Teindre les habits au CO² sans une goutte d’eau

By Chloe Violette

Depuis 2007, l’entreprise textile DyeCoo fait figure de pionnière en Europe en matière d’innovation industrielle respectueuse de l’environnement. Il est désormais possible d’économiser l’eau à travers les vêtements que l’on porte au quotidien.

Alors que 100 à 150 litres d’eau sont normalement nécessaires pour teindre un kilo de textile, DyeCoo a mis au point un procédé permettant de teindre le tissu à grande échelle deux fois plus rapidement en utilisant du CO²… Et pas une goutte d’eau !

C’est à ce jour la première, et la seule, entreprise à proposer une alternative au système énergivore de teinture classique.

SUR LE MÊME THÈME : Fibres d’eucalyptus pour vêtements écologiques

La compagnie qui se définit comme « environmentally friendly » préserve les ressources en eau : l’industrie textile gaspille en effet 4000 milliards de litres par an dans le monde.

Ce n’est pas la seule avancée en terme de protection de l’environnement : le processus de teinture traditionnel requiert l’ajout de produits chimiques, ce qui, selon la Banque mondiale, serait responsable de 17 à 20% de la pollution de l’eau sur terre.

Mais les avantages sont aussi économiques : le CO² est réutilisé à 95%, et en adoptant des machines qui économisent l’énergie, DyeCoo affiche des coûts de production réduits de moitié.

LIRE AUSSI : Impact écologique de votre Jean : comment le réduire ?

Un exemple d’économie verte réussie sur tous les plans, puisque la démarche séduit les plus grandes entreprises : DyeCoo compte désormais Nike et Adidas parmi ses clients.

Laisser un commentaire