Énergies renouvelablesfeatured

Mais qu’est ce que le développement durable ?

Apparue pour la première fois en 1980, dans une publication de l’Union internationale pour la conservation de la nature, la notion de développement durable « est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » selon la définition donnée par le Rapport Brundtland, qui a posé les bases de cette nouvelle conception du bien commun.

Rédigée par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU en 1987, cette publication se nomme Our Common Future (« Notre avenir à tous », dans la langue de Molière).

ÉGALEMENT : Le charbon: une énergie d’avenir ?

« Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de ‘besoins’, et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir », continue la publication.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), le développement durable doit prendre en compte « trois dimensions indissociables », qui s’imposent comme les piliers de cette notion :

L’économie. Selon l’établissement public, à travers des modes de production et de consommation durables, il est nécessaire de « favoriser la création de richesses pour tous » en développant la croissance et l’efficacité économiques.

Le social. Réduire les inégalités entre individus et répondre à un objectif d’équité sociale, tout en satisfaisant les besoins humains en matière de santé, de logement, de consommation, explique l’ADEME.

L’environnement. Il consiste à « préserver, améliorer et valoriser l’environnement et les ressources à long terme ».

LIRE AUSSI : Brève histoire de l’Economie Verte : les pionniers du Développement Durable et de l‘Economie Verte

Mais il est également nécessaire selon la publication de l’établissement public que le développement durable s’appuie sur d’autres critères essentiels, afin de mettre en œuvre une nouvelle dynamique, comme la solidarité entre les générations, les individus, les territoires et les peuples. La participation et la bonne gouvernance sont aussi primordiales, en impliquant entreprises, citoyens ou encore collectivités afin de réussir des projets d’intérêt général. Enfin, la précaution est une donnée importante dans le processus de développement durable. Pour cela, il est nécessaire de faire preuve de « prudence dans l’action », d’adopter une démarche raisonnée et de « rechercher des solutions alternatives. »

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer