Transports

Paris : 17 appartements chauffés grâce à la chaleur des usagers du métro

Peut-être avez-vous entendu parler de ce bâtiment à Stockholm qui est chauffé (aussi) grâce à la chaleur des personnes le traversant pour se rendre à leur station de train ? La diminution de la facture énergétique qui s’ensuit est telle que le procédé a depuis été repris par le gigantesque centre commercial Mall of America de Minneapolis.

Paris devrait suivre dans peu de temps, permettant ainsi de chauffer un bâtiment comprenant 17 appartements. Cette fois, outre la chaleur générée par les trains eux-mêmes, c’est la chaleur des usagers du métro qui contribuera au chauffage d’un édifice situé rue Beaubourg.

Le principe de base est simple : il s’agit de véhiculer la chaleur des personnes transitant par la station de métro vers un échangeur de chaleur, certainement sous sa forme la plus classique, celle à tubes en U, où se trouve un liquide plus froid se réchauffant selon le principe de la thermodynamique.

Même dans ce cas, l’énergie est transformée sous forme de chaleur, convertissant la vapeur d’eau des personnes en fluide, pouvant alors chauffer 17 appartements.

Les chiffres envisagés en matière d’économie d’énergie et de réduction des émissions de CO2 sont intéressants : le projet prévoit en effet que l’édifice en question – où un système de chauffage traditionnel restera opérationnel – devrait réduire ses émissions de dioxyde de carbone d’un tiers.

Il est encore trop tôt pour dire si un tel projet sera dupliqué: c’est un peu par hasard qu’il a en effet vu le jour. Lors de travaux de rénovation, on s’est aperçu qu’un tuyau existant reliait le bâtiment à la station de métro voisine.

En attendant, c’est une belle leçon : un édifice est toujours ‘une partie intégrante d’un tout’ !

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer