Aliments naturels

La pousse de soja est, en fait, issue de la graine du haricot mungo !

La germe du soja vert dans vos assiettes

C’est aujourd’hui que prend fin toute confusion entre pousse de soja et soja. En effet, celle-ci est issue du haricot mungo et non du soja. Si tous deux sont des légumineuses, ce que nous retrouvons dans nos assiettes, souvent cru, est bien la germe de haricot mungo. Le germe de soja, lui, ne peut être consommé que cuit du fait de sa teneur en composants toxiques. Alors dans cet article nous allons nous intéresser à la pousse de soja du haricot mungo.

La pousse de soja est, en fait, issue de la graine du haricot mungo !

Quels sont les bienfaits des pousses de soja ?

Les pousses de haricots mungo contiennent plein de vitamines : vitamines A, B-Complexe, C et E et du phosphore.

Cette pousse présente à peu près les mêmes valeurs nutritionnelles que les légumes verts. En effet, elle est d’abord pauvre en calories. Elle est source de protéines surtout germée. Elle ne contient pas de lipides, autrement dit c’est un aliment 0% de matière grasse. Aussi, elle est riche en fibres alimentaires. Ces dernières sont essentielles pour débarrasser le corps des toxines présentes et favoriser le bon fonctionnement du système digestif.

La germination décuple tous les bienfaits de la graine. Le taux d’aminoacides présent dans les pousses de soja est favorable à un système immunitaire sain et n’en sera que renforcé si elles sont consommées germées.

La pousse de haricot mungo : l’autre nom de la pousse de soja

Comme annoncé dans le chapô de cet article, les pousses de soja que nous consommons sont issues du haricot mungo et non du soja.

Le haricot mungo est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales. Cette légumineuse apprécie particulièrement la chaleur qui y est omniprésente. Elle se trouve essentiellement en Chine, dans les Philippines ou en Indonésie.

C’est un aliment phare de la gastronomie asiatique. Intégrée dans une soupe phô ou un ramen. Dégustée en salade. En accompagnement d’une grillade coréenne avec un peu de kimchi à côté. Elle apporte un effet fraîcheur et croquant à vos plats.

Quant au soja, l’autre légumineuse de couleur jaune cette fois, pousse également dans les pays subtropicaux bien qu’aujourd’hui près de 45% de sa culture se fait aux Etats-Unis. Ce soja là sert donc à façonner la délicieuse sauce soja qui assaisonne nos plats et nous permet d’éviter le sel à certains moments. Il sert aussi à produire du lait de soja, des yaourts de soja, du tofu, etc.

pousse de haricots mungo

Comment se mangent les pousses de soja ? cuite ou crue ?

Le germe du haricot mungo peut être mangé aussi bien cuit que cru. Dans les deux cas, il apportera tous ses bienfaits à l’organisme. En pratique, nous le dégustons le plus souvent cru.



La pousse de soja jaune, elle, ne doit surtout pas être mangée crue car elle contient des composants toxiques pour l’homme. Elle est obligatoirement mangée cuite.

Retenez toujours que le soja jaune doit être transformé pour être assimilable par l’organisme.

Le soja jaune est une légumineuse riche en protéines et a une texture plutôt cassante. Le haricot mungo, lui, est moins riche en protéines et présente une texture farineuse.

Où et comment choisir les pousses de soja ?

Concrètement, les pousses de soja se trouvent partout : grandes surfaces, épiceries asiatiques, épiceries bio, etc.

Les pousses de haricot mungo se trouvent en vrac, en barquette, en conserve ou en sachet. Elles se consomment crues dans des salades ou sautées par exemple quelques minutes dans un wok avec des légumes ou du riz.

Depuis 2016, les marques qui commercialisent les pousses de soja ont l’obligation de mentionner sur l’étiquette qu’il s’agit en réalité de haricots mungo. Lisez donc bien les emballages afin de ne pas vous tromper sur la marchandise.

A l’achat, nous vous recommandons de prêter attention à l’apparence et à la qualité des pousses de haricots mungo. En effet, si elles vous paraissent un peu gluantes, molles et filandreuses, ne les achetez pas. Gardez à l’esprit que les pousses de soja sont plutôt croquantes sous la dent.

graines de haricot mungo

Pousse de soja : à faire germer chez soi

Il est très facile de faire germer à la maison des pousses de soja. La germination décuple les bienfaits des graines dans l’organisme.

Pour se faire, munissez vous d’un récipient qui ferme bien et d’eau. Procurez-vous des haricots mungo. Ils ressemblent à des petites fèves vertes. La plupart des enseignes bio en distribuent.

Voici donc la méthode de germination des haricots mungo. D’abord, faites gonfler les haricots mungo en les laissant tremper dans l’eau une nuit. Le lendemain, videz cette eau afin de laisser les germes se développer dans la journée. Le soir, à nouveau, remettez de l’eau et laissez tremper jusqu’au lendemain matin. Renouvelez l’opération pendant 2 à 3 jours. Les germes vont alors se développer en passant de la couleur verte à blanche avec une petite pointe jaune au bout de la tige.

Recette de pousse de soja en salade

Facile et rapide à préprare, voici une entrée saine.

Salade pousse de soja carotte
Type de plat Salad

Ingrédients

  • 1 boite de pousses de haricots mungo bio
  • 1 belle carotte bio
  • 1 poignée de coriandre fraîche
  • huile de séame ou d'olive
  • vignaire

Instructions

  • Egoutez les haricots mungo et déposez-les dans un saladier
  • Lavez et râpez la carotte, déposez-la dans le saladier
  • Ciselez la coriandre sur les légumes
  • Faites une vinaigrette et arrosez les légumes. Mélangez
  • Régalez-vous !
Le grand livre de la cuisine asiatique
Prix mis à jour le 27-01-2023 à 6:22 AM.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page