Pratiques douces

Naturopathie : le grand retour d’une médecine douce multidisciplinaire

Ce qu'il faut savoir avant de se lancer

Habitués que nous sommes, à raisonner de façon cartésienne, il est une médecine douce que nous avons du mal à répertorier dans une « case ». Pourtant la Naturopathie est une discipline capable de soulager de nombreux maux du quotidien.

Le concept de la naturopathie : le respect de la nature pour une bonne santé

Il ne faut pas assimiler la naturopathie à une approche non scientifique.

Le principal reproche aujourd’hui fait à l’allopathie n’est-il pas, non sa compétence technique, mais le suivi à la lettre d’un protocole établi, aux dépens du diagnostic personnalisé ?

Là diffère la naturopathie : la prise en compte de la physiologie et la psychologie du patient, y compris le facteur héréditaire et son environnement.

Or, quoi de plus « moderne », que les facteurs de santé recensés par la naturopathie, depuis les facteurs respiratoires, hydriques, kinésiques, mais aussi nutritionnels, hygiéniques, écologiques, instinctuels (le degré de sécurité, etc), idiosyncrasiques (l’hérédité, le tempérament), mentaux ?

La maladie est donc considérée par les naturopathes comme une déviation du fonctionnement normal de l’organisme, qui peut être résolue indépendamment de la cause du problème en augmentant les défenses naturelles, une méthode qui est également utile pour prévenir la maladie.

Pour cela, elle ne se refuse pas à être multidisciplinaire. Selon les besoins, elle fait appel à l’homéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie, l’acupuncture, etc.

Elle n’en n’est pas moins une médecine cohérente, qui se retrouve sous l’approche « hygionomiste » de la santé : celle-ci est l’état naturel normal.

Et tous les organismes vivants disposent d’un pouvoir guérisseur.

Quel est le rôle d’un naturopathe ?

Cette discipline ne se substitue pas à la médecine occidentale classique, mais constitue un outil complémentaire.  Il a notamment trois rôles importantes :



  • Éducatif : il informe sur les bons comportements à adopter pour améliorer, atteindre et maintenir l’état de santé et une qualité de vie élevée.
  • Préventive : elle reconnaît les comportements erronés et les prédispositions qui empêchent d’atteindre un état de santé optimal. Il fournit des conseils sur la manière de prévenir l’apparition de troubles et de maladies.
  • Complémentaire et de soutien : soutient les thérapies médicales et chirurgicales afin d’optimiser leur efficacité et de contrer les éventuels effets secondaires. Elle apporte un soutien psychologique à la personne malade et l’aide à reconnaître et à gérer les déséquilibres psychophysiques et émotionnels.

Définition de naturopathie : une vision d’ensemble

La traduction du terme « path » par le grec « pathos », peut aboutir au contresens de « soigner la nature malade », quand il fait référence à l’anglais « path », le « chemin » de la nature.

Si Hippocrate, le père de la médecine moderne, n’ignorait pas la nature, la naissance de la naturopathie nous est en réalité quasi-contemporaine.

C’est en 1902, que l’ostéopathe et chiropraticien allemand Benedict Lust fonda à New York, l’American School of Naturopathy.

Puis en 1919, l’American Naturopathic Association réunit les praticiens formés à son école. Toute révérence gardée à John H. Scheel, autre allemand qui, en 1895, avait été à l’origine du mot de « naturopathie », la santé découle du respect de la nature.

Naturopathie

L’efficacité de la naturopathie : ses 4 piliers fondateurs

Un état des lieux complet du terrain, auxquels répondent les quatre principes de base de non-contradiction de la nature :

  • « Primum non nocere » – en premier lieu, ne pas nuire
  • « Vis medicatix naturae » – la nature recèle son propre pouvoir de guérison
  • « Tolle causam » – découvrir et traiter la cause
  •  « Docere » – enseigner

Quelle est la véritable origine du déséquilibre de l’organisme et comment activer son pouvoir de guérison, sachant que le patient en est l’acteur ?

Naturopathie

Il n’est pas anormal que la naturopathie fasse appel à différentes médecines dites alternatives.

Lorsque Benedict Lust fonda son école de naturopathie, cette médecine avait alors autant pignon sur rue que l’allopathie.

Le sceau scientifique de celle-ci la relégua au rang de non-médecine.

Aujourd’hui et après avoir été reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé, la naturopathie fait son retour aux États-Unis, jusque sur la bancs de la Faculté : et auprès des patients, conscients du très grand bon sens de cette approche !

Naturopathie et alimentation

La plupart des maladies de notre époque est liée à l’aisance matérielle de la société occidentale. Les problèmes liés aux troubles alimentaires tels que l’anorexie et la boulimie, l’obésité, le diabète, l’hypertension, les allergies et les formes d’anxiété et de dépression sont de plus en plus fréquents dans une société compétitive.

C’est la course pour atteindre des objectifs tels que la réussite professionnelle, une voiture de luxe, etc. qui conduit souvent à des sentiments d’insécurité, de frustration et de solitude.

Redécouvrir la véritable essence du bien-être est devenu fondamental, et cela peut se faire à partir de concepts de base tels que les avantages d’une alimentation saine et équilibrée.

Pour retrouver une bonne santé et une bonne forme physique l’alimentation est fondamentale. Il est donc nécessaire d’introduire une composition équilibrée de macronutriments (graisses, protéines, glucides) et de micronutriments (enzymes, vitamines, oligo-éléments). Sans oublier l’importance de l’eau et d’une bonne hydratation.

Naturopathie : la formation pour devenir un naturopathe

Autre que le certificat d’une école qualifié, le naturopathe doit avoir de l’empathie, de la tolérance, de la patience et de la disponibilité vers les patients pour les accompagner dans un parcours d’amélioration vers le bien-être.

Tandis que l’OMS depuis 1970 classe la naturopathie comme médecine traditionnelle, en France et dans l’Union Européenne elle reste une médecine non conventionnelle.

Le domaine de la médecine non conventionnelle n’est pas encore réglementé. Et donc, même la Naturopathie n’a aucune formation reconnue par l’État. Il n’existe donc aucun diplôme national officiel. Bref, tout le monde peut se lancer dans ce métier et ouvrir son cabinet de Naturopathe sans avoir aucun diplôme délivré par un centre de formation enregistré auprès de la DIRRECTE !

Des différentes associations et syndicat de professionnels représentent les Naturopathes et proposent des cours donnés par des écoles affiliées qu n’ont rien d’officiel ou reconnu par l’État. Nous rappelons :

  • FENAHMAN / FENA (Fédération Française de Naturopathie)
  • OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Éducation Sanitaire )
  • FENAVI (Fédération Européenne de Naturopathie Vitaliste)
  • PNF & MA (Association Professionnelle des Naturopathes Francophones et des Métiers Associés)
  • Syndicat des professionnels de la Naturopathie

On peut donc obtenir un diplôme de formation post-bac de 3-5 ans issu d’une de ces écoles.

Cela représente un minimum de 1 000 heures d’enseignement frontal en sciences fondamentales plus 2 000 heures consacrées à la pratique et clinique qui comprennent la réalisation de consultations.

Parmi les nombreuses formations proposées, une formation adéquate devrait d’abord permettre de :

  • acquérir des connaissances suffisantes et appropriées dans les matières de base : (minimum 400 heures), car il est nécessaire d’être conscient de ses propres limites de compétence.
  • acquérir les connaissances nécessaires pour mettre en œuvre une approche constitutionnelle (500 heures minimum), afin d’évaluer les prédispositions et, enfin, de recommander le programme de santé adéquat, afin de ne pas tomber dans une approche purement symptomatique
  • avoir une connaissance sérieuse et approfondie de la naturopathie elle-même (700 heures minimum), afin de pouvoir comparer et interagir avec d’autres professionnels du secteur de la santé

Il faut toujours savoir qu’un naturopathe n’est pas médecin.

Que soigne un naturopathe ?

Cette discipline ne guérit aucune maladie. Au contraire, elle peut être intégrée à la médecine pour accompagner le patient sur le chemin de la guérison en toute conscience.

Elle vise donc à préserver le bien-être de l’individu dans son ensemble. Elle l’aide à s’intégrer dans les cycles naturels de la vie, rétablir un équilibre et arriver au bien-être.

Le praticien ne pose pas de diagnostic, ne délivre pas d’ordonnance et n’interfère pas avec les prescriptions de médicaments et de remèdes donnés par les médecins.

La naturopathie peut aider à soulager et à surmonter des maladies que la médecine ne traite qu’avec des médicaments, c’est-à-dire chimiquement.

Mais souvent, un trouble fait son chemin dans notre organisme parce que nous lui ouvrons la porte : anxiété, mauvaises habitudes alimentaires, abus d’alcool, tabagisme.

La naturopathie enseigne, d’une part, à faire face à ces situations négatives et, d’autre part, aider à prévenir ces troubles avant qu’ils ne se transforment en véritables maladies, en évitant la prise immodérée et incontrôlée de médicaments en vente libre.

Elle ne guérit aucune maladie, mais peut en traiter les causes.

Elle est également très utile en cas de maladies chroniques, qui nécessitent une thérapie à vie. En effet, il est possible d’intégrer des pratiques naturopathiques à la médecine traditionnelle pour atténuer les effets indésirables de l’utilisation prolongée de certains médicaments et thérapies médicales dont on ne peut se passer et qui ont des effets secondaires importants.

Les dangers de la Naturopathie

En France, comme dans d’autres pays européens, la profession de naturopathe n’est pas réglementée et ne fait pas partie des professions de santé.




Bien que l’OMS légitime, au moins sur un plan théorique, les naturopathes à utiliser des pratiques telles que l’acupuncture, le conseil, l’hydrothérapie, la manipulation ainsi que l’utilisation de médicaments homéopathiques (ils ne peuvent être prescrits que par des médecins et des sages-femmes avec un diplôme spécifique), elle les autorise également à s’occuper de régime et de nutrition.

Attention toutefois, car les conseils et régimes alimentaires relèvent exclusivement de la compétence des médecins et des diététiciens, seuls professionnels habilités dans ce domaine.

Il n’y a pas non plus de démonstration de la validité et de l’efficacité de certaines théories appliquées par les naturopathes. Et les recherches scientifiques sur les effets de cette discipline n’ont pas encore abouti à des résultats valables, confirmés par des études cliniques réalisées avec une méthode scientifique.

Attention donc au naturopathe que vous consultez.

Livres sur la Naturopathie

Voici des livres pour mieux comprendre la Naturopathie :

Ma bible de la naturopathie
Prix mis à jour le 30-09-2022 à 6:27 PM.
Secrets de naturopathes (SANTE/FORME)
Prix mis à jour le 30-09-2022 à 6:27 PM.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page