AlimentationBien-être et santé

Le poivron, une palette de vitamines

Le poivron n’est pas seulement une palettes de couleurs. Ce fruit est un panier garni de bienfaits pour la santé !

Les propriétés nutritionnelles du poivron

Préférez-vous le « petit vert marseillais » ou le « doux de Valence » ? Tout dépend ce que vous mijotez, piperade ou ratatouille, à moins que vous ne préfériez colorer une salade. Vert, jaune, orange ou rouge selon son degré de maturité, le poivron est aussi riche en vitamine C qu’il est doux au palais.

Mais le poivron est un concentré de vitamines et pas seulement. Il contient notamment de :

Chatoyant au regard, le poivron est même plaisant au toucher, avec sa chair épaisse et renflée en lobes, et ce creux à l’intérieur. Mais achetez-vous réellement un légume ? Le poivron est le seul fruit vendu pour un légume : car c’est ainsi qu’on le consomme !

Ses origines

Originaire du Mexique et plus généralement d’Amérique Latine, le poivron n’existe pas à l’état sauvage, puisqu’il est issu de la sélection de la famille de piments que sont les Capsicum annuum. Il appartient à la famille des solanacées comme la tomate ou l’aubergine.

Ce « piment doux » pousse sur l’« arbre à poivrons » d’une soixante centimètres de hauteur en moyenne, qui fleurit au printemps. Son feuillage d’un vert profond auréolé de ses petites fleurs blanches étoilées, en font aussi une plante décorative. Surtout quand les fruits sont au bout !

Poivron : un concentré de vitamines
Poivron : un concentré de vitamines

Les bienfaits de ce légume sur la santé

Vitamines : vive les poivrons rouges !

Barbecue ou salade, le poivron se consomme cru ou cuit. Tout dépend du menu, grillades ou salade qui les accompagne. Mais que préférer pour sa santé ?

Les poivrons sont une excellente source de vitamine C : quelle que soit sa couleur, et qu’il soit cru ou cuit. Son apport en vitamine A, essentiel à plus d’un titre (les os, les dents, la peau, l’acuité visuelle) est encore plus important pour les femmes que pour les hommes : là, préférez les poivrons rouges. Bouillis, ils ont le meilleur apport en vitamines A.

Les poivrons sont aussi une très riche source de vitamine B 6, qui entre dans le métabolisme des protéines : là encore, le poivron rouge en est d’un plus grand apport que les poivrons vert, jaune ou orange. Ce qui ne veut pas dire que ceux-ci en sont dénués, loin s’en faut.



Les autres couleurs, pas en reste

Le poivron vert contient lui, aussi, des vitamines C , A et B6. Mais il est le plus riche en vitamine K , cette dernière entrant dans le métabolisme des protéines liées à la coagulation sanguine. Quant au poivron jaune, il est d’un meilleur apport en vitamines B9 ou folates, qui entrent pour leur part dans la fabrication de nos globules rouges.

Anti-oxydants : les poivrons verts

Les poivrons sont réputés être particulièrement riches en anti-oxydants : très exactement, en flavonoïdes, composé propre aux végétaux. A l’étal du marché, on se repère souvent à la couleur des fruits et légumes, pour se souvenir que les plus colorés sont les plus riches en flavonoïdes.

En l’occurrence, c’est le poivron vert qui en contient le plus ! Plus il mûrit, plus le poivron perd de cette propriété. Vous connaissez le nuancier du poivron, du vert au rouge. Là, le vert détient nettement la palme.

Les contre-indication à sa consommation

Faut-il le consommer avec ou sans la peau ? Dilemme : comme pour bien des fruits, la richesse nutritive des poivrons se concentre dans sa peau. Celle-ci peut-être néanmoins allergène. Une précaution qui concerne principalement les personnes déjà allergiques aux pollens de l’environnement.

En ce cas, les poivrons pelés perdront un peu de leur richesse, mais pas de quoi s’en priver. Pour s’en souvenir ? Eh bien, consommer des poivrons, c’est également excellent pour la mémoire.

Idée recette végétarienne

Salade colorée de poivrons

Ingrédients :

Poivron : un concentré de vitamines
Poivron : un concentré de vitamines

Préparation :

Faites cuire au four les poivrons à feux doux. Dès qu’ils « cloquent » retirez-les du four et enveloppez-les dans du papier journal. Puis pelez-les et coupez-les en lamelles quand ils ont refroidi.

Pendant ce temps, préparez une vinaigrette en grattant un ail, puis ajoutez vinaigre, huile et, sel et poivre à votre convenance.

Dégustez frais !

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à lire ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer