Bien-être et santéfeatured

Le plomb, parce qu’il plombe la santé

Le matériau miracle de la Révolution industrielle est toxique et écotoxique. Désormais absent de l’essence de nos voitures et de l’eau du robinet, quel risque représente-t-il ? Focus sur le plomb.

Définition de ce matériau

Le plomb est un élément chimique qui se présente sous la forme de métal de teinte gris-bleu, blanchâtre quand il s’oxyde.

Dans la croûte terrestre, il se présente sous formes de sulfure ou galène (en association avec de l’argent… qui a d’ailleurs donné son nom aux postes de radio à galène), de carbonates (la céruse ou « blanc de plomb », longtemps utilisé en peinture) et de pyrophosphates et de sulfure.

Plomb et tableau périodique

Cet élément chimique appartient à la famille de cristallogènes : le groupe 14 du tableau des périodiques, et à la période 6.

La densité du plomb

C’est un matériau lourd : sa densité est de 11, 3 (kg/m3) contre 7,8 pour l’acier et 7,4 pour la fonte.

D’où son intérêt, par exemple, dans le domaine maritime : il permet de réduire les tirants d’eau grâce à un centre de gravité réduit, et d’avoir une faible surface pour une haute densité. Autre avantage, ce matériau ne rouille pas.

Les propriétés de ce matériau

Il est l’un des premiers matériaux utilisé par l’Homme : relativement abondant dans la croûte terrestre, il est facile d’extraction. Il est malléable, résistant à la corrosion et réagit facilement avec des composés organiques.

Ainsi les Romains introduisaient-ils du plomb dans le vin, pour le sucrer et l’empêcher de s’oxyder. Et eurent, déjà, conscience du saturnisme.

Les utilisations du plomb

Ce matériau a été le couteau suisse de la Révolution industrielle : métallurgie, habitat, voiture, loisirs et arts, pêche, chasse, munitions, le plomb a été multi-usages.

Où trouve t-on du plomb ?

Pour prendre l’exemple des voitures, l’essence au plomb a accompagné sa démocratisation depuis les années 1920, avant d’être interdite aux États-Unis dès 1975, en France en l’an 2000. Dans l’essence, il servait alors de lubrifiant des soupapes et d’anti-détonateur.



Concernant l’eau du robinet d’eau, les canalisations au plomb ont équipé les logements construits avant 1949. Désormais, les soudures y compris à l’étain, susceptibles de contenir du plomb, sont interdites.

Quant à la céruse, elle est entrée dans la fabrication de peintures d’intérieur et d’enduits jusque dans les années 50. Le plomb laminé peut marginalement encore être utilisé pour l’étanchéité des balcons et rebords de fenêtres.

Mais depuis les Sumériens, ce matériau aura émaillé les céramiques, scellé les amphores, canalisé l’eau potable, hameçonné le poisson, fait jouer les enfants aux petits soldats. Vaisselle, bijoux, cosmétiques, et mêmes médicaments (pansements digestifs) en ont contenu.

Sans oublier la « mine de plomb », aujourd’hui en graphite, qui a servi à écrire, depuis l’époque du parchemin.

Aujourd’hui, ce matériau sert toujours dans l’industrie nucléaire, comme bouclier contre les radiations.

Ce matériau est responsable de grandes pollutions
Ce matériau est responsable de grandes pollutions

Sa pollution de l’environnement

Plomb et notre Dame de Paris

Le 15 avril 2019, l’incendie de Notre Dame de Paris a réduit les tonnes de ce matériau contenu dans la toiture et la charpente en poussière : il a alors été question du risque de contamination pour les riverains et pour les ouvriers.

Ces derniers durent observer des consignes de sécurité (ne pas manger sur le parvis, prendre une douche avant de rentrer chez eux, etc).

Sa combustion, les « vapeurs » de plomb

L’essence au plomb a généré un cycle non naturel de cet élément : brûlé dans le moteur des voitures, ses particules se disséminent dans l’environnement via les gaz d’échappement.

Les particules les plus grosses pénètrent l’environnement immédiat (sol et cours d’eau), les plus fines l’atmosphère, via lequel elles parcourent des distances susceptibles d’être importantes, avant d’être ramenées au sol par la pluie.

Sa concentration dans l’environnement

Au total, dans l’environnement, la concentration en plomb est le résultat de l’activité humaine : ainsi des bordures d’autoroutes qui jouxtent des terres agricoles.

Groenland

C’est la méthode d’estimation de la pollution atmosphérique au plomb dans l’hémisphère Nord : les différentes couches de neige de la grande calotte glaciaire du Groenland ont révélé qu’à la fin des années 60, 99% du plomb dans l’atmosphère avait pour origine l’essence, 400 000 tonnes de cet élément y étant alors ainsi rejeté.

Les conséquences sur la santé

L’OMS a classé cet élément chimique parmi les dix produits chimiques gravement préoccupants pour la santé publique.

Les populations exposées

En France, avec l’interdiction de l’essence au plomb, la « plombémie » ou taux de cet élément dans le sang a baissé : de 125 µg/l en moyenne à 65 µg/l. Vapeurs d’essence, mais aussi réglementation de l’habitat (peintures sans plomb et dépistage lors de toute transaction immobilière).

Pourtant, 5% des adultes et 2% des enfants ont une plombémie supérieure à 100 µg/l.
Or, le risque de l’intoxication au plomb fragilise tout particulièrement les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Concernant les catégories professionnelles, le bâtiment et les industries dont ce matériau entre dans leur processus de fabrication représentent les deux secteurs professionnels les plus exposés : dans le bâtiment, il s’agit principalement des travaux de rénovation et de démolition (décapage thermique de peinture, découpage au chalumeau de tôles et charpentes recouvertes de vieilles peintures, travaux sur des toitures étanchées avec des feuilles contenant du plomb).

A travers le monde, les peintures au plomb et les batteries de moteur restent les deux principales sources de pollution. Les jeunes enfants représentent la population la plus exposée : la contamination se cumule avec la malnutrition, l’organisme substituant cet élément à une carence en calcium.

Pourquoi le plomb est-il dangereux ?

Il pénètre l’organisme par ingestion (eau et aliments) et par inhalation. S’il existe des cas d’intoxication aiguë, l’intoxication chronique est la plus courante : une exposition insidieuse sur le long terme.

Du plomb dans le sang

Cet élément se retrouve dans le sang, d’où il se fixe sur les tissus mous (foie, rate, reins, moelle osseuse, système nerveux) et les tissus fortement calcifiés, les os et les dents. Or, le plomb dans les tissus mous s’élimine au bout de trente jours, mais reste stocké dans les os… d’où il retourne dans le sang.

Quelle est la maladie du plomb ?

Le saturnisme regroupe l’ensemble des affections liées à cet élément dans l’organisme : atteintes du sang, insuffisance rénale (avec crise d’urée et hypertension artérielle), colique du plomb (lors de la libération du plomb stocké dans les os, à l’occasion d’une grippe), atteintes du système nerveux.

Chez l’adulte, l’atteinte du système nerveux se traduit par une atteinte des nerfs périphériques, qui touche surtout les avant-bras et les mains (paralysie). L’atteinte du système nerveux central va de la tendance à l’oubli, l’irritabilité, la fatigue les maux de tête voire la dépression, à l’encéphalite (dégénérescence de certaines régions du cerveau).

Chez le jeune enfant, l’atteinte du système nerveux central est susceptible de provoquer des troubles irréversibles du développement psychomoteur ou intellectuel ainsi que des troubles du comportement.

Chez la femme enceinte, cette intoxication représente un risque de malformation du fœtus ou d’avortement : la grossesse fait alors l’objet d’un suivi médical, avec apport en calcium et vitamine D sont indispensables, le plomb stocké dans les os étant important en fin de grossesse.

Le saturnisme fait partie des affections de longue durée de la sécurité sociale. Le dépistage de la plombémie infantile est gratuit.

Lien avec le cancer

Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), cet élément est probablement cancérigène pour l’humain (classement 2B) avec un risque pour la l’estomac, les poumons et la vessie, mais pas pour les reins.

Aux États-Unis, il est considéré comme cancérigène chez les animaux, pas chez l’humain (A3).

Plomb dentaire

Aussi appelé « plombage« , cette dénomination est trompeuse, car l’amalgame dentaire (terme employé par les professionnels) ne contient pas de plomb, mais un alliage de différents matériaux dont le mercure, un matériau également toxique.

Votre hygiène de vie

Certains aliments sont toujours susceptibles de contenir du plomb : les céréales, le pain, le lait, les champignons, les crustacés. Ne les supprimez pas, mais préférez-les bio et variez votre alimentation.

Quant aux cigarettes, leur fumée vous fait inévitablement inhaler cet élément.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer