featuredTourisme

Le parc national Gran Paradiso, plus ancien parc national d’Italie

Le parc national Gran Paradiso est située à l’extrémité nord-ouest de l’Italie, dans la région d’Aoste au cœur des Alpes italiennes. Il se compose de montagnes aux sommets enneigés, de profondes vallées, de lacs glaciaires de pente recouvertes de forêts et de prairies alpines colorées.

Nombre d’entre elles ont encore des glaciers qui embrassent leurs versants. Le parc national Gran Paradiso possède un habitat riche et varié, qui commence par des Bées boisées de mélèzes, pins et sapins dans les parties basses et se poursuit par des alpages recouverts de fleurs au-dessus de la cime des arbres s’achevant bien plus haut, par des paysages rocheux et arides parsemés de glaciers.

DÉCOUVREZ : Les parcs nationaux les plus majestueux de la planète !

Parc national Gran Paradiso
Parc national Gran Paradiso

La montagne Gran Paradiso, la plus grande montagne située entièrement en Italie, domine le parc. Ce beau sommet est apprécié des skieurs et des alpinistes. L’escalade est abrupte et représente un vrai défi, mais n’exige aucune connaissance technique particulière.

Parc national Gran Paradiso
Parc national Gran Paradiso

Gran Paradiso était autrefois une réserve de chasse royale et possède ainsi 725 kilomètres de pistes et chemins de muletiers ; c’est une destination idéale pour les randonneurs de tous niveaux. Il fut déclaré parc national en 1922 – suite au don qu’en a fait le roi Victor Emmanuel III à la nation – afin de protéger la population déclinante de bouquetins. Ces antilopes sauvages vivent dans les pâturages et sont le symbole de Gran Paradiso.

ET AUSSI : Le parc naturel régional de l’Etna (Sicile)

Parc national Gran Paradiso
Parc national Gran Paradiso

Les mâles sont identifiables à leurs cornes, longues et recourbées ; les femelles, aux cornes plus courtes, vivent en groupes séparés avec leurs petits. Le parc abrite également des chamois grégaires, une autre antilope aux pieds légers qui semble défier la gravité lorsqu’elle broute sur les rebords étroits et les versants abrupts semés d’éboulis.

Parmi les autres animaux du parc, on trouve l’aigle royal, l’aigle eurasien et la marmotte. Il est aussi possible d’apercevoir des gypaètes, ou des vautours à collier. Ce rapace rare avait autrefois disparu de la région, mais a été réintroduit dans le parc national de la Vanoise par la frontière française.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer