Actualitéfeatured

Pesticides : le début de la fin !

Après la jardinerie Botanic, en 2008, c’est au tour de la grande distribution de condamner la vente de pesticides. En effet, depuis ce printemps, les magasins E. Leclerc bretons excluent de leurs rayons tous les produits contenants des désherbants, des anti-limaces ou des pesticides. Cette initiative anticipe l’interdiction totale, prévue pour 2016.

A SAVOIR : Pesticides : les 12 fruits et légumes qui en contiennent le plus !

« Peut-être parce qu’on est proches des côtes, on est plus sensibles à la pollution de l’eau », explique le directeur du magasin de Plougastel (Finistère), Jean-Marie de Bel Air, malgré la perte d’1,2 million d’euros par an. Cette décision est une première à l’échelle régionale dans la grande distribution. « Dans les autres régions, les collègues attendent nos retours chiffrés », développe-t-il. Notre perte financière devrait être compensée dès la deuxième année, rien ne nous incite à revenir en arrière ».

Jusqu’alors, uniquement l’enseigne Botanic avait décidé de retirer de leurs rayons ce type de marchandise. « En 2005, on a commandé une étude sur la dangerosité de nos produits. On a alors découvert que 90% des molécules actives étudiées étaient nocives pour la santé ou pour l’environnement. Avec ces résultats sur les bras, nous n’étions plus crédibles pour parler de respect de l’environnement », affirme Stéphane D’Halluin, le responsable environnement du magasin.

UNE CONSÉQUENCE DES PESTICIDES : Perturbateurs endocriniens : les jeunes veulent protéger leur fertilité !

Malgré la perte de deux millions d’euros de chiffre d’affaires par an, l’enseigne devance la Loi Labbé, adoptée en janvier dernier, qui envisage « l’interdiction de la vente, l’utilisation et la détention » de pesticides par les particuliers d’ici à 2022. Cependant, la ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, prévoit d’anticiper la date pour 2016.  « Mais on connaît la puissance des lobbys de producteurs, on ne s’enthousiasme pas trop vite », modère Stéphane D’Halluin.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer