Bien-être et santé

La phlébite, ne soyez pas un malade qui s’ignore

Ce trouble cardiovasculaire qu’est la phlébite est à prendre au sérieux. Focus sur cette maladie.

Phlébite : définition

La phlébite ou thrombose veineuse (de « phlebos », la veine, et « thrombus », le caillot) est la formation d’un caillot de sang dans une veine, bloquant la circulation sanguine.

Le plus souvent, la phlébite se forme dans une veine des jambes, mais elle peut atteindre n’importe quelle veine (cuisse, bras, abdomen). Le risque majeur est l’embolie pulmonaire, lorsque le caillot se détache pour venir boucher une artère pulmonaire.

Phlébite superficielle et phlébite profonde

C’est la forme la plus courante de la phlébite (100 000 cas par an en France). C’est aussi la plus bénigne : la caillot de sang bouche une veine superficielle d’une jambe. Les personnes les plus touchées sont celles ayant une insuffisance veineuse et des varices. Inflammation, douleur et inconfort, la phlébite superficielle représente le risque d’être associée à une phlébite profonde.

La phlébite profonde provoque 10 000 décès par an en France : elle se forme généralement dans une veine du mollet, se détache et traverse le cœur via le flux sanguin, pour rejoindre le poumon, c’est l’embolie pulmonaire. Gonflement douloureux de la jambe, qui fait mal même au repos, coloration cutanée foncée, fièvre, font partie des symptômes.

Les causes

Un risque qui augmente avec l’âge

Entre 30 et 80 ans, le risque de phlébite est multiplié par 30.

S’il n’y a pas un profil-type de la personne à risque, les cas de figure sont connus : insuffisance veineuse, varices, immobilité prolongée due à une opération chirurgicale, au port d’un plâtre, hospitalisation due à un problème cardiaque, paralysie d’un bras ou d’une jambe, maladie de la coagulation, maladie inflammatoire, certains cancers (ils favorisent la coagulation sanguine au niveau du thorax, de l’abdomen, du bassin), enfin l’obésité.

Le mode de vie

Les métiers qui obligent à être longtemps debout ou assis (longs trajets en voiture) favorisent ce trouble. Autre facteur de risque, le tabagisme. Mais porter des jean’s ou des bottes trop serrés peuvent favoriser cette maladie.

Phlébite et avion : le « syndrome de la classe économique »

C’est ainsi que l’on appelle le risque de phlébite dû au fait de prendre l’avion : l’oxygène est moindre et l’air plus sec. Il concerne les vols longs (12 heures).



Si vous êtes une personne à risque, prenez toujours conseil, au préalable, auprès de votre médecin. Dans tous les cas, évitez de croiser les jambes et veillez à ce que votre siège ne vous bloque pas la circulation, levez-vous régulièrement pendant le vol, pour marcher un peu et vous étirer. Faites aussi des mouvements de flexion et d’extension des chevilles pour stimuler le retour du sang vers le cœur. Dormez si possible, les jambes relevées, et pas plus de deux heures d’affilée, le risque de phlébite intervenant alors.

Evitez aussi les somnifères, qui ralentissent la circulation sanguine, l’alcool qui déshydrate. Portez des vêtements amples et hydratez-vous correctement, pendant et après le vol.

La phlébite chez la femme enceinte

C’est surtout en fin de grossesse et après l’accouchement, que le risque est important chez la femme enceinte : hormones de grossesse, augmentation du volume sanguin et croissance du fœtus multiplient le risque par cinq ou dix.

L’embolie pulmonaire est la deuxième cause de décès en couches, en France. Le risque augmente avec l’âge (plus de 35 ans), les éventuels antécédents de phlébite, l’obésité, les grossesses multiples. Néanmoins, la femme enceinte fait l’objet d’un suivi médical censé prévenir ce risque.

Quels symptômes ?

Mal au mollet lorsque vous marchez, le contractez, ou le touchez ? Et votre mollet est rouge et chaud : même si vous n’êtes pas un profil à risque, ces symptômes doivent impérativement vous amener à consulter. De même, si vous avez une douleur inhabituelle ou une lourdeur, ou un gonflement de la jambe.

Phlébite, un trouble cardiovasculaire à prendre très au sérieux
Phlébite, un trouble cardiovasculaire à prendre très au sérieux

Même si vous n’êtes pas censé faire une phlébite, elle peut concerner tout le monde, parfois pour une raison inexpliquée. D’ailleurs, elle concerne autant les hommes que les femmes : prise de poids, tabagisme, éventuelle maladie cardio-vasculaire, et moindre attention portée à sa santé en sont autant de facteurs.

Combien de temps dure une phlébite ?

Votre médecin vous prescrira une prise de sang, pour doser les D-dimères, les marqueurs de la formation du caillot. Si ce dosage est anormal, il vous prescrira alors en urgence un échodoppler, méthode de visualisation par ultra-sons du caillot. Le traitement consiste en des anticoagulants par injections quotidiennes, puis d’anticoagulants oraux (des antivitamines K). Et vous portez des bas de contention.

Prise à temps, une phlébite se soigne bien : mais c’est un traitement sur le long terme (au moins six mois) et qui prend en compte le risque de récidive. Il implique d’être scrupuleusement respecté, pour éviter les risques hémorragiques liés à la fluidification du sang.

Une phlébite, peut-on marcher ?

On doit marcher ! La marche quotidienne fait partie du traitement. Ensuite, vous pourrez (ré)introduire des sports doux (natation et vélo). Attention à vos chaussures : pas de semelles plates, des talons de trois à quatre centimètres de haut.

Phlébite, un trouble cardiovasculaire à prendre très au sérieux
Phlébite, un trouble cardiovasculaire à prendre très au sérieux

Phlébite : traitements naturels

Les aliments riches en vitamines K sont à consommer avec modération (brocolis, laitue, épinards, choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles), les sports violents et certains travaux sont interdits, en raison des risques de chutes et blessures.

Autres saines mesures, ne portez pas de vêtements trop serrés, évitez les sources de chaleur excessives (exposition au soleil, bains trop chauds, saunas, couverture chauffante), dormez les pieds surélevés, éviter aussi la constipation qui exerce une pression sanguine (pensez à boire, surtout en-dehors des repas).

Si vous devez conduire, faites des haltes régulières pour vous dégourdir les jambes.

Quant à votre hygiène de vie, elle est la clef de votre tranquillité : alimentation, exercice physique et ne pas fumer.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose la lecture de ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer