Tout savoir sur le récupérateur d’eau de pluie : pourquoi et lequel choisir ?

Très apprécié des jardiniers, le récupérateur d’eau de pluie permet d’arroser ses plantes gratuitement et fait de plus en plus d’adeptes.


Écologique et économique, vous auriez tort de vous en priver.

Voici quelques conseils pour savoir quel récupérateur d’eau de pluie choisir.

Récupérateur d’eau de pluie : comment le choisir ?

Arroser ses plantes, nettoyer sa voiture, voire alimenter la chasse d’eau des toilettes, le récupérateur d’eau de pluie rend bien des services et surtout permet de faire de belles économies d’eau.

Pour cela, il suffit d’installer une cuve reliée à son toit par un chenal et le tour est joué ! Plusieurs critères sont à prendre toutefois en compte avant de se décider. En effet, un vaste choix de cuves existe, répondant à différents usages.




Le matériau de la cuve

Concernant le matériau de la cuve, on retrouve principalement deux possibilités, le béton et le polyéthylène.

C’est surtout au niveau du volume que les choix diffèrent.

Récupérateur d'eau de pluie : nos conseils
Récupérateur d’eau de pluie : nos conseils

Le volume d’une cuve varie de 200 à plus de 15 000 litres selon les modèles. Bien entendu, ce choix doit prendre en compte vos besoins.




Si l’eau récupérée est destinée à arroser quelques plantes, un volume inférieur à 500 litres sera amplement suffisant.

Si par contre vous possédez un grand jardin et que vous souhaitez utiliser l’eau également pour un usage sanitaire dans la maison comme l’alimentation de la chasse d’eau, une cuve beaucoup plus grande sera nécessaire (au-dessus de 2 000 litres).

La fréquence d’utilisation

La fréquence d’utilisation, ponctuelle ou quotidienne, va également influencer le volume de la cuve, tout comme la quantité d’eau de pluie qu’il est possible de récupérer selon la région (pluviométrie locale).

Si vous habitez dans une région sèche, inutile d’installer un récupérateur d’eau de pluie supérieur à 1 000 litres.

Récupérateur d'eau de pluie : nos conseils




L’esthétisme

Un autre critère peut aussi intervenir dans le choix d’un récupérateur d’eau de pluie : l’esthétisme. Différentes formes et couleurs sont proposées mais rares sont les cuves élégantes.

Elles se remarquent vite dans un jardin sauf si vous optez pour une cuve qui s’enterre !

Ces modèles, plus contraignant à installer, résolvent facilement ce problème.

Bon à savoir : pour une bonne alimentation, il faut compter une surface couverte de 25m2 minimum de toiture.

Une fois remplie, la cuve doit périodiquement être vidée via le trop plein afin d’éliminer les matières flottant en surface.

La rédaction vous suggère également :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *