Maison & Jardin

Polyter : l’invention qui fait pousser de tout presque partout

Un Hydro-rétenteur d'eau

Le polyter est un hydrorétenteur constitué de petits granulés qui a le pouvoir de quasiment remplacer l’eau !

Le polyter est une folle invention qui a vu le jour grâce à Philippe Ouaki Di Giorno, horticulteur français installé dans le Gers, qui fait depuis des miracles à travers le monde !

Qu’est-ce que le polyter ?

Surnommé par son créateur « le garde-manger des plantes », le polyter est donc un hydrorétenteur fertilisant qui se présente sous la forme de petits granulés provenant de la chimie organique. Au bout de 3-5 ans, ils sont entièrement dégradés par les bactéries. Lorsqu’il est mélangé à de l’eau, il gonfle et solidifie l’eau.

Ce procédé est très intéressant puisqu’il permet de maintenir l’humidité, y compris dans du sable. Résultat : le sol bénéficie d’eau et d’éléments nutritifs (sa composition est détaillée un peu plus bas dans l’article).

Une solution signée Philippe Ouaki Di Giorno

Composé d’un engrais organique, de cellulose et de polyacrylate de potassium, le polyter prend la forme de petits granulés verts permettant de faire pousser les plantes en utilisant une faible quantité d’eau. Lors de la plantation, les petits granulés sont disposés à proximité de la plante concernée. Dès qu’ils sont arrosés, chaque granulé absorbe 97% d’eau. Du côté des racines de la plante, celles-ci s’enroulent autour du polyter. Grâce à ce phénomène, la plante peut puiser la quantité d’éléments nutritifs et d’eau dont elle a besoin pour bien pousser.

Tout au long de la vie du polyter, la plante peut se développer via un apport minimal en eau. Autre avantage : en bénéficiant de tous les apports dont elle a besoin, sa taille ainsi que ses rendements sont beaucoup plus importants.

Le fonctionnement du polyter

Lorsqu’on fournit un litre d’eau à un sol structuré, 80% de l’eau apportée sont perdus. Résultat : la plante profite seulement de 20% d’eau. Et si le sol est totalement sablonneux, la perte en eau peut atteindre 95%.

Avec le polyter, son inventeur a permis aux plantes de créer une sorte de symbiose entre les racines et le polyter. Ceci fait que les plantes se servent en eau lorsqu’elles en ont besoin et non lors de l’arrosage.

Un produit 3 en 1

Il s’adapte à tous types de cultures telles que les fleurs, plantes, arbustes, gazon et légumes. Sous l’action de l’eau, les petits granulés absorbent l’eau, ce qui permet de retenir de l’eau jusqu’à 500 fois le poids initial du granulé. Dès qu’il est gorgé d’eau (provenant de l’arrosage ou de la pluie), le polyter délivre l’eau à la plante, en fonction de ses besoins.

L’hydrométrie peut également être régulée et les épisodes de sécheresse peuvent être limités. Autre avantage : via ces petits granulés, la plante reçoit des éléments nutritifs intéressants et bénéfiques à son bon développement. Par ailleurs, le polyter joue le rôle de régulateur thermique puisqu’il permet de maintenir une température stable, idéale pour la croissance de la plante.



Ses avantages

A la différence de l’arrosage classique, cet hydo-rétenteur présente un intérêt majeur : il évite un pourrissement des racines des végétaux. En effet, la quantité d’eau est déterminée selon le type de végétal, la nature du sol et la température.

Sur les plantes, le polyter a un effet bénéfique. Leurs racines sont notamment plus solides, ce qui permet une meilleure robustesse de la plante face à la sécheresse et aux parasites. Sa croissance est également plus rapide. Pour les arbres fruitiers, ces derniers produisent des fruits plus rapidement et en plus grande quantité. Sur le gazon, ces petits granulés évitent qu’il ne jaunisse à cause d’une absence de précipitations.

En utilisant du polyter, vous réalisez également des économies intéressantes puisque vous arrosez moins et réduisez la quantité de fertilisants chimiques. Par ailleurs, le fait de moins arroser vous assure une certaine tranquillité d’esprit puisque le polyter s’occupe de vos plantes si vous vous absentez.

Dans la terre, son efficacité est optimale pendant 3 ans. A partir de la troisième année, il commence à se dégrader. Autre avantage non négligeable : cet hydro-rétenteur est sans danger pour l’homme et la planète. Il peut donc être utilisé en toute sérénité. Sa manipulation ne nécessite aucune protection particulière.

Une économie d’eau et un rendement accru

C’est en se transformant en gélatine que les petits granulés de polyter (ressemblant à de fins cristaux vert pâle) nourrissent le sol en eau et nutriments, sans avoir besoin ou presque d’arroser les cultures.

Comme indiqué précédemment, le polyter peut gonfler et retenir jusqu’à 500 fois son volume en eau ! Philippe Ouaki Di Giorno estime que son invention permet d‘économiser de 50 à 80 % d’eau tout en augmentant les rendements jusqu’à 30 %.

Cet hydro-rétenteur peut s’utiliser pour différents végétaux. Il nourrit et arrose déjà des pépinières, des champs de cultures et des arbres un peu partout en France et dans le monde.

D’Arcachon à Fourcès, en passant par Dax, Monaco, jusqu’aux Émirats Arabes Unis, au Burkina Faso, en Égypte, au Canada et surtout au Sénégal, le polyter fait des miracles en changeant le sable en gazon et en relançant la production agricole dans des zones arides ou sinistrées. Au Sénégal par exemple, son utilisation a permis à des maraîchers d’augmenter considérablement leur production de tomates : ils sont passés de 400 kilos par an à deux tonnes. Ceci en utilisant seulement trois cristaux de polyter pour chaque plant.

Pour les pays arides et ceux à forte densité de population, le polyter constitue aussi un réel espoir. En effet, en améliorant les rendements avec peu d’eau, ces pays pourraient accroître leur richesse économique et augmenter leur quantité de nourriture.

Le polyter, une invention riche de sens

Conscient de la puissance de son invention, Philippe Ouaki Di Giorno garde la tête froide, respecte ses convictions et ses valeurs éthiques.

De ce fait, il continue à fabriquer son produit miraculeux lui-même dans sa petite usine et refuse catégoriquement de céder ses brevets aux grosses compagnies agroalimentaires, même pour des sommes considérables.

Son ambition n’est pas de devenir riche mais d’aider à faire pousser des plantes plus facilement, en faisant des économies et sans gaspillage.

« Je ne veux pas que ma technologie appartienne à un grand groupe. Je veux pouvoir continuer de me regarder dans la glace », précise Philippe.

Un vraie révolution dans le domaine agricole ! 

Le polyter permet de réaliser des économies d’eau considérables. Il ouvre également de nouvelles perspectives agricoles. En effet, ces petits granulés ont le pouvoir de retenir l’eau, y compris dans les zones les plus arides, et de multiplier le développement des plantes.

A l’heure actuelle, son efficacité est reconnue aux quatre coins de la planète et dans différents domaines de production végétale tels que l’agriculture. Dans certains pays comme l’Égypte, le Sénégal et le Burkina Faso, il a même l’avantage de transformer la terre sableuse en terreau fertile, idéal pour les fruits tels que les agrumes.

Polyter, sa composition

Les granulés renferment des engrais organiques, de la cellulose et du polyacrylate de potassium.

Une fois mouillés, les granulés deviennent des hydrorétenteurs. Ils agissent donc telle une éponge.

Mais en plus d’apporter humidité et eau à la plante, les granulés lui fournissent également des fertilisants.

Les différents nutriments présents dans ces granulés sont également bons pour la terre et le sol.

Hydro-rétenteur : le polyter

C’est un hydrorétenteur qui se compose de granulés de petite taille et qui ont la capacité de quasiment remplacer l’eau.

Comme expliqué au préalable, les granulés de polyter apportent au sol des nutriments et de l’eau. Grâce à lui, il n’y a donc quasiment pas besoin d’arroser ses cultures !

Comment se servir du polyter ?

Au moment de la plantation, il suffit de placer quelques granulés autour des racines. Pour rappel, durant la phase de croissance, ces dernières vont absorber l’eau des granulés. Les nutriments présents dans les granulés participent au bon fonctionnement de la plante et à la richesse du sol.

Si vous avez des plantes déjà en terre, vous pouvez également utiliser des granulés de polyter. Ici, vous devrez les mettre directement dans le sol. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi en ajouter dans la terre qui sera utilisée pour les semis de vos légumes.

Le polyter peut donc s’utiliser au moment du semis, mais également lors du traitement des végétaux déjà plantés, du repiquage, du semis du gazon et de la plantation d’arbres. Pour une utilisation optimale, voici quelques indications sur les quantités à utiliser en fonction de votre objectif :

  • Semis : 2 grammes par litre de substrat
  • Traitements des végétaux en place et repiquage :
    • Plants fruitiers : entre 20 et 100 grammes
    • Plants floraux et maraîchers : entre 2 et 5 grammes
    • Plants forestiers : entre 5 et 10 grammes
  • Semis de gazon : 30 grammes par mètre carré

Le polyter et la vigne

Il peut s’utiliser sur les jeunes vignes. Voici ses principaux avantages :

  • Les vignes poussent beaucoup plus vite (3 fois plus environ).
  • Le raisin est de meilleure qualité et mieux résistant aux maladies grâce aux apports d’engrais.
  • Le raisin sera plus sucré ; les vendanges peuvent ainsi commencer plus tôt.

Avec ce produit, les vignes peuvent également être dynamisées.

10 grammes par pied devront être apportés.

Achat : comment se procurer du polyter ?

Si vous souhaitez acheter du polyter, le moyen le plus simple est internet où de nombreux sites en vendent.

STOCKOSORB - 1kg
Prix mis à jour le 15-04-2021 à 1:49 PM.




Polyter : à quel prix ?

Les prix varient d’un site à un autre. Si certains site le proposent à moins de 30 euros les 500 grammes, pour d’autres ce prix correspond à 250 grammes. Lors de vos recherches, n’hésitez pas à comparer les prix entre eux.

Polyter : notre avis

Avec le polyter, les plantes reçoivent la quantité d’eau nécessaire à leurs besoins et selon la température et le sol. A la différence d’un arrosage classique, ces granulés diminuent le risque de pourrissement des racines, car de l’humidité se libère peu à peu.

Polyter : info ou intox ?

Le polyter a donc un intérêt considérable. Il n’y a quasiment plus besoin d’arroser ses cultures. Ceci assure une économie d’eau non négligeable : entre 50% et 80% selon son inventeur Philippe Ouaki Di Giorno. Avec ce produit, le rendement peut aussi être augmenté de 30% selon ce dernier.

Polyter, existe-t-il un danger ?

Il ne représente pas de dangers majeurs pour les sols et plantes. Il peut également être manipulé sans risque.

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page