Jardin et potager

Plante carnivore : tout sur cette plante qui capture les proies

A la différence des plantes de salon, les plantes carnivores ont une particularité qui leur est propre : elles sont en mesure de capturer des proies (insectes, poissons, acariens…) et de les assimiler afin de répondre à leurs besoins. Au total, il existe plus de 700 espèces de plante carnivore capables de piéger et de digérer les proies qu’elles attrapent.

Dans cet article, découvrons plus en profondeur la plante carnivore : espèces les plus célèbres et les plus représentatives, conseils de plantation et entretien sont notamment expliqués.

Présentation des plantes carnivores

Pourquoi qualifie-t-on ces plantes de carnivore ? 

Pour bien se développer, toutes les plantes ont besoin d’éléments particuliers et indispensables comme des sels minéraux, de l’eau et du soleil. En général, les éléments nutritifs passent par la racine de la plante pour se nourrir.

Concernant les plantes carnivores, ces dernières vivent dans des sols pauvres en éléments nutritifs ; pour se nourrir et donc se développer, elles doivent donc développer des pièges.

Plante carnivore : pourquoi les appelons-nous carnivore ?
Plante carnivore : pourquoi les appelons-nous carnivore ?

Quels sont les modes de capture de ces plantes ? 

Plusieurs sortes de capture sont employées, mais la méthode la plus utilisée par les plantes carnivores est la suivante :

  • Attirer leur proie. Généralement, elles utilisent un liquide sucré apprécié des insectes.
  • Capturer leur proie. Pour cela, la méthode peut être active ou passive. Pour le piège actif, la plante exerce un mouvement pour capturer sa proie. Les pièges passifs sont quant à eux immobiles (la plante n’a pas besoin d’exercer un mouvement, puisque la proie est emprisonnée à l’intérieur).
  • Digérer leur proie. Une fois ingérée, la proie se dissoudra grâce aux sucs digestifs de la plante.

Milieu de vie

Les plantes carnivores se distinguent des autres espèces de par leur pouvoir à attirer, piéger et assimiler des proies. Ces plantes vivent en général dans les milieux tropicaux, même si on en trouve certaines dans des zones humides et chaudes.

Les plantes carnivores se trouvent dans des marais, tourbières et dans des sols pauvres en éléments nutritifs.

Plante carnivore : espèces représentatives

Comme indiqué, il existe plus de 700 espèces de plantes carnivores. Parmi elles, nous pouvons citer :



Plante carnivore Néphentès

C’est une plante qui apprécie le soleil et l’humidité. Cette espèce se présente un peu comme un entonnoir.

Plante carnivore Sarracenia

Elle fait partie des plantes passives qui ne fait aucun mouvement pour capturer sa proie. Elle ressemble à une flûte, elle est d’ailleurs surnommée « plante urne ».

La plante carnivore Dionaea

La dionée, c’est la fameuse « attrapemouche » : elle dispose d’un pièce actif qui se referme quand un insecte se pose sur elle.

Plante carnivore géante

Certaines plantes cultivées dans un milieu propice (humide et chaud) avec un apport nutritif conséquent, peuvent avoir des proportions bien supérieures à la plupart des espèces citées ci-dessus.

D’autres espèces de plantes carnivores

  • Aldrovanda.
  • Brocchinia.
  • Byblis.
  • Catopsis.
  • Cephalotus.
  • Darlingtonia.
  •  Drosera.
  • Drosophyllum.
  • Genlisea.
  • Heliamphora.
  • Ibicella.
  • Pinguicula.
  • Utricularia.

Quelle espèce choisir ? 

Parmi toutes les espèces de plantes carnivores, trois familles se distinguent des autres :

  • Les néphentès qui ont au bout de leurs feuilles des entonnoirs permettant de récupérer des proies leur permettant de se nourrir. Cette variété apprécie le soleil et l’humidité et pourra se développer dans une pièce humide.
  • La dionaea ou la plante tue-mouche. Cette variété est petite en taille et possède des feuilles en forme de mâchoire. Cette variété doit être arrosée avec précaution et cette dernière apprécie la chaleur.
  • La drosera atteint 10 cm environ de hauteur. Cette espèce a de longues tiges et apprécie les zones chaudes et humides.
Quelles sont les espèces de plantes carnivores ?
Quelles sont les espèces de plantes carnivores ?

Plante carnivore : entretien

La majorité des plantes carnivores se plante principalement à l’intérieur. Si vous souhaitez les cultiver à l’extérieur, plantez-les dans un lieu à l’abri du vent et orienté au soleil.

Dans votre pot, disposez une couche de billes d’argile et le substrat devra quant à lui toujours rester humide. Votre pot doit mesurer 20 cm minimum (même pour les petites plantes carnivores).

Après les avoir plantées, mettez votre pot au soleil et dans la coupelle, n’oubliez pas de vérifier que de l’eau soit toujours présente. Autre point important : l’eau ne doit pas être calcaire. Optez donc pour de l’eau de pluie qui sera bien plus meilleure pour votre plante carnivore.

La taille de la plante

Les plantes carnivores ne doivent pas être taillées, mais elles doivent être rempotées toutes les années pour certaines espèces et tous les cinq ans pour d’autres. Pour le rempotage, utilisez du sable d’aquarium et de la tourbe blonde et pour la hauteur, ne vous limitez pas, car les plantes carnivores ont besoin de 20 à 30 cm de substrat.

L’arrosage de la plante

Une plante carnivore doit être arrosée régulièrement, mais l’eau ne doit pas être stagnante. Pour les arroser, n’utilisez pas de vaporisateur et comme indiqué, privilégiez l’eau de pluie et non celle du robinet.

Conseils pour une bonne plantation

Pour la plantation de votre plante carnivore, certaines règles sont à respecter.

Voici quelques derniers conseils pour une bonne plantation et une belle plante carnivore :

  • Arrosez de manière quotidienne en été et généreusement du printemps à l’automne.
  • Privilégiez l’eau douce et non de pluie.
  • N’apportez pas d’engrais.

Pour aller plus loin dans la connaissance des plantes

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page