Bien-être et santé

Les bienfaits médicinaux des pousses et de l’huile essentielle de Pin Sylvestre

Réputé depuis des millénaires pour le soin des affections respiratoires, le pin sylvestre possède de nombreux autres bienfaits d’après les médecines traditionnelles. Désigné par diverses appellations telles que Pin de Russie, Pin de Riga, Sapin rouge du Nord, Pin d’Écosse, ou encore Pin sauvage, il est facile à récolter, et à utiliser.

Pin sylvestre : un arbre majestueux

Pinus sylvestris, description du pin sylvestre

Vivant près de 500 ans, le pin sylvestre appartient à la famille des pinacées. Il est caractérisé par ses doubles aiguilles de couleur verte bleuté, dépassant rarement les 10 cm.

Son tronc est nu sur quasiment toute sa longueur, atteignant 40 m de hauteur, et sublimé par une écorse orangée. Les fleurs mâles se développent à la base des rameaux, tandis que les fleurs femelles s’observent à leur extrémité. Ces dernières se transforment en fruits coniques, écailleux et pointus, plus longs que larges, d’un vert intense à la naissance, virant au brun rougeâtre au fil des jours.

Géographie du pin sylvestre

Enfant des régions tempérés d’Asie mineure et d’Europe septentrionale ou occidentale, le pin sylvestre est également présent en Sibérie, et en Amérique du Nord.

Il pousse généralement en terrain sec et sablonneux, et résiste facilement au froid : ainsi vous le trouverez fréquemment sur les sommets rocheux, notamment des Alpes du Sud, des Pyrénées et des Vosges, où son omniprésence est célèbre. Néanmoins, en Europe, sa culture s’entend de l’Espagne à la Norvège ; tandis que persistent quelques exploitations en Amérique du Nord, malgré la surexploitation et la maladie qui ont ravagé des milliers d’hectares de forêt.

Récolte et conservation maison

Fruit du pin sylvestre

Le pin sylvestre est donc facile à trouver pour le plaisir d’un soin frais et maison à base de jeunes pousses. Ces dernières se récoltent à l’extrémité des rameaux :  les plus tendres (elles doivent casser d’une simple pression du doigt) pourront même se savourer en salade !

Pour les conserver sainement, faites-les sécher sur une toile à l’abris de la lumière et de l’humidité, puis stocker-les dans un bocal en verre ou un sac de papier kraft.

Les vertus du pin sylvestre en phytothérapie et en aromathérapie

Remède contre les infections respiratoires

Décongestionnant et dépuratif, le bourgeon (jeune pousse) de pin sylvestre est prescrit lors des infections hivernales communes : rhume, bronchite, sinusite,…  etc., mais aussi en cas de difficultés asthmatiques.

En effet, il élimine les bactéries qui encombrent la trachée, toute en bénéficiant d’une action tonique, stimulante et régulatrice. Ainsi, les substances parfumées du pin sylvestre nettoient les muqueuses des bronches et apaisent la toux.

CONSEILS D’UTILISATION :



  • Tisane : récoltez 20 g de bourgeons pour 1 L d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes et boire 4 à 5 tasses par jour, faites des gargarismes, ou ajoutez-en à l’eau de votre bain.
  • Cataplasme :  appliquez la gomme sur la poitrine, recouvrez d’un morceau de flanelle et garder 3 jours, répétez au besoin.
  • Prenez 1 capsule jusqu’à 4 fois par jour.
  • Inhalation : mettez 5 gouttes d’huile essentielle dans un grand bol d’eau très chaude et respirez 5 min, 3 fois par jour.
  • Bain : ajoutez 500 g de jeunes pousses, puis étendez-vous une demi-heure voire une heure avant de vous remettre en activité.

Les propriétés antiseptique et anti-inflammatoire du pin sylvestre

Que ce soit à base de cataplasme pour une utilisation externe, ou de décoction pour une utilisation interne, le pin sylvestre à montré son efficacité antiseptique dans diverses médecines amérindiennes.

En effet, les acides résiniques et les phénols contenus dans la plante traitent avec succès les affections cutanées issues de bactéries. Ainsi, il est utilisé pour soigner les inflammations du vagin, de la vessie ou de l’intestin, de même que les ulcères, les brûlures, les abcès ou les furoncles.

Tandis que les douleurs musculaires et articulaires (tendinites, entorse, bursite, foulure…) et même les fractures du coccyx continuent d’être soignées grâce aux cataplasmes de gomme de pin sylvestre depuis l’Antiquité.

CONSEILS D’UTILISATION :

  • Cataplasme : appliquer de la gomme sur la zone douloureuse, recouvrir d’un morceau de flanelle et garder 3 jours (au bout de 3 jours le corps aura absorbé la gomme et le cataplasme s’enlèvera sans difficulté). Répéter au besoin.
  • Bain : prendre un bain aromatisé aux pousses de pin sylvestre fraîches, ou de décoction, voire en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle pour détendre les muscles et soulager les rhumatismes.
  • Massage : mélanger 3 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre dans une huile végétale et masser la zone douloureuse.

L’huile essentielle de pin sylvestre : tonique & déstressante

Pin Sylvestre, image de l'arbre
Pin Sylvestre, image de l’arbre

Jaune pâle avec un fort parfum résineux et citronné, l’huile essentielle de Pin Silvestre est tout autant décongestionnante, assainissante, antiseptique et anti-inflammatoire que les jeunes pousses de la plante, voire même plus efficace !

Mais le meilleur reste à venir… Immuno-stimulante, l’huile essentielle tonifie l’ensemble du corps, mais aussi l’esprit pour un bien-être complet. D’une part, elle dope le système lymphatique et sanguin, en améliorant l’oxygénation et l’élimination des déchets de organisme, tout en produisant une action dynamisante (surtout au niveau sexuel !).

D’autre part, elle optimise la concentration nécessaire aux activités intellectuelle et de précision, tout en réduisant le stress.

Précautions d’emploi et contre-indications

  • Éviter de récolter les bourgeons de pin sylvestre traités ou proches d’exploitations agricoles non bio
  • Privilégier les pharmacies ou boutiques spécialisées pour acheter l’huile essentielle de pin sylvestre ou tout autres produits à base de pin sylvestre : gomme, tisane, sirop, savon, pastille, pommade.
  • Ne pas utiliser l’huile essentielle de pin sylvestre chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que les personnes subissant des problèmes rénaux ou sujettes à de l’épilepsie
  • Bien se laver les mains après utilisation
  • Risque allergène (gomme, bourgeon ou huile essentielle) : faire un test sur le pli du coude avant toute utilisation
  • L’huile essentielle doit être impérativement diluée à 20% dans de l’huile végétale avant une utilisation cutanée
  • Risque de photosensibilité : à utiliser de préférence le soir pour éviter les interaction avec le soleil
  • Ne pas utiliser l’huile essentielle sur les zones suivantes : nez, yeux, conduit auditif, zones génitales et annales
  • Risque d’irritation des voies respiratoires en cas d’utilisation excessive

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous recommande aussi

  • Plantes médicinales : bien les connaître pour bien les utiliser
  • Qu’est-ce que la gemmothérapie ? et comment elle fonctionne ?
  • La phytothérapie, bien plus qu’une simple mode !
  • Zoom sur l’aromathérapie
  • Coup de coeur : la Melaleuca ou arbre à thé, antiseptique naturel et bien plus !
  • La livèche, remarquable en cuisine comme pour ses bienfaits pour la santé
  • Lamier blanc :  une plante pleine de vertus, elle vous attend !
  • Immortelle : une plante indispensable pour la santé et la beauté
  • Le tilleul, ses vertus aromatiques et médicinale

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer