusqu’à 5 litres d’eau potable par jour. Ce qui dans les pays les plus pauvres peut suffire pour alimenter un foyer de 4 personnes.

A VOIR : UN FOUR SOLAIRE « MAISON »

Cette invention semble vraiment révolutionnaire et accessible à tous ! Une seule contrainte : vivre dans un pays où le soleil est présent toute la journée.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer