Transports

Paris, la pollution et les voitures!

Les maires de Paris, Bertrand Delanoë et son successeur Anne Hidalgo, ont finalement réussi à imposer un plan anti-voiture le long de la Seine.

Delanoë travaille  depuis longtemps à ce projet : sensibilisation à une utilisation moindre de la voiture, incitation à utiliser les transports publics, développement des pistes cyclables, encouragement des vélos et ©.

Le projet ambitieux a pour objectif de valoriser les berges de la Seine, reconnues patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Depuis quelques années, de petites plages de sable sont régulièrement installées durant l’été, voyant pousser palmiers et parasols.

Les bords de Seine ont, hélas, été transformés depuis longtemps en pistes de vitesse et les Parisiens sont les témoins de l’invasion massive des voitures en l’un des endroits les plus majestueux de la capitale française. Le maire cherche à inverser le destin : au cours des prochaines semaines, sur la rive droite, des feux rouges seront installés, permettant aux piétons de traverser ; les limitations de vitesse seront abaissées, des couloirs piétonniers et des pistes cyclables seront créés, tandis que bars et cafés s’ouvriront sur les péniches.

Sur la rive gauche, la partie entre le Musée d’Orsay et le Pont de l’Alma sera elle complètement fermée au trafic ; il est prévu que soit aménagé à la place un grand espace vert avec terrains de volley-ball et jardins flottants.

Il s’agit là d’un grand pas en avant pour la ville. N’oublions cependant pas de souligner qu’une telle action n’est possible que grâce à une véritable éducation au développement durable, impliquant  autorités politiques et citoyens.

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer