Le pissenlit et ses multiples usages alimentaires

Le pissenlit est l’une des herbes les plus courantes, et à la fin du printemps, il arrive à couvrir presque entièrement les prairies d’un manteau jaune. Rien d’étonnant à ce qu’il ai été consommé depuis la nuit des temps, aussi bien à des fins alimentaires que médicinales pour ses propriétés diurétiques.

Le pissenlit est abondant dans les lieux ensoleillés et herbeux. Les feuilles en rosette sont grossièrement dentées. La plante exsude un liquide blanc quand on la coupe. Les fleurs apparaissent de février à novembre, mais surtout en avril et mai. Elles sont composées de nombreuses ligules jaune d’or et les tiges creuses peuvent mesurer jusqu’à 30 cm de haut.


Ses feuilles et ses racines peuvent se récolter presque toute l’année, ce qui est appréciable vu les nombreux usages que l’on peut faire de la plante.

ESSAYEZ : 12 plantes sauvages comestibles à cuisiner !

Récoltez les jeunes feuilles à la main, une à une. La racine est suffisamment solide pour ne pas être affectée par cette cueillette.

Si vous avez des pissenlits dans votre jardin, essayez de leur apporter des engrais organiques et recouvrez la partie inférieure des plantes avec de la terre ou des tubes en carton pour les faire blanchir comme des chicorées. C’est ainsi que nos ancêtres du Moyen Âge procédaient et ils produisaient des plantes de belle taille. Avec ses longues racines, on peut faire un succédané du café, qui ressemble assez fidèlement au café, sans en avoir la caféine.




Arrachez les racines de pissenlit (de votre jardin ou avec la permission du propriétaire du terrain) à l’automne, quand elles sont grosses et tendres, brossez-les (sans les peler). Faites-les soigneusement sécher, si possible au soleil, puis passez-les au four jusqu’à ce qu’elles deviennent cassantes ! Moulez-les assez grossièrement et utilisez-les comme du café ordinaire.

ET AUSSI : 7 recettes de cuisine à base de fleurs !

Le pissenlit est une vraie salade que l’on peut déguster presque toute l’année, sauf quand il gèle ou qu’il neige. Quand vous avez récolté suffisamment de feuilles, coupez les tiges un peu épaisses et lavez à grande eau. Découpez grossièrement les feuilles et faites une sauce à base d’huile d’olive, de jus de citron et d’une pointe d’ail. Vous pouvez aussi en agrémenter vos sandwiches, avec un soupçon de sauce Worcester, ou les mariera des lardons frits.

Le chef français Marcel Boulestin, qui a fait connaître la cuisine française dans le monde anglo-saxon, recommandait une salade faite pour moitié de cœurs de pissenlit (boutons floraux encore fermés et très jeunes feuilles) et de betteraves en dés.




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *