featuredMaison & Jardin

Œillet d’Inde : l’ami des jardiniers

L’œillet d’inde est une plante annuelle très largement cultivée dans les jardins. Cette fleur possède de nombreux avantages dont les jardiniers auraient tord de se priver.

Appartenant à la famille des Astéracées, l’œillet d’inde est une plante aux multiples avantages. En plus de sa floraison abondante et prolongée, elle exige très peu d’entretien et profite de propriétés répulsives vis-à-vis de nombreux parasites.

C’est en effet une plante vraiment facile à vivre, aux soins quasi inexistants, très florifère, facile à cultiver, et à croissance rapide. La hauteur des plantes varie de 20cm pour les variétés naines à presque 1 mètre pour les variétés les plus hautes. L’œillet d’Inde enjolive les massifs et jardinières, et trouve une place vraiment utile au potager, entre les rangs de légumes.

Tous les secrets de l’œillet d'Inde
Tous les secrets de l’œillet d’Inde

Semis et plantation

Achetés en godets, les jeunes plants d’œillet d’inde se plantent en avril-mai, après les gelées, en prévoyant 20 à 30cm entre deux plants. Pour les semis sous abri, ils se réalisent en février-mars, se repiquent une première fois en avril, puis se plantent en terre en mai.

Il apprécie les expositions chaudes et bien aérées, les sols légers, même pauvres et secs. Un bon drainage est essentiel. Sa floraison s’étend du mois de juin jusqu’aux gelées.

Variétés d’œillet d’Inde

Aux multiples fleurs, coloris et tailles, l’œillet d’inde se décline en plusieurs variétés, dont voici les plus répandues :

  • Queen bee aux fleurs oranges et brunes
  • Bonanza aux fleurs doubles, jaune orangé
  • Jolly Jester aux fleurs simples, jaunes striées de marron
  • Mr Majestic aux fleurs simples, acajou et jaune vif
  • Safari Tangerine aux grosses fleurs, orange vif
  • Honey Comb aux grosses fleurs doubles, jaune orangé et acajou.

Un entretien très facile

Pour les œillets d’Inde installés en pleine terre, l’entretien est quasi nul. Il se limite à des arrosages en cas de forte chaleur, et à la suppression des fleurs fanées. Par contre, les œillets en pot nécessitent un arrosage régulier et éventuellement un peu d’engrais.

L’ami du potager

Souvent planté aux pieds des tomates, l’œillet d’inde est un répulsif efficace contre de nombreux parasites. En effet, son feuillage et ses racines dégagent une forte odeur (souvent jugée désagréable) qui éloigne les pucerons, les aleurodes et les nématodes. En plus des tomates, il est souvent placé au pied des rosiers.

Moins connu pour ses propriétés médicinales, il peut être utilisé pour traiter les maux d’estomac, les diarrhées, la toux et la nausée. C’est aussi une fleur comestible que l’on peut déguster en salade, potage voire dessert.



Tous les secrets de l’ œillet d'Inde
Tous les secrets de l’ œillet d’Inde

Récolter ses graines pour pouvoir le ressemer

Comme nous l’avons vu, l’œillet d’inde est une plante annuelle qui ne se conserve pas d’une année sur l’autre. Il est toutefois possible de le ressemer sans avoir besoin d’en racheter en récupérant ses graines.

Pour ce faire, il suffit de couper les fleurs montées à graines avec une paire de petits ciseaux, de les faire sécher jusqu’à ce que les réceptacles qui contiennent les graines soient bien secs. Secouer les réceptacles pour faire tomber les graines puis enlever les débris et placer les graines dans des pochettes en papier. Conservez-les à l’abri de l’humidité.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous suggère ces autres articles :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer