Vivre au naturel

Pierre Rabhi : portrait d’un paysan-philosophe

Pour sa défense et le respect du vivant sous toutes ses formes

« La planète Terre n’est pas un gisement de ressources à épuiser, mais une très précieuse oasis de vie » nous partage Pierre Rabhi dans un des ses livres « Vers la sobriété heureuse ».

Pierre Rabhi : portrait d’un paysan-philosophe

Où est né Pierre Rabhi ?

Né dans une oasis du désert algérien en 1938, Pierre Rabhi y coule une petite enfance heureuse jusqu’à un drame familial. A l’âge de 5 ans, il est confié à une famille française et part vivre à Oran. A l’âge adulte, il quitte l’Algérie pour la France où il trouve un emploi d’ouvrier qualifié dans une usine automobile.

Jeune, Pierre Rabhi développe ses convictions

Son emploi ne le satisfait pas, mais il trouve son énergie et sa force dans ses lectures philosophiques. Sa vie parisienne ne lui convient plus, il décide alors avec sa femme de partir vivre en Ardèche et de s’installer comme agriculteur.

Il se forme à ce métier, mais rapidement l’image de l’agriculteur nourricier et protecteur de la terre est écornée par l’enseignement « productiviste » qu’il reçoit. Il se lance quand même sur une petite exploitation qui ne semble pas propice à l’agriculture au premier abord.

Un lieu d’expérimentation au service de la nature

Il lit, se documente beaucoup et échange avec des amis sur une autre idée de l’agriculture respectueuse de l’environnement et des hommes. Il fait des essais chez lui d’engrais naturel par le compostage, de méthodes d’agroécologie

Et il parvient ainsi à produire, à nourrir sa famille ! Durant des années, il a à cœur de partager son expérience en recevant chez lui des apprenants, en rédigeant de nombreux livres et essais. Il se rend ensuite dans certains pays d’Afrique pour partager son savoir et aider à la souveraineté alimentaire.

Deux colibris buttinant une fleur
Comme les colibris, chacun doit faire sa part

Pierre Rabhi et le mouvement Colibris

Pierre Rabhi est connu et reconnu pour son savoir en termes d’agroécologie mais aussi pour toutes les idées philosophiques qu’il a développé autour de la terre, de l’humanisme et du respect. Il a rédigé notamment avec le mouvement Colibris, une charte pour la Terre et l’Humanisme. Elle regroupe des propositions pour « vivre et prendre soin de la vie ».

Une charte pour les respect du vivant

Quelques mots sur cette charte : elle rejette évidemment l’agriculture chimique et intensive au profit de l’agroécologie et d’une agriculture respectueuse des hommes et de la terre. Elle prône une vie plus simple et sobre, mais aussi plus riche et heureuse. Elle incite à la redynamisation de l’économie locale et à la féminisation de la société. Enfin, un point crucial pour Pierre Rabhi et les Colibris est l’avenir incarné par les enfants : il faut une éducation accès sur la Nature, la créativité et l’envie d’apprendre.

Mort de Pierre Rabhi

Décédé d’une hémorragie cérébrale, en ce début décembre 2021, il a marqué les esprits et les consciences de nombre d’entre nous.

Il incarnera encore longtemps, par ses idées, un espoir pour notre avenir !

Vers la sobriété heureuse
Prix: 7,20 €
Prix mis à jour le 30-11-2022 à 5:54 AM.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page