Bien-être et santé

Reine des prés : l’aspirine végétale anti inflammatoire

Qui ne connaît pas la reine des prés, vérifie dans sa pharmacie si ne s’y trouve pas sa version de synthèse : l’aspirine est aujourd’hui le médicament le plus consommé au monde.

C’est aussi celui qui pousse partout : hormis sur le littoral méditerranéen trop sec, la reine des prés est l’amie des milieux humides… et l’ennemie des rhumatismes occasionnés par cette même humidité.

Reine des prés : une utilisation d’abord empirique

Mais, petit rappel historique : au XIXe siècle et après que le pharmacien italien M. Fontana ait isolé le principe actif du saule blanc qu’est l’acide salicylique (« salix » le saule), le professeur K. Lowig isole le même principe actif dans la reine des prés. Un principe actif dûment testé à l’Hôtel-Dieu, en service neurologique.

Jusqu’alors, le soulagement apporté par la reine des prés était connu de façon empirique, comme antalgique, lors des accouchements, ou encore contre les fièvres.

La reine des prés, l'aspirine végétale

A lire: La griffe du diable: la très sérieuse alternative contre les rhumatismes

Une petite fleur aux grands effets

Aujourd’hui, la reine des prés (Filipendula ulmaria, de son nom latin) appartient à la liste A des « plantes médicinales de la pharmacopée française », liste mise à jour en janvier 2016.

A quoi ressemble la reine des prés ? Elle se reconnaît à son odeur de médicament ! Certains lui trouvent même une odeur proche de l’huile essentielle de Wintergreen, que connaissent bien les sportifs.

Reine des Prés 200 - Comprimés Bio
Prix conseillé  EUR 11,90
Prix  EUR 11,90
Économisez  N/A

Cela n’est pas faux, au bout de sa tige fine et souple, ses fleurs en bouquet exhalent du mois de juin à septembre : juste au moment où les rhumatismes se rappellent à notre bon souvenir.



Quand et comment la consommer ?

Rhumatismes chroniques ou douleurs articulaires, il est temps de faire une cure : soit en décoction (compter deux cuillers à café dans 250 ml d’eau bouillante) soit en teinture mère (alors, compter 50 grammes de reine des prés pour 250 ml d’alcool alimentaire à 70 degrés).

Ceci pourrait vous intéresser: Huile essentielle de romarin camphré, un vrai kiné au naturel

De plus, elle n’est pas seulement anti-rhumatismale : elle est un antalgique efficace contre les maux de tête et douleurs dentaires.

Elle est aussi un excellent diurétique et agit contre la cellulite.

Mais, ceci est moins connu, cette plante est également très bonne pour la peau : en particulier pour soulager l’acné des adolescents. Dans ce cas, préparez une tisane dépurative, composée pour moitié de reine des prés et de genièvre.

Encore un petit conseil ? Si vous souffrez d’une foulure, mieux qu’un emplâtre, faites-vous, là encore, une infusion de reine des prés.

Contre-indications de la Reine des prés

Exceptionnellement, une irritation de la muqueuse gastroduodénale peut survenir après l’ingestion. Il est donc préférable de ne pas l’utiliser si vous souffrez de troubles tels que la gastrite.

Il est conseillé d’éviter l’utilisation de la plante en cas d’hypersensibilité à un ou plusieurs de ses composants.

De plus, l’utilisation est également contre-indiquée pour les personnes allergiques aux salicylates, composés présents dans l’aspirine.

Dans ce cas, l’ingestion peut entraîner des effets secondaires graves. Ces effets peuvent être accrus si d’autres substances sont prises en même temps (alcool, sédatifs, antidiabétiques oraux, anti-inflammatoires ou anticoagulants).

Dans tous les cas, il est toujours préférable de prendre des produits à base de plantes après avoir consulté votre médecin.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer