Quand les parcs se transforment en jardins potagers !

A Lisbonne, la municipalité a décidé de faire le pari de l’agriculture urbaine pour redynamiser la ville et lui donner un nouveau souffle. Près de 7 hectares de parcs se transforment en jardins potagers ou vergers urbains.

La crise n’a pas épargné la ville de Lisbonne et la qualité de vie y baisse. Conséquence : les urbains quittent les villes ou y vivent mal. Pour lutter contre ce phénomène, un homme, Duarte Mata, conseiller municipal et architecte a eu l’idée de convertir des zones vertes publiques de la capitale en zones agricoles urbaines.


Quand les parcs se transforment en jardins potagers !
Quand les parcs se transforment en jardins potagers !

POUR VOUS INFORMER : Quels risques de pollutions pour les potagers urbains ?

L’objectif affiché est de donner des lopins de terre aux familles les plus pauvres pour les inciter à cultiver leur propre alimentation. Les personnes sans emploi, se voient même attribuer des parcelles plus grandes pour pouvoir générer un revenu de leur travail de la terre. Au total ce sont aujourd’hui 7 hectares de terrain que se partagent 500 familles.

Quand les parcs se transforment en jardins potagers !
Quand les parcs se transforment en jardins potagers !




Le résultat est là : ces zones agricoles urbaines apportent un bol d’air à la ville. Elles permettent de maintenir la biodiversité et le lien social. Ces lieux sont ouverts au public, tout le monde peut s’y promener. L’autre avantage est environnemental : en été, ces îlots de verdure génèrent de la fraicheur et lors de fortes pluies, les sols cultivés absorbent mieux de grandes quantités d’eau.

Quand les parcs se transforment en jardins potagers !
Quand les parcs se transforment en jardins potagers !

UN BEL EXEMPLE DE RÉUSSITE : Avec un potager de 10m², il dépasse l’autosuffisance !

Cet aménagement d’un nouveau genre est bien accueilli par les habitants de Lisbonne. Un autre projet est en cours de réalisation. Il s’agit cette fois de mettre en place une ferme maraichère de 6 hectares qui sera un lieu d’apprentissage de l’agriculture urbaine, où les habitants pourront venir se former.




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *