Remèdes naturels contre les piqûres de guêpe et d’abeille

On aime bien leur rôle de pollinisateur. On aime nettement moins se faire butiner par eux. Et pour cause, une piqûre de guêpe ou d’abeille ne fait pas du bien.


Mais pourquoi nous piquent-ils ?

Seule la femelle de l’abeille nous enfonce son dard venimeux, quitte à en mourir : tel est le cas de l’abeille, qui meurt après avoir piqué le vertébré que nous sommes, car nos chairs se referment tel un piège sur son dard. Un sacrifice pour défendre les copines de la ruche !

Les autres hyménoptères (dont les ailes sont faites de membrane) ne laissent pas leur dard. Tandis que la piqûre de guêpe n’en est pas moins douloureuse…

Soit-dit en passant, le bourdon n’est pas le mâle de l’abeille, mais bien une espèce en soi. Plus velu et trapus que l’abeille, le bombus se nourrisse du nectar et récolte le pollen.

Les bourdons femelles, comme les guêpes, ont un aiguillon lisse. Elles ne meurent donc pas après avoir piqué et peuvent même infliger plusieurs piqûres. Les mâles -quant à eux – n’ont pas d’aiguillon, donc ils ne piquent pas.




Le frelon ou « vespa » est éminemment sociable : il ne pique vraiment qu’en dernier recours.

Alors, lorsqu’une guêpe, un frelon, bourdon ou une abeille tournicote avec une irrésistible attirance pour vos bras nus attablés devant un bon dessert, mettez-vous à sa place soit elle a un petit creux à l’estomac, soit elle se sent en danger.

Après tout, c’est « humain »…

Astuces naturelles contre la piqûre de guêpe
Astuces naturelles contre la piqûre de guêpe


Mais rappelez-vous qui est la grosse bête ! Des gestes brusques sont interprétés comme une agression à laquelle il faut répondre. Trop tard, vous avez été victime de la redoutée piqûre, que faire ?

Comment enlever le dard ?

Tout d’abord, ne pas s’affoler, mais agir vite : le venin se répand rapidement. Plus la zone piquée est vascularisée, plus celui-ci se répand. Tout dépend qui vous a piqué : l’abeille a une poche de venin bien plus importante que celle de la guêpe.

Ne pressez jamais sur la zone piquée, vous répandriez le venin ! Appliquez-vous plutôt à retirer le dard.

Facile à dire. Pour ce faire, grattez la peau où il se situe, pour le faire sortir à l’horizontale : soit avec la lame lisse d’un couteau, soit, véridique, avec une carte de crédit… ou de fidélité à ce que vous voulez.

Pour pallier à la piqûre de guêpe, grattez jusqu’à ce que le dard sorte. Dès que vous en voyez la pointe à l’extérieur, tirez dessus en douceur, idéalement avec une pince à épiler, ou bien vos ongles. Attention à ne pas casser le dard d’une abeille, qui est dentelé.

Du doigté vous apportera beaucoup de soulagement !



Une fois le dard retiré, nettoyez votre plaie à l’eau et au savon, puis posez de la glace dessus, pour soulager le gonflement. Le froid est « vasoconstricteur », le venin circule d’autant moins dans des vaisseaux rétrécis !

D’autres préfèreront le chaud. Il est également efficace : dans le cas précis de ces insectes, il annihile l’effet du venin.

Ail, oignon, citron, vinaigre contre la piqûre de guêpe

Bien d’autres cataplasmes tous très efficaces, existent encore, selon ce que l’on a sous la main :

  • Pensez au citron, bien sûr. Vous n’en n’avez pas sous la main ?
  • Vous avez bien du vinaigre.
  • Et, tant qu’à penser au rayon vinaigrette, l’ail et son confrère l’oignon font aussi l’affaire : frottez une gousse d’ail coupée en deux, sur la piqûre de guêpe. Ou appliquez la moitié d’un oignon pendant une bonne dizaine de minutes.
  • Vous pouvez également utiliser un poireau coupé en deux,
  • ou encore de la pomme de terre râpée en cataplasme.
  • Le thym est aussi très efficace.
  • Et, tant qu’à inventorier les ressources de la cuisine, le lait en compresses est d’un grand soulagement !
Astuces naturelles contre la piqûre de guêpe
Astuces naturelles contre la piqûre de guêpe

Une autre méthode encore, côté pharmacie celui-là, est d’écraser deux comprimés d’aspirine dilués dans un peu d’eau.



Quant à la cigarette, pour cette fois, elle a du bon : approchez le « rouge » incandescent d’une cigarette du point de piqûre de guêpe. Cette forte source de chaleur aura un effet d’antidote.

Mise en garde

Si vous vous savez allergique… ou si vous le découvrez, si vous avez été piqué à plusieurs reprises ou en un mauvais endroit (la bouche, etc), si la personne piquée est un jeune enfant ou un sujet en insuffisance cardiaque, il va de soi que l’auto-médication n’est pas de mise.

Réagissez vite, du côté des urgences !

La rédaction de Toutvert vous conseille :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *