Aliments naturels

Le pourpier, intéressant mais encore méconnu

Présent dans les jardins, il est l'aliment-phare du régime crétois

Si le pourpier est très présent dans les jardins d’ornement, comme aliment il est encore peu connu. Pourtant, les feuilles de cette plante méditerranéenne sont délicieuses et douces. Leur goût est également agréable et autre avantage : elles sont riches en oméga-3.

Aliment phare du régime crétois, le pourpier est donc intéressant d’un point de vue gustatif et nutritionnel. Voyons plus en détails ses vertus sur la santé.

La plante du pourpier

Il est une plante succulente annuelle dont les feuilles et tiges sont charnues. Ses fleurs sont jaunes et son fruit est une capsule qui renferme de nombreuses graines noires.

Cette plante se consomme principalement en salade. Mais elle peut malgré tout être ajouté dans des préparations chaudes ou encore sucrées.

Elle appartient à la famille des Portulacaceae et également appelée porchaille. Originaire de l’Amérique Centrale et du Sud, elle est caractérisée par un feuillage persistant et particulièrement décoratif. C’est une plante plutôt tapissante.

Il en existe plusieurs variétés, la plus connue est le pourpier commun (Portulaca Oleracera) qui les Romains ont importé d’Orient comme plante potagère. Il y a aussi des pourpiers d’ornements comme la sous-variétés Sativa, aux feuilles plus grandes et aux fleurs jaunes, le pourpier à grandes fleurs (Portulaca Grandiflora) aux tiges souvent rouges, qui forment une touffe basse, entre 15 et 20 cm, et le vivace (Delosperma cooperi).

Pourpier à grandes fleurs

La variété à grandes fleurs (Portulaca grandiflora) a des fleurs à couleurs vives et variées (rouges, roses, blancs, jaunes, bicolores), qui fleurissent entre fin mai et début juin.

Elles ont un aspect de soie froissée et sont accompagnés de fruits contenant les graines.

Le pourpier vivace

Cette variété d’ornement (Delosperma cooperi) est toujours tapissante. Cette plante supporte les basses températures.

Ses fleurs multicolores n’ont rien à envier à la variété grandiflora, mais elles ont une forme rappelant les marguerites aux fines pétales.



Quel pourpier se mange ?

On mange les feuilles du pourpier commun (Portulaca Oleracera), très riche en huile, un légume que l’on cultive comme l’épinard, à la saveur légèrement citronnée.

Appelé aussi pourpier potager, il se récolte de juillet à octobre et se consomme cru, de préférence en salade. La récolte s’effectue avant sa floraison.

Comment reconnaître le pourpier comestible ?

La variété Oleracea, qui se savoure essentiellement crue et assaisonnée, a des tiges rouges et des feuilles charnues, ovales ou spatulées de 30 mm, d’un joli vert clair. Ses fleurs sont minuscules, cylindriques et de couleur jaunes.

Comment garder un pourpier l’hiver ?

C’est une plante rampante particulièrement rustique et résistante, qui aime le plein soleil et a besoin de lumière et elle peut résister à la sécheresse.

La plante est résistante à la chaleur, mais ne supporte pas les températures trop basses, qui peuvent nuire à son développement.

Si vous avez une plante d’ornement (appelés aussi pourpier d’hiver), dès le début de l’automne, il est conseillé de la rentrer à l’abri, dans un endroit chaud, protégé des intempéries. On la sortira au printemps, après les dernières gelées.

Si vous cultivez seulement la variétés comestible, c’est une annuelle qui a donc une durée de vie courte, qui va de mai jusqu’à octobre.

Plan de pourpier au milieu de l'herbe

C’est donc inutile de la garder pendant l’hiver. La plupart des variétés de pourpiers ne survit pas à l’hiver.

Le pourpier en cuisine

Il fait partie du régime crétois pour ses vertus anti-cholestérol. Il est ainsi réputé pour ses propriétés anti-oxydantes et détox.

Son goût ressemble à celui du cresson et des épinards et en effet il peut les remplacer dans les salades et les sandwichs.

Sa forte teneur en pectine (qui réduit le taux de cholestérol) le rend également utile comme agent épaississant pour les soupes et les sauces.

Il se consomme normalement cru, en salade, mais il peut être cuit à la vapeur ou ou sauté avec un peu d’huile. Il est souvent ajouté aux omelettes.

Le jus de pourpier

Les feuilles de cette plante potagère contiennent des mucilages qui ont un effet apaisant sur l’estomac et les muqueuses intestinales irritées.

En fait, le jus de pourpier pressé et bu frais est une excellente aide contre les troubles digestifs. Il a un forte action diurétique qui s’avère être laxatif. Il faut faire attention à la quantité absorbée par jour.

Propriétés nutritionnelles du pourpier

Très peu calorique, cette plante est riche en oligo-éléments et en minéraux. Voici ce qu’elle renferme (valeurs données pour 100 gr) :

Il contient aussi des minéraux :

Des oligo-éléments :

Et des vitamines :

Pourpier : ses vertus sur la santé

En plus d’être peu calorique, le pourpier offre de nombreux bénéfices pour la santé.

Tout d’abord, sa teneur en oméga-3 permet de protéger le cœur et le système cardio-vasculaire en diminuant le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Il est également efficace pour prévenir l’apparition de certaines maladies comme le diabète de type II. Il participe aussi à la régulation de la pression artérielle et permet de prévenir l’apparition de maladies cardio-vasculaires.

Sa richesse en anti-oxydants fait du pourpier une plante efficace pour renforcer le système immunitaire et pour protéger l’organisme d’un vieillissement prématuré.

Branche de pourpier sur fond blanc

Cet aliment est également un excellent diurétique qui, lorsqu’il est pris à haute dose devient un laxatif.

Ses feuilles sont reconnues pour favoriser la coagulation du sang et en usage externe, ces dernières permettent de cicatriser, d’adoucir et de calmer les inflammations des muqueuses et de la peau. Votre bouche ou vos gencives saignent ? Mâchez en quelques feuilles pour stopper les saignements.

Quelles sont les bienfaits du pourpier ?

En usage interne, cette plante peut donc être utilisée pour :

En usage externe, il permet de :

  • Soulager une conjonctivite
  • Atténuer les courbatures, contusions et crampes musculaires
  • Réduire les flatulences et le météorisme

Contre-indications du pourpier : ses dangers

Le pourpier ne présente pas de contre-indications majeures. Il est cependant contre-indiqué aux personnes le digérant mal.

Tout le monde peut profiter des bienfaits de cette plante, mais pensez à le laver avant de le consommer pour éviter d’ingérer des bactéries pouvant entraîner des douleurs abdominales, vomissements ou nausées.

Où trouver du pourpier ?

Aujourd’hui, il est assez simple d’en trouver. Vous pouvez notamment en acheter en grandes surfaces, dans des boutiques bio ou sur les marchés.

Si possible, choisissez du pourpier bio pour profiter de toutes ses propriétés nutritionnelles et vertus.

Deux recettes à réaliser avec du pourpier

Salade de pourpier colorée et riche en saveurs

Pour préparer cette salade, les ingrédients nécessaires sont :

Préparation. En premier, faites bouillir le pourpier. Une fois cuit, rincez-le tout de suite pour enlever le dépôt noir. Mettez-le dans un récipient et ajoutez les ingrédients (sauf les tomates) que vous aurez découpé.




Préparez ensuite votre assaisonnement en utilisant l’huile d’olive, le vinaigre, le sel et le poivre. Pour les dosages, faites à votre convenance.

Salade de pourpier, carotte, persil, graines

Recouvrez votre salade d’un film transparent ou d’un bee wrap et placez-le au réfrigérateur pour qu’elle refroidisse.

Avant de servir, ajoutez les tomates coupées (les incorporer au dernier moment leur permet de garder leur eau). Servez.

Autre idée de salade de pourpier

Si vous souhaitez préparer une autre recette froide, en voici une autre qui devrait vous plaire. Pour cette salade, vous avez besoin de :

Préparation. Lavez le pourpier, puis formez des petits bouquets pour les hacher. Hachez aussi la coriandre et le persil, puis mettez de côté.

Dans un cuit-vapeur, faites cuire le pourpier pendant 20 minutes. Pendant ce temps, préparez votre assaisonnement. Pour cela, faites revenir l’ail écrasé dans l’huile d’olive et le sel. Ajoutez la tomate, les épices, la coriandre, le persil et le pourpier. Laissez mijoter à découvert pendant 10 minutes pour que le jus s’évapore.

Mettez votre préparation dans un saladier et ajoutez les éléments de décoration : les lanières de citron confit et les olives rouges.

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page